Avertir le modérateur

09/06/2007

Mélissa Theuriau nominée pour le Pulitzer !

 

medium_theuriau3.jpg

                            
Il fallait oser.

Le JDD l'a fait.


C'est ici. C'est presque incroyable.

C'est une interview de Mélissa Theuriau, journaliste de terrain en hauts talons qui n'a pas peur de tacher son maquillage au contact des populations très méritantes.


Sur ce coup, la présentatrice favorite des mâles en rut l'égérie de Télé 7 Jours frappe fort. Très fort.

 Le JDD ne s'y est pas trompé, l'accroche fixe direct le niveau :

La journaliste et présentatrice achève sa première saison sur M6 plus épanouie que jamais. De retour du Darfour, où elle a passé huit jours dans un camp de réfugiés pour Enquête Exclusive, Mélissa Theuriau s'envole demain matin pour Ibiza tourner les plateaux des inédits de l'été de Zone Interdite.


Ça claque, non ?

"Et pas qu'un peu mon neveu", se félicite le grand chef de la chaîne, Nicolas de Tavernost, occuppé à caresser sa couille gauche tout en matant les courbes d'audience.

Darfour et Ibiza dans la même phrase, fallait oser. Ça vous a un petit goût de jet-set exotique qui vous propulse direct dans les poids lourds de l'audimat.

 

Mais c'est pas tout.

Interrogée dans l'interview sur le concept de son émission, Mélissa va au fond des choses : “Eté oblige, nous nous intéresserons surtout à des thématiques liées aux loisirs. Notre ambition reste de suivre des aventures humaines.

Et Poupée Barbie d'entrer dans les détails : “Nous partirons aussi à la découverte des coulisses du Ritz ou des soirées du Cap, le Saint-Tropez d'Afrique du Sud. Autre thème que nous aborderons: le luxe intelligent, qui peut être assimilé au développement durable, ou comment faire du tourisme en respectant l'écosystème d'un pays.


Rien que ça.

Le luxe intelligent.

Je vous laisse réfléchir au concept.

 

Déjà, le développement durable, j'ai du mal.

Je dois être un peu con, hein.

Mais luxe et intelligent accolés : vraiment, je vois pas.

A moins que ?

Peut-être…

Serait-ce ?

Oui.

medium_yacht.2.jpg


Ok, c'est déjà plus clair.

 

Mais la douce Mélissa ne fait pas que lancer des concepts.

Elle l'explique aux lecteurs du JDD : son bronzage, il est pas tombé du ciel.

Son joli teint cuivré prouve qu'elle met les mains dans le camboui. Et qu'elle monte au charbon comme une vraie présentatrice de TF1.

En un mot : elle se pointe là où tout bon journaliste se doit de se montrer depuis la nomination du french ingérator.

Sous le soleil du Darfour, carrément.

Si, si.

Parachutée chez les crèves-la-dalle.

Une "vraie aventure humaine".

medium_darfour.2.jpg

 

"Sans déconner. Mais cette meuf en a comme des pastèques !", jubile Nicolas de Tavernost en se gratouillant la droite, histoire de changer.

 

Le Darfour, donc.

Et attention : pas pour de faux.

Pas comme ces foutus journaleux qui feignent d'aller voir la famine pour se la jouer.

Qui font semblant.

 

Mélissa, elle, elle y est allée à fond. Sans compromission.

La preuve ? Elle a fait ami-ami avec les famineux.

Nous avons pu passer du temps sur place, à nouer des liens avant de filmer; on ne s'est pas contenté de venir choper vite fait des images.”, gémit la poule de luxe.  

C'est comme pour le développement durable ou le luxe intelligent : une histoire d'éthique.

 

D'ailleurs, pour sa première expérience de faim dans la monde, poupée Barbie n'est pas restée insensible.

"Sur place, ça prend vraiment aux tripes."

Des fois qu'on croit que ça lui fait rien de voir des gens crever.

Qu'elle s'en fout.

Qu'elle voit ça de loin, depuis son 4X4 climatisé.

 

Pas du tout.

Ça l'a prise aux tripes.

Vache de métier.

"On n'en sort pas indemne. Faut en avoir comme des montgolfières", médite Nico de Tavernost, en se massant conscieusement le jonc.

Heureusement qu'il reste Ibiza.

 

PS : Je sais, avec cette note, je fais pas mieux que Mélissa.

Faut être objectif aussi : ce bloug, très confidentiel jusqu'à maintenant, pourrait bien décupler le nombre de ses visites avec cette note. Passer de 5 à 50 visiteurs, ça ne se refuse pas. Et c'est pas le PDG de M6 qui me contredira.

Bonne journée. Demain, on parle de Paris Hilton : ça va chier des bulles.

Commentaires

Cher sgribouillard, j'aimerais que vous méditiez un minimum avant de prendre la plume. On ne juge que sur le résultat.
Marre de tous ceux qui critiquent sans savoir.

Et si jamais qu'elle était vraiment sincère?
Et si qu'elle était de la race de ceux qui changent le monde?

Prenons Monaco par exemple. Quelqu'un y a déjà vu un clodo en ville? et ben si c'est pas le résultat d'une politique humanitaire par people interposés, je veux bien me les couper...
Et j'en ai d'autres des exemples. Beverly Hills, Neuilly, Nassau...
Partout ou que les people y s'installent, et ben la pauvreté chute en flèche.
Un peu d'objectivité que diable!
Et cessez d'importuner nos stars engagées, elles ont bien du mérite en ces temps difficiles.

Ps: je n'échangerais pas un baril de Mélissa Thérieux contre 5 baril de Bernard Henry Lévy et 2 de finkielkraut. Et là je ne rigole plus.

Écrit par : Lémi | 09/06/2007

Vous êtes dur !!! Franchement vous lui reprochez quoi à Mélissa ? Parce que tout le monde la trouve sexy, eil faudrait qu'elle se contente de jouer la barbie ? Quel machisme de merde... La meuf refuse d'aller faire la femme tronc sur TF1 pour pouvoir faire du terrain, aujourd'hui elle le fait, et vous vous foutez de sa gueule... attendez de voir ce que ça donne, si ça se trouve vous serez surpris !!!

Écrit par : Tom | 09/06/2007

Effectivement, c'est bien plus simple de rester le cul derrière son ordi et de vomir sur ce qui se passe dehors. vous êtes ridicule.
je suis consciente que, selon votre désir, je fais augmenter le nombre de visiteurs, car en plus de cracher dans la soupe, vous la vomissez et la redégustez derrière.
Quel combat utile, en effet, qu'est le votre. Félicitations.

Écrit par : tatie | 10/06/2007

Coucou tatie

Mager mon vomi ? J'aime bien l'image.

Bravo à vous aussi.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 10/06/2007

bonjour,

concernant le niveau de votre torchon, rien d'autre ne me vient à l'esprit.

Écrit par : tatie | 10/06/2007

Chère Danielle (puis-je vous appeller Danielle, tatie ?)

Sur internet, on ne dit pas torchon : c'est réservé aux publications papiers. Dites bloug simplement, tout le monde comprend.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 11/06/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu