Avertir le modérateur

05/06/2007

Si tous les magistrats du monde pouvaient se donner la main…

medium_justice.jpg

 

Quand ils veulent, les magistrats peuvent se comporter comme le premier Rostockien venu.

Faire bloc.

Manifester.

Tenir le pavé. 

Tels de vulgaires gauchistes de base, quoi.

C'était aujourd'hui à Metz, nous dit Libération. Pour protester contre l'agression dont a été victime l'un des leurs, 200 magistrats se sont réunis sur les marches du Palais de justice de Metz.

Une mobilisation exemplaire : coups de couteau le matin, manifestation l'après-midi. Qui a dit que la justice n'était pas réactive ?

De braves juges usant de leur droit d'expression pour protester contre l'insécurité régnant dans leurs prétoires : quoi de plus normal ? On pourrait même les comprendre : si toutes les mères de famille commençaient à user du couteau une fois épuisé le dernier recours légal, la justice ne ressemblerait plus à rien (Quoi ? C'est déjà le cas ? Dehors : pas de persifleurs, ici…) 

Mais.

Des fois.

On se dit qu'on aimerait voir les magistrats réagir avec autant de promptitude et d'efficacité quand le gouvernement Sarkozy annonce sa volonté de faire passer pour juillet deux projets de lois sur les peines planchers pour les récidivistes et sur la fin de l'excuse de minorité pour les 16-18 ans. 

Des lois qui auront pour effet de faire du juge le banal exécutant d'une politique archi-répressive. Et de nos prisons déjà surpeuplées un lieu aussi couru que les piscines japonaises au mois d'août. C'est qu'entre l'absence de grâce présidentielle et la répression à outrance, les responsables de maisons d'arrêt se demandent comment ils vont bien réussir à passer l'été.

medium_piscine.jpg
 [ Excellente interview sur ce sujet de Serge Portelli sur Rue 89. Ça vous donne un petit coup de frais dans les testicules qui pourrait presque s'apparenter à des sueurs froides, si on les avait pas aussi bien accrochées. ]
 
 
On se dit qu'on aimerait voir l'Union syndicale de la magistrature (majoritaire), qui vient d'exprimer sa "révolte" et de réclamer des mesures de protection immédiates, faute de quoi c'est grève massive (des gauchistes, décidement), se mobiliser de la même façon contre les deux projets de lois de juillet.

On se dit aussi qu'empêcher la promulgation de ces lois ultra-répressives serait sans doute la meilleure façon de protéger les magistrats. Histoire que les désespérés et les interventions tranchantes ne se multiplient pas dans les prétoires.

Mais bon, on est pas juge, hein. A eux de voir.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu