Avertir le modérateur

12/06/2007

ISF : les nouveaux riches se bousculent au portillon

medium_bling-bling.2.jpg

 

Ben, mon salaud !

Si je m'attendais à ça…

 

Je reviens tout juste de chez mon banquier.

Devinez quoi ?

 

Les poches pleines, que j'ai.

Pété de de thunes.  

Riche, quoi. En toute simplicité.

 

D'où ça vient ?

Oh : quelques placements par-ci, par-là. Des actions qui ont pas mal rapporté.

Un peu d'EDF, un brin d'Areva, un chouia d'Alstom, du Bouygues et du Bolloré. Pas mal d'Alcatel-Lucent aussi, groupe qui a su remarquablement bien se reprendre en main (n'est-ce pas, Guy ?)

Bref : ça eut payé, comme dirait l'ami Fernand. Et ça paye toujours.

 

Comme j'ai aussi vendu un petit bien familial à Courchevel…

Oh : pas grand-chose. Un trois-pièces, au pied des pistes. Bien coté, hein.

Bref : ça eut payé… Et ça paye toujours.

 

J'ai donc eu les honneurs de mon banquier.

"Ça a été une belle surprise, Monsieur Michu", m'a t-il dit.

"J'aurais pourtant pas parié un kopeck sur un bouzin comme vous… Je vous avais plutôt rangé dans la case de ceux qui ne se lèvent pas vraiment tôt. Des pas motivés pour gagner plus. Mais je me suis planté. Et un banquier sait toujours reconnaître ses erreurs : félicitations."

Moi, j'étais tout miel. Je profitais, hein.

C'est là qu'il m'a dit dit combien il y avait exactement sur mon compte : 751 000 €.

751 000 € !

75 patates !

Sur mon compte à moi !  

C'est bien simple : je n'arrivais plus à me tenir.

medium_joie.jpg

 

"Il y a quand même un petit problème", a continué l'empaffé mon nouvel ami.

"Vous n'êtes pas sans savoir qu'il existe un impôt spécial pour les gens comme vous, histoire de faire chier tous ceux qui ont su adroitement faire fructifier leurs avoirs. Vous connaissez l'ISF ?

J'ai acquiescé : même un bouzin comme moi sait ce qu'est l'impôt de solidarité sur la fortune. 

"Alors, vous devez aussi savoir que le seuil d'imposition est fixé à 750 000 €", a poursuivi l'homme de l'art.

Hein ?

"Oui. Désolé, Monsieur Michu. Vous allez devoir payer l'ISF."

 

D'un seul coup, entendre le nom du truc ne m'a plus fait le même effet.

Mais alors : pas du tout.

Petites sueurs froides, tremblements, tachycardie…

De songer qu'on allait essayer de me piquer tout ce grisbi tombé du ciel gagné à la sueur de mon front, j'ai commencé à me sentir mal.

Mais mal…

J'ai dû m'étendre un peu.

Heureusement, mon nouvel ami s'est occupé de moi.

medium_malaise.jpg

Il a bien vu que j'avais besoin d'être rassuré.

Il a l'habitude.

Alors, il m'a tout bien expliqué.

Qu'on était plein, comme moi, à découvrir les affres de la richesse, rapport à la flambée de l'immobilier et des cours boursiers.

Que pour l'année 2007, le Syndicat national unifié des impôts estimait le nombre des nouveaux contribuables à l'ISF à 32 000.

Que les chiffres officiels de 2006 venaient de tomber : à peu près 60 000 plein-aux-as de plus !

"457 000 foyers fiscaux ont payé l'ISF l'an passé, soit 16% de plus qu'en 2005. Pas mal, non ? ", a éjaculé le gardien de mon magot.

Oui : pas mal.

 

De savoir qu'on était des dizaines de milliers de nouveaux riches, ça m'a ragaillardi.

Requinqué.

 

Mais il avait gardé le meilleur pour la fin.

"Vous savez quoi, Monsieur Michu ? ", m'a demandé avec un sourire complice mon gestionnaire financier.

"Nicolas Sarkozy, s'est retrouvé dans la même situation que vous l'an passé : pour la première fois, il a dû payer l'ISF. Ben, il en pas fait tout un plat ", a t-il chuchoté en se penchant vers moi, l'air gourmand.

Il m'a tout raconté en détail.

Comment, pour donner l'illusion de la transparence, le très petit père des peuples avait déclaré une partie de son patrimoine, après l'avoir dissimulé pendant des années.

Comment le chouchou des patrons avait envoyé aux services fiscaux une déclaration de 1 138 710 €.

Comment quelques rares journalistes s'étaient étonnés de ce patrimoine très supérieur au seuil des 750 000 €, alors que le chefaillon suprême n'avait jamais payé l'ISF les années précédentes.

Et comment ils en avaient logiquement déduit que le bougre avait menti sur ses déclarations antérieures.

Il m'a également dit que la candidate PS n'avait pas fait mieux : la dame de Melle a elle-aussi minorée son patrimoine.

 

Dans les deux cas, tout est passé comme une lettre à la poste.

A peine l'ombre d'un début de polémique, et puis : psscchhhiiittttt.

medium_silence.jpg

 

Pour vous dire, là, j'étais presque plus inquiet.

Mais mon conseiller monétaire a su trouver les ultimes mots pour me rassurer définitivement.

Il m'a parlé du bouclier fiscal mis en place l'an passé, qui plafonne les impôts directs (impôt sur le revenu, ISF, taxes locales sur la résidence principale) à 60 % des revenus.

Il m'a même cité Le Monde : « Bercy avait évalué à 93 000 les bénéficiaires potentiels du bouclier fiscal à 60 % (version Copé) : 16 000 redevables de l’ISF devant se partager 350 millions de remboursements d’impôts et 77 000 contribuables non assujettis à l’ISF "héritant", eux, de 50 millions. »

Il a enchaîné sur le projet du magouilleur en chef de ramèner ce bouclier à 50 %.

"Ça va être du très gros. Pour 2008, on annonce que 245 000 foyers au total seraient concernés ", m'a t-il promis en bavant.

 

En me raccompagnant à la porte, le banquier de mon coeur m'en a confié une dernière.

Il m'a expliqué qu'une fois mis en place, le bouclier fiscal à 50 % viderait l'ISF de toute utilité.

Que cet impôt, qui a permis à l'Etat de collecter 3,7 milliards d'euros en 2006, ne ramènerait plus que quelques piècettes.

Et qu'il serait alors temps de le supprimer, dans l'indifférence générale.

" Vous voyez, Monsieur Michu, pas de quoi stresser. Allez, on se revoit bientôt : j'ai plein de trucs à vous proposer pour votre argent ", m'a t-il tapé dans le dos.

medium_argent.2.jpg

 

Résultat : je n'ai plus peur du tout.

Totalement serein, je suis.

En paix sur mon gros tas de billets.

 

C'est bon de savoir qu'il y a un homme qui vous comprend à la tête de l'Etat…

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu