Avertir le modérateur

17/08/2007

Face à la crise, Christine Lagarde dégaine l'éternel mantra gouvernemental : le saint paquet fiscal nous sauvera

medium_optimisme.jpg

 

Quel talent !

Quel professionnalisme !

Et quelle foi en l'avenir !

 

Nul ne pourra reprocher à Christine Lagarde de ne pas s'être donnée à fond sur ce coup-là.

De ne pas avoir mouillé la chemise pour rassurer les marchés et les Français.

Et de ne pas jouer à plein son rôle d'entraîneuse en chef.

Depuis hier et son retour précipité de vacances, la ministre de l'Economie, des finances et de l'emploi enchaîne en effet déclarations rassurantes et interviews.

Ne ratant aucune occasion médiatique de dire toute la confiance qu'elle a dans les fondamentaux de l'économie française et dans les effets bénéfiques attendus de la mise en place du paquet fiscal.

medium_christine.jpg

 

En un mot : tout va bien.

Très bien, même.

L'avenir est rose.

Croyez-moi sur parole…

 

Pour un peu, tant d'optimisme et de confiance pourraient effrayer.

Et décrédibiliser une ministre s'entêtant à nier toute réalité économique.

Pour un peu…

Mais seuls les plus tordus et les moins au fait des subtilités de la discipline économique s'étonneront de voir Christine Lagarde "maintenir la prévision de croissance du gouvernement pour 2007, à 2,25 % et 2,5 %", après un second trimestre pourtant si calamiteux (+0,3%) que l'objectif des 2 % est maintenant jugé irréaliste par les plus optimistes des analystes.

Les mêmes tordus et incompétents devraient être les seuls à ricaner en entendant l'ex-égérie du cabinet d'affaire Baker and McKenzie s'attendre à deux trimestres "de bon augure".

Oui, oui, vous avez bien lu : "De bon augure".

Sans déconner…

 

Il est vrai que face à la crise, Christine a une petite arme magique.

Et use sans compter de l'éternel mantra que tout membre du gouvernement ne cesse de dégainer à chaque mention du mot économie et à tout terme s'y rapportant.

Ça marche à chaque fois.

 

Voyez-vous même :

La hausse du chômage ?

Pas de problème, les enfants : attendez la mise en place du paquet fiscal et vous allez voir ce que vous allez voir.

La détérioration de notre balance commerciale ?

No souci, les amis : une fois le paquet fiscal à l'oeuvre, on rééquilibrera tout ça.

L'augmentation des inégalités sociales ?

Pfffiooouhhh… ça va être un jeu d'enfant pour le paquet fiscal d'en venir à bout.

Une croissance très faiblarde ?

Rien d'inquiétant : le paquet fiscal va la rebooster en deux temps trois mouvements.

 

Autant dire que s'il peut résoudre tous ces légers handicaps de l'économie française, le paquet fiscal ne devrait faire qu'une bouchée de l'actuelle crise des marchés financiers.

Ce que confirme Christine, dans une interview parue aujourd'hui dans Le Parisien : "Je ne le crois pas. L'économie française se porte plutôt bien et je ne pense pas qu'elle sera affectée. C'est vrai qu'au deuxième trimestre la croissance n'a pas été au niveau où on l'attendait. Certes j'aurais préféré qu'on fasse 0,6 % plutôt que 0,3 %, mais il n'y a pas de quoi s'alarmer. D'autant plus que notre gouvernement a pris des mesures vigoureuses dès juillet : c'est le paquet fiscal dont les effets vont se faire sentir à l'automne", répond la ministre à la question de savoir si cette crise pourrait affecter notre économie.

Compris ?

Nous n'avons rien à craindre, le paquet fiscal veille sur nous. 

Ouf…

Tant qu'on y est : personne n'a un petit cierge à brûler ? 

Commentaires

Coué ? Coué ? Coué ?

Coué donc ? On ne c(r)oué plus aux miracles ?

Écrit par : Françoise | 17/08/2007

Christie Lagarde, ce n'est pas l'ancienne ministre déléguée au commerce extérieur de la France sous le dernier gouvernement De Villepin! Résultat pour les 4 derniers trimestres : un déficit de plus de 30 milliards d'euros pendant que les excédants commerciaux de l'Allemagne explosaient tous les records (même avec un euro trop fort selon Sarko)! Mais il ne faut pas se tracasser, le super président a déjà envoyé une "lettre de mission" à Angéla Merkel (avec copie aux autres membres du G7). Il paraît qu'Angéla est de plus en plus sous le charme de monsieur "blabla"! Enfin, petite mise au point, Christine Lagarde n'est pas rentrée précipitamment de ses vacances mais elle est rentrée à la date prévue, voilà pour les mesquins!

Écrit par : Jean-Marie Belgique | 17/08/2007

et surtout c'est une pro-américaine libérale ,acharnée comme son patron Sarko, alors avec çà on est pas dans la merde!!!!!!!

Écrit par : nunu | 17/08/2007

@ Françoise : oui, les miracles me lassent très vite. On s'habitue à tout… Coué qu'est-ce que vous voulez…

@ Jean-Louis : allons donc, le passé est le passé. Quel mauvais esprit de reprocher à Lagarde son bilan… Un peu comme si on faisait de même avec celui de Sarko au ministère de l'Intérieur.

@ Nunu : cinq ans à la tête de l'un des principaux cabinets d'affaire américain, ça vous forge une conscience libérale pour la vie.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 17/08/2007

On ne dit pas "la ministre", mais "le ministre". C'est lui (le ministre) qui le veut. Même si le Président lui écrit "Madame la Ministre".

Écrit par : Gizmo | 19/08/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu