Avertir le modérateur

02/07/2007

Devedjian monte au créneau pour défendre les libertés individuelles… Si, si !

medium_devedjian3.jpg

 

Cela vaut le détour.

Sur son blog, ce pauvre Devedjian, lynché à juste titre pour son usage très personnel des petits mots doux à l'égard de la gente féminine du camps d'en face, regrette "la façon dont (ses) propos ont été diffusés et visionnés par des millions d'internautes".

Tu m'étonnes…

 

Ce n'est pas tout : le nouveau secrétaire général y voit le signe d'une "liberté individuelle vraiment menacée".

(interdit de rire)

Mieux : on peut craindre de voir un nouveau "totalitarisme", celui du net, pointer le bout de son nez.

Là : bravo !

Il fallait oser.

medium_applaudissements.2.jpg

 

 

Pour un homme qui a été membre du mouvement nationaliste Occident jusqu'en 1967, la référence aux "libertés individuelles" ne manque pas de sel.

Pour le même qui a toujours été l'un des piliers les plus solides du discours de la droite dure, elle devient carrément piquante.

 

Cela vaut bien un deuxième ban.

medium_applaudissements.5.jpg

 

Euh… Patrick : surtout, change rien. 

Commentaires

En 1967, Patrick Devedjian avait 23 ans. Il a depuis maintes fois regretté d'avoir appartenu à ce mouvement, qui constitue une erreur de jeunesse. Il en a aujourd'hui 62. Avez-vous le même comportement à l'égard des ex-trotskistes et des communistes, qui défendent des idées anti-démocratiques, et de tous ceux qui ont appartenu pendant bien plus longtemps à de tels mouvements ?
Non, bien sûr, car vous êtes hémyplégique et sectaire. Encore un effort, monsieur le moralisateur.

Écrit par : bob | 02/07/2007

Diantre…

A cause de vous, je suis allé chercher sur Wikipedia la définition d'hémiplégique… Une paralysie partielle de mon hémisphère droit ? C'est bien possible.

Ceci dit, vous avez raison sur deux points :
- je suis un moralisateur de gauche.
- je n'ai aucune, mais alors aucune, sympathie pour M. Devedjian.

Et vous avez bien entendu tort sur tout le reste.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 02/07/2007

@ bob
Vous avez raison. L'erreur de jeunesse de M. Devedjian est telle qu'aujourd'hui encore il s'en repent. Le résultat est convaincant: à 62 ans, le voilà co-patron d'un partie géniteur du ministère de l'Immigration et de l'Identité nationale.
La boucle est bouclée.

Écrit par : Théo | 02/07/2007

Devedjian,

C'est le degré zéro de la bassesse et de l'arrogance. Il ose pianoter sur son clavier ses insanités de l'ordre d'une fausse sceptique. Il faut l'interner à Sainte-Anne.

Devedjian doit démissionner de tous ses mandats.

Écrit par : PARALLAX | 02/07/2007

C'est amusant ces gens qui ressortent à chaque fois l'erreur de jeunesse quand on parle des membres d'Occident.

Quand on fait partie d'un mouvement politique qui promeut aujourd'hui l'idée de coller en taule des gamins de 16 ans et moins, il est difficile de parler d'erreur de jeunesse à 23 ans !

Écrit par : YR | 03/07/2007

He bé... vous êtes bien plus agressifs et insultants que la personne qui a proféré ces vilains propos. Finalement, autant de virulence témoigne d'abord d'une haine profonde et d'un maniement réitéré de l'insulte qui devraient vous faire considérer Devedjian comme un type aimable en comparaison.
40 ans pour une prescription, c'est déjà beaucoup, surtout pour quelqu'un qui n'a commis aucun crime. Mais c'est sans doute aussi un raisonnement qui vous dépasse. L'anathème (p. 42 du petit Larousse) vous sert de pensée.
Oui, il faut s'acheter un dictionnaire, ça peut être utile pour comprendre le monde qui vous entoure.
Oui, le communisme est un totalitarisme qui a fait des dizaines de millions de morts, que le parti communiste français a cautionnés (un mot que vous ignorez encore sans doute). Allez voir "La vie des autres", ça vous aidera à comprendre, plutôt que de parler avec assurance sans rien savoir.
Le début de l'intelligence, c'est le questionnement. On ne peut pas dire qu'il vous habite avec vos certitudes d'autant plus virulentes qu'elles sont plates et bien pensantes, bien représentatives de l'ordre moral contemporain.

Écrit par : Bob | 03/07/2007

YR : pas mieux


Bob : soyez gentil, allez faire un tour sur les blogs qui vous correspondent davantage.¨Personne ne vous oblige à venir lire ici ces certitudes d'ordre moral que vous dénoncez (on croit rêver).
Et puis, je vous ai répondu poliment et sans vous injurier ; faîtes de même s'il vous plaît. Sinon, ma tolérance pour votre propagande pro-UMP¨s'arrêtera là.
Dernière chose : personne n'a parlé de communisme, ça n'a rien à faire dans le débat. Vous vous trompez de guerre et d'époque.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 03/07/2007

OK..mais pourquoi avoir fait tant de "flan" lorsque le passé trotskiste de Jospin a été balancé !

Français vous avez la mémoire courte.

Écrit par : gitana | 04/07/2007

Plus je lis les post sur les blogs de 20 minutes plus je me demande s'ils n'ont pas été hackés ou trustés par tous les névrosés fidèles à la bécassine de poitou-charentes ou pire par les anciens supporters de l'éleveur de chevaux béarnais. Que celui qui n'a jamais eu un mot insultant pour une personne qu'il déteste m'envoie le premier virus. Définition du mot SALOPE (dictionnaire) : Femme qui agit d'une manière déloyale. Quant au passé à Occident de DEVEDJIAN il s'en est maintes et maintes fois expliqué : A l'époque il n'y avait pour un Etudiant que deux possibilités : Trotskysme ou Nationalisme. Et DEVEDJIAN était plus proche de la France que de l'Union Soviétique. Si on n'a pas le droit de faire des conneries à 20 ans quand pourrions-nous les faire ? Cela suffit, gens de gauche, de ressasser sans cesse le passé : Regardez donc la poutre que vous avez dans l'oeil avant de chercher la paille dans celui de vos contradicteurs !!!

Écrit par : Le Corsaire | 06/07/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu