Avertir le modérateur

09/07/2007

Valls à Sarkozy : Je vous ai compris !

medium_flan.jpg

 

Comme vous me voyez là,

J'en suis comme deux ronds de flan.

Sur le cul, littéralement.

En un mot : scotché.

 

Tout ça grâce au camarade Valls.

Il faut dire que le spectacle est de qualité.

A force d'agiter bras et jambes pour se faire remarquer de Sarkozy, le bonhomme en devient pathétique.

Et l'on se surprend à espérer que le très petit père du peuple lui passe ce coup de fil si attendu, histoire de mettre fin à cette danse du ventre obscène.

Il doit bien rester une petite mission, un poste à lui refiler en douce, non ?

Qu'il nous fiche enfin la paix…

medium_valls.2.jpg

 

Pour rappel, Emmanuel avait déjà pas mal assuré après la lecture du discours programmatique de François Filon.

"Le premier ministre a fait une intervention plutôt de qualité, à la hauteur des attentes du pays", avait courageusement remarqué le député-maire d'Évry. 

Manque de pot, ce fut un coup pour rien.

Pas le moindre coup de fil de l'Elysée : le portable n'a pas vibré.

 

Pas grave, le camarade Valls a remis ça.

"Attention à ne pas diaboliser une nouvelle fois Nicolas Sarkozy, d'autant que cela n'a pas été d'une grande efficacité ces derniers mois", vient d'avertir le bougre dans le Parisien Dimanche.

Emmanuel a raison : les critiques de François Hollande sur "l'omniprésence" du chef de l'Etat vont un peu trop loin.

Il ne faudrait pas risquer de vexer Nicolas Sarkozy, quand même…

Parce qu'au fond, c'est plutôt cool qu'il "y ait un président de la République actif et omniprésent".

 

Là…

Je ne sais plus trop quoi dire.

Juste envie de rire en imaginant les réunions du conseil national du PS en ce moment :

Quelqu'un : " Il serait peut-être temps que l'on prenne vraiment position sur la question du paquet fiscal et que l'on dénonce ces mesures qui ne profitent qu'aux riches."

Camarade Valls, gêné aux entournures : "Ah, je vous en prie, ne nous opposons pas inutilement. Attention à ne pas diaboliser une nouvelle fois les mesures de Nicolas Sarkozy."

Un autre : "Et si l'on attaquait Sarko sur sa politique de déficit ? Après tout, le creusement de la dette est aussi contraire aux engagements européens de la France qu'il est injurieux pour les jeunes générations."

Camarade Valls, un brin énervé : "Popopopo… Ne diabolisons pas inutilement la politique de Nicolas Sarkozy, s'il vous plaît."  

Un troisième : "Et le projet de loi sur la récidive ? Ça semble criminel et contre-productif d'emplir encore davantage des prisons déjà abominablement surpeuplées : c'est un boulevard pour nous, là."

Camarade Valls, carrément remonté : "Mais enfin, zut. Crotte, quoi. Ne pourrait-on arrêter de diaboliser les projets de loi de Nicolas Sarkozy ?"

Un quatrième : "Il nous reste la politique d'immigration. Il serait peut-être temps que nous critiquions la façon dont le nauséeux Brice Hortefeux mène tranquillement sa tâche dans l'indifférence générale, non ?"

Camarade Valls, tapant du poing sur la table : "Non ! Il est hors de question de diaboliser les membres du gouvernement de Nicolas Sarkozy."

Un dernier : "Ben… Je crois que nous avons fait le tour-là, il ne reste pas grand-chose que nous puissions dire ."

Camarade Valls, tout miel : "Ne soyons pas négatif. Il nous reste au contraire plein de choses à mettre en avant : la prestance du chef de l'Etat, son admirable façon de courir, son efficacité remarquable, son jolis minois, son imagination audacieuse, la coupe originale de ses costumes… Oups, excusez-moi, mon portable vibre, je vais devoir vous laisser." 

 

Sans déconner : vivement qu'il la décroche, cette fichue mission…

 

 

PS : Un qui met ça en scène mieux que moi, c'est Tristan Mendès-France dans une vidéo disponible sur son blog. Ou la meilleure façon de se faire débaucher par Nicolas Sarkozy : c'est efficace, rigolo et bien joué.

 

PPS : Je sais pas vous, mais j'attends avec impatience le compte-rendu par Jean Quatremeur de la visite du très petit père du peuple et de la sainte-patronne du Cac 40 à Bruxelles.

Ils devraient se faire salement remonter les bretelles : à suivre ici.

Commentaires

Un jospiniste de plus, un...

Écrit par : Une passante | 09/07/2007

Popopopopo !

Pas d'injures, s'il vous plaît.

Je suis gauchiste, pas jospiniste.

(non mais : sans déconner…)

Écrit par : Le Charançon Libéré | 09/07/2007

un peu cassé après une nuit passée à tenter (en vain) l'assaut d'une déesse callipyge et à repousser ceux de son chien à face plate... Quant à celle de la nuit d'avant, le goût de sa langue est encore prise entre mes dents. Une adresse Internet prise dans le coin de mon carnet à petits carreaux... je surfe et suis scotché. Bravo diego, du vrai journalisme. La PQR possède encore des cons qui n'ont pas encore compris que leur place était dans l'immeuble d'à côté, celui ou le cul est remplacé par le n.
Mazette ! T'es un bon toi coco (merci de nous le prouver encore). bravo gros con.

Écrit par : zorglub | 09/07/2007

C'est le même Valls qui était pour le non au TCE avant que le PS ne décide d'appeler à voter OUI et qui était l'un des plus fervents OUI-OUIste après ?

C'est le même ?

OUAIS ...

Un homme de conviction, quoi !

Celle des autres.

Écrit par : Mouton Rouge&Noir | 09/07/2007

Je parlais de Valls, cher Charançon, comme Besson, Vedrine, ou autre Allègre ;)
Loin de moi l'idée de vous injurier à la suite d'un billet qui m'a bien fait rire. :-)

Écrit par : Une passante | 10/07/2007

Je n'avais compris, gente dame.

Acceptez, je vous prie, mes modestes excuses.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 10/07/2007

j'espère qu'il ne se présentera pas aux prochaine smunicipales sous l'étiquette socialiste...ce serait un comble.On s'en rappellera

Écrit par : roro | 10/07/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu