Avertir le modérateur

24/07/2007

Journalisme irrévérencieux : Arlette Chabot dénonce les pratiques de la RTBF.

medium_frites.jpg

 

Je sais pas vous.

Mais je trouve que les journalistes de la RTBF commencent un peu à se la raconter.

Un peu ?

Disons beaucoup, même.

Limite, ils péteraient plus haut que leur cul que ça ne m'étonnerait pas tout à fait.

 

On devrait pourtant être habitué : ils nous avaient déjà fait le coup quand notre caporal en chef avait levé le coude plus qu'à son habitude.

Et avaient alors cru malin de sortir les images du très petit père du peuple titubant au pupitre du G8, assorties d'un lancement des plus irrespectueux.

"… Et visiblement, il n'avait pas bu que de l'eau", avait introduit, sourire en coin, le présentateur de la RTBF, en prélude à un enregistrement qui a fini par (presque) faire le tour du monde.

Pas très cool, les Belges sur ce coup.

Pas du tout fair-play, même.

medium_carton.jpg

 

On aurait pu penser qu'après un tel coup d'éclat, ils la mettraient un peu en veilleuse à la RTBF.

Qu'ils se feraient un chouia discrets, histoire de ne pas se retrouver avec l'étiquette "irrespect" collée à vie sur l'objectif.

Et bien non !

Ces salopards de gauchistes ont remis ça.

Comme si c'était leur rôle, de ridiculiser les puissants et de montrer les failles des gouvernants.

Comme si une telle façon de faire avait sa place à la télévision.

Sans déconner…

 

La victime, cette fois ?

Disons les victimes plutôt.

Car les journalistes de la RTBF ont eu la bonne idée d'aller interroger quelques-uns des grands de la politique belge sur l'origine historique de leur fête nationale.

Et devinez quoi ?

Pas un ne savait pourquoi le plat pays est à la fête le 21 juillet.

Ni Yves Leterme, censé former le nouveau gouvernement.

Ni Rudy Demotte, ministre-président de la Région wallonne.

Ni Guy Verhofstadt, premier Ministre sortant.

Tous dans les choux, quoi.

medium_ane.jpg

 

Une méconnaissance de l'histoire nationale que d'autres télévisions nationales (on ne pense à personne, bien entendu…) se seraient empressées de dissimuler.

Mais pas les journalistes de la RTBF.

Oh non : eux en ont profité pour enfoncer bien profond les ignorants, se fichant sans vergogne de leur inculture.

Avec une mention spéciale au probable futur premier Ministre, Yves Leterme, que l'on voit successivement échouer à la question historique, se vautrer platement quand on lui demande de chantonner l'hymne national, téléphoner sans discrétion pendant la cérémonie et faire prendre à son chauffeur un sens interdit. Un reportage que le brave homme risque de payer assez cher…

 

Bref.

Pour tout dire, je trouve plutôt scandaleuse cette volonté délibérée d'appuyer là où ça fait mal.

Ça serait même la preuve d'un profond manque de déontologie journalistique et d'une absence de tout sens des responsabilités que ça ne m'étonnerait pas plus que ça.

Heureusement, le mauvais esprit n'est pas contagieux : la télévision publique française ne tombe pas dans de tels travers.

C'est vrai, quoi : manquerait plus que la redevance serve à financer l'esprit critique…

Pas de ça chez nous, hein Arlette ?

medium_chabot.2.jpg

Commentaires

Bonjour, ça fait plaisir de vous retrouver en pleine forme... et entre Lagarde et les infirmières bulgares il y a du pain sur la planche, parce qu'on ne peut quand même pas toujours compter sur la RTBF pour nous informer de ce qui se passe réellement chez nous!

Écrit par : lev | 24/07/2007

Ouaah,
ouah,ouah grrrrr, ouah!

En clair :
bonjour,
Oui, cela fait plaisir de vous "relire".

Écrit par : swiff le chien | 24/07/2007

Heureux de vous voir de retour et... en grande forme !

Écrit par : Pierre G. | 24/07/2007

Merci à tous les trois, c'est un accueil vraiment sympa.

Mais je vous trouve bien indulgent sur ce coup : après une dizaine de jours de coupure, je me sens encore en vacances et j'ai du mal à remettre dans le bain ; bref, un peu l'impression de pédaler dans la semoule.

Pourtant, c'est vrai qu'entre la-décomplexée-du-Cac-40 et Super-sauveuse-d'infirmière, y a de quoi écrire. A tel point qu'avec la ministre de l'Economie et des finances, je ne sais plus par où prendre le truc, tant elle les accumule. Peut-être qu'il faut juste… "ne pas penser".

Écrit par : Le Charançon Libéré | 24/07/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu