Avertir le modérateur

02/07/2007

Rachida Dolto-Dati :"C'est en prison que les mineurs deviendront des hommes, des vrais !"

medium_prison.jpg

 

C'est une longue tribune que vomit la garde des Sceaux dans l'édition d'aujourd'hui de Libération.

Pour Rachidat Dati, dont le projet de loi sur la récidive, spécialement le volet concernant les mineurs, est en butte à de vives critiques, il s'agit de se justifier.

De montrer qu'elle n'est pas si méchante que ça.

Et d'expliquer que c'est la raison qui a guidé la rédaction du projet de loi : simplement, ma bonne dame, on ne peut plus supporter que ces sauvageons continuent à mettre à feu et à sang nos villes et nos campagnes.

Enfin : ça, elle le fait dans le premier paragraphe de cette tribune, citant en tout et pour tout deux chiffres pour montrer que le traitement actuel de la délinquance des mineurs n'est plus adapté à la nature de celle-ci.

 

Ensuite ?

 

Ensuite, la garde des Sceaux se transforme en super Rachida Dolto-Dati.

Et s'ingénie à démontrer que la suppression de l'excuse de minorité pour les mineurs de plus de 16 ans et l'instauration de peines planchers à partir de 13 ans participent d'un même but : permettre un développement harmonieux des sauvageons mineurs délinquants.

"Peut-être devrons-nous à nouveau nous convaincre qu'il faut, ensemble, apprendre à nos mineurs à accepter des contraintes pour "tendre l'âme", en un mot pour grandir", poétise la pédo-psychiatre judiciaire.

Tel quel : "Tendre l'âme".

Si c'est pas mignon...

medium_ange.jpg

 

Rachida Dolto-Dati fait plus qu'en appeller aux muses.

Car les ados dans leur cellule n'éléveront pas seulement leur âme (on se disait aussi), précise l'ancienne porte-parole de l'UMP.

"Ces mineurs qui ont peur et qui tentent de dissimuler leur peur" y trouveront aussi l'équilibre qu'ils cherchaient secrétement.

Clair : il n'y a pas mieux qu'une prison pour apprendre à dominer ses craintes.

Avec plein de petits ateliers pratiques de "self-maîtrise de la peur" qui vous font progresser sur le chemin harmonieux du développement personnel : atelier "frousse dans les douches", "sueurs froides devant les matons" ou "coeur qui bat la chamade en promenade"... un vrai programme de MJC.

La voie de la sérénité, quoi.

medium_sérénité.jpg

 

De toute façon, y a pas à discuter : c'est pour leur bien qu'on les mettra en tôle.

Ils sont demandeurs, croit savoir Rachida-Dolto Dati.

Au fond d'eux, ces sales jeunes mineurs délinquants sont "en attente de valeurs qui leur permettent d'exister, de se différencier, de faire quelque chose de leur vie".

Là, le lecteur inattentif pourrait décrocher, tant la répressive en chef sait bien emballer sa camelotte.

Reprenons cette jolie dialectique :

"Exister"... en tôle.

"Se différencier"... en tôle.

"Faire quelque chose de leur vie"... en tôle.

 

C'est plus clair maintenant ?

 

Mais attention, accrochez-vous : ce n'est pas fini.

A ceux qui douteraient encore un brin du bien-fondé de sa réforme, la garde des Sceaux a réservé un dernier argument.

Un chouia plus terre-à-terre, celui-là.

Pour devenir des hommes, des vrais, il faut que "nos mineurs s'assurent d'une meilleure maîtrise de la réalité".

Juste "un service à leur rendre" pour les aider "à devenir adultes".

Après tout, quelques mois dans une geôle de 10 m2 sont la meilleure façon de remettre les idées en place à un ado de 16 ans.

De lui apprendre que la vie est une vaste saloperie qui ne lui fera pas de cadeau.

De lui faire comprendre qu'il n'a rien à attendre de la société.

Le monde est une jungle : sois un homme, mon fils !

medium_prisonnier.jpg

 

 

PS : Puisqu'elle kiffe tout ce qui permet de "tendre l'âme", on ne saurait que trop conseiller à Rachida Dati la lecture des ouvrages d'Edward Bunker. Nul autre mieux que cet écrivain prodigieux qui a passé 18 ans en tôle, des centres de redressement pour enfants à la sinistre prison de Saint-Quentin, n'a décrit combien l'enfermement des mineurs était contre-productif et facteur de délinquance.

De façon plus large, ce sont toutes les longues peines, et donc celles induites par le projet de loi de répression de la récidive de la garde des Sceaux, que condamne Bunker.

Laissez quelqu’un en prison suffisamment longtemps et il se retrouvera aussi mal armé face aux exigences de la liberté qu’un moine trappiste jeté au milieu du maelström de New York”, écrivait le bonhomme dans Aucune Bête aussi Féroce.

medium_L_Education_d_un_malfrat.jpg

 

Commentaires

je viens de lire la décision de Rchida dolto-dati trés bien je trouve quelle a raison,de plus je l aime beaucoup, par sa façon de voir leschoses, sa franchise, je lui fais une grande confiance

Écrit par : bousquet | 02/07/2007

Je partage bien sûr votre enthousiasme.

Au fait, dites-moi : Bousquet.... Bousquet ? René, c'est ça ?

Écrit par : Le Charançon Libéré | 02/07/2007

comment dire.....
taper systématiquement sur tout ce qui est à droite, pense à droite, vient de la droite, etc..... est une chose.... en arriver à assimiler un de vos lecteurs au sinistre rené bousquet est une étape supplémentaire lamentablement franchie...
Encore que.... peut être que 'rené bousquet' n'est pas une insulte pour un militant de gauche, son amitié avec François Miterrand en faisant finalement peut être quelqu'un de respectable?

Écrit par : jean marc | 02/07/2007

Jean-Marc

Comment dire…

C'était juste une blague.


Ceci dit, je vous rappelle que tout blog n'a d'autre prétention que d'être partisan. C'est la loi de l'exercice. Si vous voulez de l'info objective, lisez Le Monde (quoique…)

Quant à votre remarque sur Bousquet de gauche : vous ne faites pas autre chose que ce que vous me reprochez

Écrit par : Le Charançon Libéré | 02/07/2007

Quand vous aurez fini de taper sur tout ce qui bouge de la droite un grand calme reviendra sur la France votre idéologie est complètement dépassée et nous sommes fatigués de voir qu'il existe toujours des défenseur des voyous .Mais hébergez les chez vous puisque vous les aimez tant que çà

Écrit par : DELESSERT SERGE | 03/07/2007

Je n'ai pas d'idéologie.

Ah si, une seule : cette conviction profondement ancrée qu'un gamin de 16 ans n'a rien à faire en prison. Je crois que ça s'appelle humanisme et foi en l'espèce humaine…

Écrit par : Le Charançon Libéré | 03/07/2007

Voila bien un sujet sur lequel il n'y aura pas moyen de s'entendre !
On ne peut pas tout laisser passer sous prétexte que quelqu'un n'a que 16 ans .... gamin certes, mais passé un certain stade, il n'y a aucune raison de ne pas le sanctionner au même titre que quelqu'un qui a 18 ans !
Alors oui, la prison ne résoudra pas tout ( peut être même rien ) mais en partant du principe d'une impunité liée à l'âge, on tombe dans l'excès inverse !

Écrit par : jean marc | 03/07/2007

Bravo pour ce billet.
La prison est une impasse, ainsi que le montre le modèle américain pourtant chéri par nos gouvernants.

Écrit par : Olivier B. | 04/07/2007

Merci Olivier
Compliments de votre part valent consécration

Écrit par : Le Charançon Libéré | 04/07/2007

Intolérable ! Le propos de Dati est tout simplement abject. Toutes les études prouvent qu'un mineur qui va en taule en ressort encore plus aguerri pour le grand banditisme. La logique du tout-carcéral est celle de ceux qui refusent de réfléchir. Il faut plutôt explorer d'autres voies, y compris l'encadrement militaire (j'en vois déjà qui vont hurler parce que cette idée était de Royal). Il faut aussi se demander si cette déliquance des jeunes n'est pas le résultat de la faillite du système éducatif ou tout au moins de la formation professionnelle et de l'insertion sociale. Mais, ça ce sont des pistes que Dati n'explorera pas, consciente qu'elle ait que la réforme de la formation coûtera cher et qu'on déjà préférer prendre 13 milliards (le chiffre est de Lagarde) pour faire des présents fiscaux aux financiers de l'escapade maltaise et à ceux de leur niveau social.

Écrit par : Futura | 04/07/2007

miterrand homme de gauche????????

Écrit par : salmon | 05/07/2007

quoi que l'on dise , un petit tour dans les " mains " de militaires type Légion ferait le plus grand bien à ces mineurs délinquants . Ils risque même de demander eux même d'aller en tôle plutôt que de subir " un petit entrainement Légion " car ces soit-disant dur à cuire ressemble plus à du pain de mie qu' à du granit quand ils se font " remué " un peu la couenne

Écrit par : nunu | 06/07/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu