Avertir le modérateur

30/07/2007

Jean-Louis Borloo va mieux : le porte-parole des Bisounours retrouve le feu des caméras

medium_borloo.jpg

 

Il était temps.

A force de ne plus le voir, l'on finissait par s'inquiéter pour lui.

Et l'on craignait que Jean-Louis Borloo, un temps absent de l'ouverture des JT et de la Une des journeaux, ne subisse le même sort que les requins quand ils cessent de nager, mourant faute d'apport d'oxygène aux branchies.

Tant la communication est son oxygène à lui.

 

Mais c'était mal connaître le bonhomme.

Discret après sa gaffe sur la TVA sociale, peinant à se ménager un espace d'expression dans un gouvernement conduit par le maître absolu de toute communication politique, Jean-Louis a fini par réussir à revenir au premier plan.

Pas par hasard.

Non : le ministre de l'Ecologie, du développement et de l'aménagement durable a su mettre à profil un accident de car polonais tombant (…) à point nommé pour retrouver le feu des caméras.

De même qu'il a habilement profité d'une légère pause du très petit père du peuple, englué dans une tournée africaine plus controversée que prévue, et d'une fin de mois de juillet médiatiquement atone pour faire parler de lui.

En un mot : bien joué.

 

Il faut dire aussi que le ministre n'y est pas allé avec le dos de la cuillère.

Et qu'il n'a pas hésité à surjouer le registre du bon copain politique et de l'homme d'état compréhensif.

Dans une interview au Journal du dimanche, Jean-Louis a ainsi proposé aux Français partant en vacances "un pacte en trois points" sur la sécurité routière.

Soit une sorte de "check-up" à effectuer avant de prendre la route.

Et attention : pas de la gnognote.

Mais du lourd.

Du sérieux.

Accrochez-vous bien…

medium_ceinture.jpg

 

Premier point : "Je voudrais que tous les conducteurs disent à leur conjoint: Chéri(e), si on s'arrêtait ? ", a audacieusement avancé le ministre, non pour suggérer une sieste crapuleuse sur les aires d'autoroute mais pour rappeller la nécessité de se reposer toutes les deux heures.

"Deuxième question à se poser avant de prendre le volant: Chéri, les enfants sont-ils attachés ? ", a poursuivi le député de la 21e circonscription du Nord, jamais avare de touchantes attentions.

Enfin : "Troisième: Papa, t'as vérifié les pneus ? ", comme ultime conseil d'un ministre sympa qui semble considérer que les vacanciers sont faits sur le modèle de la famille aimante d'une pub Kinder, avec un couple tendre à l'avant et deux enfants bien élevés à l'arrière.

Y a pas : c'est mignon comme tout.

Et Borloo est vraiment cool…

medium_bisounours.jpg

 

Mais il ne faudrait pas croire que le ministre d'Etat n'agit que dans le domaine de la sécurité routière.

Non : il a tout aussi efficacement pris à bras-le-corps la question environnementale.

Et après un petit laps de temps, nécessaire à celui qui s'est retrouvé promu ministre de l'Ecologie sans rien connaître au sujet pour s'en faire une petite idée, Jean-Louis a trouvé comment sauver la planète.

"Je compte demander à l'Académie française de rédiger, en collaboration avec d'autres institutions culturelles dans le monde entier, une Déclaration des droits de l'homme et du développement durable ", a-t-il expliqué au JDD.

Rien de moins : une "Déclaration des droits de l'homme et du développement durable" !

Et rédigée par l'Académie française.

Boudiou, ça va chier…

Les pollueurs n'ont qu'à bien se tenir.

 

Je ne sais pas pour vous, mais j'ai l'impression que je respire déjà mieux.

Et que la planète, qui commençait à s'inquiéter un brin à force de se faire défoncer de toute part, vient de pousser un énorme "ouf" de soulagement.

Elle ne peut qu'aller mieux, maintenant.

Et remonter la pente.

Suffit de suivre la courbe de popularité de l'expert es baratin et brassage de vent…

 

Commentaires

Mais Jean-Louis a oublié le point 4 de son plan: "Chéri, enlève cette bouteille de rouge de la boîte à gant."

Plus sérieusement, vous avez bien dépeint l'ineptie de la communication d'Etat. Si la politique se réduit à ça, alors...

Écrit par : Eric | 30/07/2007

Pas mal, ce point quatre. Sauf que Robert Namias (toujours pas réussi à comprendre comment le directeur de l'info de TF1 peut en même temps être président du Conseil national de la sécurité routière et chantre autoproclamé d'un taux d'alcoolémie au volant rabaissé à 0,2. Quelque part, ça me hérisse) me l'a déjà maintes et maintes fois expliqué : l'alcool, c'est mal…

Quant à la communication d'état, je dirais, en fidèle lecteur de ton blog, que je ne t'apprends rien. La politique sous Sarkozy se réduit bien à ça.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 30/07/2007

"Je ne sais pas pour vous, mais j'ai l'impression que je respire déjà mieux."

Oui ! Et merci pour le grand éclat de rire que tu offres là.

Écrit par : Françoise | 30/07/2007

Si avec ça JLB ne gagne pas le surnom de Bison Fut-Fut...
Par contre je trouve que l'avenir de la planète ne motive pas les foules... Mais c'est vrai qu'avec la DDHDD on n'a plus rien a faire, la Terre est sauvée.

Écrit par : lev | 31/07/2007

Arrêtons de critiquer chaque mesure, c'est trop facile. Aidons plutôt nos pauvres académiciens dans leur tâche. Tenez, je montre l'exemple en écrivant le premier article à la mesure de la profondeur de notre cher ministre :

Art. 1 : Tout homme naît et demeure libre et égaux en oxygène.

A vous de jouer...

Écrit par : Pierre G. | 31/07/2007

@ Lev : pas motivée les foules ? Mais si, elles ont mis Hulot en tête des sondages : c'est bien la preuve que…

@ Pierre : bonne idée.
J'embraye.
Art. 4 : L'écologie consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l'exercice des droits naturels des citoyens des pays développés à préserver leur air pur n'a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par Jean-Louis Borloo.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 31/07/2007

Allez, avouez-le, vous aussi vous rêvez de faire partie de cette commission... Si vous continuez ainsi, Jean-Louis Borloo vous nommera expert ! Hum ! Objectif inavoué... ?

Et comme je suis pour l'écologie solidaire, voici la suite :

Article 6. - L'air est l'expression de la santé générale. Tous les citoyens ont droit de concourir personnellement ou par leurs représentants à sa préservation. Il doit être le même pour tous, soit par décision du président à vie Nicolas Sarkozy, soit par la volonté de son ministre délégué à perpétuité Jean-Louis Borloo. Tous les citoyens, étant égaux à ses yeux, sont également autorisés à toutes inspirations, inhalations et expirations, selon leur capacité respiratoire et sans autre distinction que celle de leurs poumons et de leurs narines.

Écrit par : Pierre G. | 01/08/2007

Objectif tout avoué : je me vendrais sans vergogne, pour peu que l'on me propose un poste de secrétaire-adjoint du beau-frère du président de la sous-commission des affaires écologiques du canton de Maubeuge. Mais pour le moment, rien ne vient. Alors, je ronge mon frein…

Article 6 ? Bien joué. Très bien joué, même.
Je crains bien de ne pas faire aussi bien.
Alors, disons…

Art. 16 : Toute société dans laquelle la garantie de l'air n'est pas assurée, ni l'existence de Nicolas Hulot préservée, n'a point de charte écologique.

Et comme il est court, un autre :

Art. 10 : Nul ne doit être inquiété pour ses pollutions, même nocturnes, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre écologique établi par Jean-Louis Borloo.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 01/08/2007

Bien, étant moi-même sous-secrétaire délégué de la VIIIe commission adjointe au rapporteur mandaté par le comité auxiliaire aux questions écologiques, lui-même tenant - évidemment par suppléance - du bureau coadministrateur de l'agriculture biologique et du commerce équitable, le tout sous la tutelle du ministère chargé de l'effet des pets de vaches sur la couche d'ozone (dirigé comme vous vous en doutez par M. Nicolas Sarkozy qui ne connaît pas comme chacun sait le principe de subsidiarité), je puis peut-être intercéder pour vous... mais je ne vous promets rien.

Vos articles montrent un projet clair, cohérent, qui s'inscrit parfaitement dans l'axe présidentiel : "Ensemble tout est possible... mais faut pas exagérer tout de même : votre président reste le chef !"

Écrit par : Pierre G. | 02/08/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu