Avertir le modérateur

24/08/2007

Sans-papiers : les grévistes de la faim lillois sont prévenus, ils n'auront pas de plateau-repas dans l'avion

medium_sans_papiers.jpg

Préfecture du Nord-Pas-de-Calais, 9 h du matin. Le portable sonne alors que le préfet, Daniel Canépa, s'apprête à entamer sa première tartine. Serviteur de l'Etat jusqu'au bout des ongles, le haut fonctionnaire repose sa biscotte et décroche :

- " Allo, Daniel Canépa ? "

- " Oui "

- " Bonjour, c'est Brice à l'appareil. "

- " Oh… Bonjour, monsieur le Ministre. "

- " Laisse donc le monsieur de côté. Je voulais juste te passer un coup de fil pour te féliciter de ta gestion de la grève de la faim de ces foutus clandestins. On en parlait encore hier avec Nicolas : on est très contents, tous les deux. "

- " C'est gentil, monsieur le Ministre, mais… "

- " Si, si ! Ne fais pas le modeste, tu as été impérial depuis le début du mouvement, le 15 juin ! Et pourtant, Dieu sait si une grève de la faim longue durée n'est pas facile à gérer. "

- " C'est vrai, mais je crois que j'ai su… "

- " Oui, c'est exactement ça : t'as su leur briser les jambes, à ces salopards de clandestins. Et de quelle façon ! Bravo, Daniel, tu les as baladés de bout en bout. Faire lanterner les affamés, leur interdire les hôpitaux, les disséminer aux quatre coins du département pour briser l'unité du mouvement, procéder aux reconduites petit à petit, accuser le comité de soutien d'être une filière d'immigration clandestine… du grand art ! Et je m'y connais ! "

- " Merci, monsieur le Ministre, mais je n'ai fait qu'appliquer…"

- " Exactement ! Toi au moins, tu appliques ma feuille de route sans état d'âme. Si seulement tous les préfets étaient comme toi… Ce n'est pas encore tout à fait le cas, mais ça va venir, fais-moi confiance. "

- " Oh, je vous fais… "

- " Je sais, je sais. Ecoute, je vais te laisser, j'ai un charter sur le grill. Mais encore une fois : on est très fier de toi au gouvernement. Très impressionnés, surtout par ta phrase sur les affamés qui ne doivent pas se faire d'illusions… Comment c'était déjà ? "

- " Je veux que tout le monde comprenne que grève de la faim, cela signifie expulsion ? "

- " Oui, celle-ci. Même moi, je n'aurais pas osé la sortir. T'es un bon, Daniel. A plus. "

 

 

Si cette conversation téléphonique a vraiment eu lieu ?

Vous n'en savez rien.

Moi non plus.

 

Mais le caractère fantaisiste de ce dialogue entre le préfet du Nord-Pas-de-Calais et le ministre de l'Intérieur et de l'identité nationale n'enlève rien au mérite de Daniel Canépa.

C'est simple : le bougre, qui ressemble d'ailleurs étrangement à son ministre de tutelle, mériterait une médaille tant il met de coeur et de zèle à appliquer les consignes du gouvernement.

medium_canépa.jpg

 

C'est que le préfet n'est pas un tendre.

Pas l'un de ces fichus tiers-mondistes utopistes, tout juste bon à entonner l'Internationale en clamant son amour du prochain.

Ni même l'un de ces électeurs de gauche si naïf qu'il croit que le gâteau est assez grand pour être partagé.

Oh non !

Il ne mange pas de ce pain-là.

 

Daniel ne fait pas de sentiments, donc. 

Son truc à lui, c'est les chiffres.

Quotas, numéros de siège dans les charters, nombres de reconduits à la frontière, places disponibles en centre de rétention…

Il a fini par les aimer, ces colonnes de numéros.

Tant il sait, en haut-fonctionnaire habitué à avoir le doigt sur la couture du pantalon, que les chiffres sont comme la terre : ils ne mentent pas.

Et en l'occurrence, les siens sont bons : " Je suis à 100 % de mon objectif (NDLA : de reconduites aux frontières). Je n'ai pas besoin de faire du chiffre", explique t-il, repris par Le Figaro.

Comprendre : ce coup-ci, c'est juste pour le fun…

medium_plaisir.jpg

 

Plaisir d'accord, mais avec rigueur et ambition. 

Quand Daniel Canépa, ancien secrétaire général du ministère de l'Intérieur, se pique de faire du zèle, il ne fait pas dans la demi-mesure.

"Toute personne qui poursuivra la grève de la faim sera interpellée et expulsée", a t-il prévenu hier les 60 sans-papiers entêtés à réclamer leur régularisation collective et décidés à continuer à ne pas s'alimenter.

Et d'enfoncer le clou, pour ceux qui n'auraient pas bien compris jusqu'où va sa grandeur d'âme : "Avant, l'équation était : grève de la faim régularisation. Maintenant, ce sera : grève de la faim expulsion."

La classe…

 

A l'intention de ceux qui ne le prendraient pas au sérieux.

Le préfet s'est empressé de prouver qu'il ne plaisantait pas.

Disant sa résolution de renvoyer chez eux 35 des 42 grévistes interpellés mardi.

Sans tenir compte une seconde de leur état de faiblesse extrême.

"Nous en avons deux qui ont vomi du sang ce matin, l’un d’eux a été emmené par le Samu à l’hôpital. Certains ne tiennent pas debout. La question qui se pose aujourd’hui, c’est leur capacité à survivre à l’éloignement. Nous supposons qu’ils n’auront pas de prise en charge médicale à l’arrivée", euphémise un représentant de la Cimade dans Libération.

La classe…

 

C'est en tout cas l'occasion d'une saine explication de texte pour tous ceux qui n'auraient pas compris les termes de la lettre de mission envoyée par Nicolas Sarkozy voilà deux mois à Brice Hortefeux : "Il ne saurait par ailleurs y avoir d'immigration maîtrisée si notre pays n'est pas capable de lutter contre l'immigration illégale (…). Vous vous fixerez des objectifs exigeants en termes de reconduite à la frontière. Les régularisations seront mises en œuvre au cas par cas, à titre exceptionnel, uniquement si des raisons humanitaires le justifient."

C'est clair, maintenant ?

Rentrez mourir chez vous, les affamés.

Nous, on s'en lave les mains…

medium_mains.jpg

Quant à moi, je vais pisser.

Et ça ne m'étonnerait pas plus que ça d'apercevoir les principes républicains gisant au fond de la cuvette.

Commentaires

Si cela n'est pas du racisme, alors qu'on me les coupes. A se comporter comme cela la france va perdre toutes les amitiés qu'elle avait avec les pays Africains, déjà qu'avc ce gouvernement, nous sommes bien mal en point.

Écrit par : clément | 24/08/2007

François Fillon a confirmé qu'il prendrait des mesures pour faciliter l'importation massive de travailleurs émigrés sous-payés "dont la présence est absolument indispensable".
Et de préciser: "Nous allons simplifier radicalement les procédures".
Voici revenu le bon temps des patrons maquignons - qui pourront tâter le jarret de leurs nouveaux esclaves, avant de les enchaîner.
Voici (re)venu le bon temps de l'indigène corvéable.

Écrit par : Solveig | 24/08/2007

Tout ça est à vomir.

Mais le boomerang revient :

http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/societe/20070823.FAP2146/des_policiers_francais_victimes_de_violences_a_conakry_.html

Pour ce qui est du racisme, le discours du président à Dakar :

"Le paysan africain qui vit avec les saisons, dont l’idéal de vie est d’être en harmonie avec la nature, ne connaît que l’éternel recommencement du temps rythmé par la répétition sans fins des mêmes gestes et des mêmes paroles, jamais il ne s’élance vers l’avenir. Dans cet imaginaire où tout recommence toujours il n’y a de place ni pour l’aventure humaine, ni pour l’idée de progrès.

Jamais il ne lui vient à l’idée de sortir de la répétition pour s’inventer."
— Nicolas Sarkozy. Dakar le 26 juillet 2007.

Écrit par : Françoise | 24/08/2007

@ Clément : pour cette fois, vous conservez vos attributs. Et de loin.

@ Solveig : oui, qu'ils travaillent pour que dalle puis meurent en silence, mais surtout qu'ils ferment leur gueule. Tout va pour le mieux…

@ Françoise : c'est en effet assez jouissif de voir les convoyeurs se faire ainsi agresser. Retour à l'envoyeur.
Quant au discours de Dakar… no comment… Le bon vieux temps de Y'a bon banania est de retour.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 24/08/2007

CENSURE par Le Charançon Libéré

Écrit par : Franck | 24/08/2007

A vous écouter, la france devrait être la grande terre d'accueil de toutes les misères du monde. Ce serait alors les français que vous retrouveriez au fond de vos toilettes. Nous subissons de nombreux problèmes aujourd'hui dûs à notre politique d'immigration trop importante et globalement incontrôlée: les nier c'est fermer les yeux sur la réalité. Pour que l'immigration s'arrête il faut des messages forts. La France et les français pourraient trouver d'autres façon pour aider les pays d'afrique ou d'ailleurs que d'y laisser entrer et pourrir leur jeunesse.

Écrit par : MrT | 24/08/2007

CENSURE par Le Charançon Libéré

Écrit par : Marco | 24/08/2007

Toujours pareil le gauchiste qui pointe du doigt les méchants mais sans aucun argument, toujours la facilité, toujours ce gauchisme vanneur qui se croit malin ... Le temps des malins qui font leur belle c'est fini. La facilité c'est fini. La démago c'est fini. Ne dis pas "c'est pas bien si tu n'as aucun argument à fournir".
La haine simpliste si tu en veux pas plutot sur bellaciao tu seras servi.

Et clairement si t'es sensible à leur cause va leur proposer de les héberger la au moins tu pourras la ramener. Quand je pense au temps que tu as perdu à te trouver belle dans ton torchon ça fait de la peine pour la gauche.

Écrit par : N'importe quoi | 24/08/2007

"c'est en effet assez jouissif de voir les convoyeurs se faire ainsi agresser"
-------------------
Oulah que c'est constructif, intelligent, censé, humaniste, éclairé comme remarque ! Et l'hôte de ces lieux d'acquiescer...
Ma foi, telle mentalité est à louer.

Oui, tabassons nos forces de l'ordre, ici ou ailleurs, elles ne méritent que ça.

Comme ça a été dit, c'est en effet du niveau d'un petit gosse de riches bobos qui vient de se prendre une prune pour excès de vitesse et qui souhaite faire ethnologue plus tard, comme à la télé.

Vous connaissez la définition du fascisme ? Manifestement oui, et son application même.

¤ ¤ ¤ ¤ ¤

Vous parlez d'équité ? Vous parlez d'égalité ? Quid alors des nombreux, et irremplaçables, immigrés légaux, qui se sont foulés des années durant pour obtenir tout ce qu'il fallait pour arriver en France et y rester, pour prospérer ? Vous pensez à eux ? Que pensent-ils des arrivistes qui ont passé la frontière, et hop, peinard, on y est on reste ?
Ah mais oui, vous pensez sincèrement que seule la clandestinité ait été leur solution.
Mais les connaissez-vous, les avez-vous personnellement approchés, ou ne faites-vous en fait que fantasmer leur sacro-saint exil politique, fuite des multiples persécutions éthniques ou répressions injustes et sauvages ?

Allez donc à leur rencontre, au lieu de baver sur leur immaculée innocence, puis faites les comptes, et ramenez les chiffres. Si vous osez encore, le moment venu. Vous aller voir, vous allez être surpris. Ça vous fera pas de mal.

Écrit par : Quark | 24/08/2007

Et vlan, ça rate jamais : un billet sur les sans-papiers et voilà le ban et l'arrière-ban des sarkozystes et autres empaffés de l'extrême droite qui viennent foutre la merde.

Pour Marco et Franck : effaçage direct des commentaires. Allez donc vous faire plaisir à baver et insulter ailleurs que sur mon bloug.

Pour N'importe quoi : je trouve vos arguments pathétique. Je laisse votre commentaire, n'ayant pas l'âme d'un censeur. Mais j'aimerais autant que vous alliez vous exciter en un autre lieu.
(pour votre information : je ne suis pas "belle en mon torchon"… trop de poils pour ça)

Pour Quark : je prendrais bien la peine de vous exposer mon parcours et mes expériences en détail, mais je n'en ai pas vraiment le temps, étant l'un de ces gauchistes typiques ne connaissant rien à la vie mais obligé de trimer pour gagner sa croûte.

De façon générale, c'est un peu usant, ces discours haineux. En ce qui me concerne, j'ai autre chose à foutre que d'aller agonir d'injures les tenanciers de blogs de droite. Faites de même, cassez-vous et fermez la porte en partant.
Merci.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 24/08/2007

"je prendrais bien la peine de vous exposer mon parcours et mes expériences en détail, mais je n'en ai pas vraiment le temps, étant l'un de ces gauchistes typiques ne connaissant rien à la vie mais obligé de trimer pour gagner sa croûte."
-------------------
Tellement facile que ça dit à peu près tout ce qu'il y a à dire. Unique trimeur au monde.
Et, petite note : aussi bizarre que ça puisse paraître, je ne suis pas "de droite". J'évite d'être hémiplégique, c'est assez humiliant comme ça. Il faut juste savoir s'enlever la merde (dorée ou non) qu'on a dans les yeux et voir la vie telle qu'elle est, sans fard, crue, mais réelle. Et faire les choix réalistes, arrêter de croire au père noêl, aux petits anges nus et aux gentils farfadets.

... et de toute façon, quelle caution apporter à un ardent défOnceur joyeux-joyeux des forces de l'ordre ?

Allez, défoule-toi, censure-moi.

Écrit par : Quark | 24/08/2007

Pas d'injure ou de prise de position haineuse, pas de censure. Tu peux y aller…

Je ne suis pas un joyeux défonceur des forces de l'ordre. Mais il ne faut pas s'étonner que celles-ci soient très mal vues en Afrique, c'est tout.

Pour le reste, pas le temps.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 24/08/2007

Ton avis sur ce sujet d'actualité sensible est choquant, alors ne t'étonne pas d'avoir de telles réactions. Et il est inutile d'être sarkozyste ou d'extrême droite pour avoir une telle opinion de toi. Des fois il faut de l'autorité, même si elle semble inhumaine (personne ne les obliges à faire un tel chantage!). La décision revient aux français (et donc au gouvernement qu'ils ont élu). J'ai bien plus de peines à voir ces SDF dans nos rues que ces immigrés clandestins qui viennent ici et nous imposent d'obtenir des papiers en faisant volontairement une grêve de la faim.

Écrit par : MrT | 24/08/2007

CENSURE par Le Charançon Libéré.

(je commence à en avoir ras-le-cul)

Écrit par : Le Malien | 24/08/2007

Va chier si tu en as ras le cul. Allé bisous vilain gamin.

Écrit par : Le malien | 24/08/2007

"Ton avis sur ce sujet d'actualité sensible est choquant, alors ne t'étonne pas d'avoir de telles réactions."

@ MrT,

Choquant ? Qu'est-ce qui est le plus choquant : s'indigner quand on voit des hommes, nos semblables, comptés "en quotas", ou bien ne pas s'en indigner ?

Je ne vous souhaite pas d'avoir un jour à émigrer pour pouvoir vivre et être traité comme un "quota". Nul ne sait ce qui peut arriver dans une vie. Rien que cela devrait faire réfléchir. Croyez-vous que ces personnes quittent leur pays pour le plaisir ? Faire la grève de la faim vous choque... Savez-vous ce que c'est seulement que d'avoir faim ? Vraiment faim ?

Il est aussi choquant de voir la France jeter dehors des hommes des femmes et des enfants, que de voir la France incapable de loger tous ceux qui sont dans la rue, ces "émigrés" de l'intérieur.
Et ce n'est pas la faute des immigrés de l'extérieur si ceux de l'intérieur sont "rejetés". Il y a de la place et bien assez d'argent en France pour tous. L'ennui c'est que les richesses sont accaparées par quelques uns, et tant pis pour les autres.

Il n'est pas besoin d'être gauchiste et "révolutionnaire" pour se rendre compte de cela, ni pour réaliser que ça n'ira pas en s'arrangeant.

Écrit par : Françoise | 24/08/2007

Citation de "n'importe quoi" : Le temps des malins qui font leur belle c'est fini. La facilité c'est fini. La démago c'est fini

Je ne pensais pas rire en lisant un article sur des sans-papiers agonisants que l'on renvoie chez eux ... mais je hurle de rire en lisant le commentaire de "n'importe quoi"
Mon cher, la démago à gogo ne fait que commencer avec Sarko;
il est temps d'ouvrir les yeux et de regarder à travers ...

Écrit par : vraiment n'importe quoi | 24/08/2007

Rien à ajouter à ce que viennent (heureusement, parce que là je commençais à déprimer sec) d'écrire Françoise et "Vraiment n'importe quoi".

Juste qu'il semble effarant d'avoir à préciser certaines choses. Notamment qu'il en va de la grandeur de la France (un truc qui doit vous tenir à coeur à vous tous, les apôtres de la fermeté sarkozyste) de ne pas renvoyer manu-militari des gens dans un état de faiblesse extrême. Et qu'une République incapable de se montrer humaine et compatissante envers la misère et la pauvreté n'est plus qu'un agrégat de connards. Ce que notre pays est en effet devenu.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 24/08/2007

Je ne vois pas quels problèmes posent les immigrés autres du fait qu'ils sont justement clandestins. Quelqu'un pour me renseigner ?

La politique d'expulsion est inversément proportionnelle au manque d'envie des gouvernements (de gauches comme de droite) d'en faire une force pour le pays,

Et si je veux bien reconnaitres des problèmes marginaux ça et là, ils sont surtout l'objet de manipulations politico médiatiques à grande échelle.

Des militants d'association de parrainage sont maintenant l'objet de menaces d'emprisonnement pour justement accueillir des parrainés chez eux ! la judiciarisation de l'humanisme est une grande première. La droite va à l'encontre des traditions et pratiques françaises, elle pleurera dans quelques années pour se faire montrer du doigt...quel manque de vision et de volontarisme.

économie, diplomatie, accès à la propriété, social...on est très bien parti pour n'atteindre AUCUN des objectifs fixés par le président. L'immigration va elle encore en faire les frais ? c'est bien parti pour.

avec toute ma sympathie

Écrit par : Avril | 24/08/2007

Dis, l'insecte, il semblerait que ce lieu devienne une annexe assez prisée par les déblaterreurs réacs à la petite semaine. Café du commerce attitude...
Je compatis. Et m'interroge : ils ont vraiment rien d'autre à faire ?
Peut être que leurs blougs à eux sont tellement nuls qu'il viennent chercher un peu de chaleur intellectuelle sur tes terres, tout en conservant leurs oripeaux mentaux bas du front ?
Dans ce cas, que fait la police charançonnesque ? Et les honnètes citoyens comme bibi (ou Françoise) qui voudraient lire leur blog préféré en paix ? N'y aurait il pas moyen de reconduire ces baveux furieux à la frontière de ton bloug pour les laisser croupir dans leur pays si morne ? Si ils n'arrivent pas à s'adapter à l'ambiance du lieu, alors dehors ! J'imagine qu'ils ne pourraient que s'incliner devant des arguments piochés chez eux (des gants Mapa solidement enfilés sur mes mimines, quand même)...

Salutations respectueuses.

Ps: je me propose comme service d'ordre, viril et motivé. Mes références ? euh, ça suffit si j'ai fait ma journée d'appel à l'armée et que j'ai passé les tests haut la main ? Il y a aussi ma remarquable dextérité au lance pierre qui, je pense, n'est pas à négliger (deux limaces et un hanneton au compteur) ?

Écrit par : l'acarien masqué | 24/08/2007

Pour en revenir au sujet initial, je voudrais ajouter un point particulier. Concernant les hopitaux.

Si le CHR de Lille a refusé de prendre en charge ces sans papiers, ce n'est pas par choix politique. Le 14 juillet, 141 sans papiers se sont présentés aux portes des urgences du CHR de Lille, se prétendant faibles, en grève de la faim depuis de nombreux jours. Le directeur des urgences dudit hopital a immédiatement déclanché un plan d'alerte spécial, et a pris en charge les 141 personnes.

Le diagnostique fut sans appel : simulation. 7 personnes furent gardées en observation pour d'autres problèmes de santé.

Il ne fait aucun doute qu'à l'heure actuelle, certains de ces sans papiers sont en danger, mais le 14, aucun ne l'était.

Ils ont pourtant complètement engorgé le service des urgences de Lille.

Il est tout à fait regrettable que des personnes vivant en France soient obligées de mener ce genre d'actions pour se faire entendre... Mais contre un hopital, je trouve cela honteux et irréfléchi ... voire même criminel. Quelle réaction auriez vous si l'un de vos enfants, de vos proches, ou vous même vous trouveriez dans une situation d'urgence réélle et sérieuse, et que le service serait complètement débordé ... par une grande farce ?

Cela va bien entendu alimenter le moulin de beaucoup de personnes, dont je ne partage pas les points de vues, car je suis fondamentalement POUR la cause des sans papiers. Mais nous ne pouvons reprocher aux hopitaux de les dénigrer ...

En ce qui concerne la discussion menée par les commentaires précédent, si le simple fait de devoir s'arracher de ses origines, quitter son pays, sa terre, ses proches, tout abandonner sur un simple espoir d'une vie meilleure ne vous choque pas profondément ... Je ne pense pas que ce seront mes arguments qui le feront. Par conséquent, je ne chercherais pas plus, et je pense aux autres posteurs qui se fatiguent certainement inutilement, à vous convaincre de l'importance de leur combat.

Je vous souhaite à tous une bonne soirée.

Écrit par : Simple passant | 24/08/2007

On vit dans ce monde-là...

Ce type et ce système sont tout simplement indignes.

Écrit par : david | 24/08/2007

@ l'acarien : vous êtes mal masqué, je crois vous reconnaître. Si c'est bien le cas, je ne saurais que trop conseiller à ceux qui liraient ces quelques lignes un passage par votre blog : http://zapa.over-blog.com/
Je vous vois déjà hurler à la compromission familiale, mais il n'y a pas de quoi. En fait, un seul objectif à ce coming-out fraternel : celui de vous obliger à reprendre la plume (le clavier ?), histoire de mettre à profit tout votre temps libre.
Quant à votre proposition de service d'ordre… Je rigole… Je me marre… Je m'esbaudis… Je m'émerveille… Vous devriez savoir pourtant : l'ordre par vous assuré ne le serait plus.

@ Simple passant : si seulement tous les contradicteurs vous ressemblaient…
Vous avez raison sur un point, tout angélisme serait mensonger. Et les sans-papiers peuvent se montrer aussi manipulateurs que n'importe qui. Sauf que leur raison à eux meilleur (je vous reprends) : "Le simple fait de devoir s'arracher de ses origines, quitter son pays, sa terre, ses proches, tout abandonner sur un simple espoir d'une vie meilleure". Rien à ajouter.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 24/08/2007

ouh..Ouh...OUUHH.....
que ça fait mal de voir tant de déversement bien-pensistes en une seule file de commentaires. Quel brillant exemple d'humanisme sirupeux. On croirait lire du Rousseau, dans toute sa splendeur. Avec de l'écho. Mais sans nuance...eh! on peut pas tout avoir.

- - - - - - - - -

Bref. Je ferai l'impasse sur ces débordement bobo à fendre l'âme ; je souhaitais juste m'insurger contre ce terme, "sarkozyste", si ce n'est ici, sur vos pages respectives.
Sarko le méchant, sarko le vilain.
Sarko le pas beau.
Sarko et ses sbyres. Le Diable et ses Démons. Sarko sarko sarko.

Vous savez comment ça s'appelle ? Un transfert. Il faut un méchant, il faut un monde simple : la solution est toute trouvée.
Les preuves..... euh, attends...euh.... Ah oui !
Il est de Droite !

Mais pourquoi sont-ils si méchants ? -->Parce qu'ils sont de doite. Et la Droite, c'est le Maaal.

Allez, passons ça aussi, c'est naturel de rester dans ses représentations puériles de la vie, de la réalité. Cocooning post-pubère. Passons... aux faits !

Aahhh, les faits. Factum, facto.

A droite, sont racistes.... beuââh. Pas bien.
Racisme, pas bien ? Evidemment, pas bien. Pas fondé, en fait, pire, faussement fondé. Erroné. De fait, dangereux.
A droite sont intolérants, virent les gentils immigrants. beuââh.
Pas bien non plus.
Pas bien ? Nan, pas bien d'empêcher le nécessiteux de "s'arracher de ses origines, quitter son pays, sa terre, ses proches, tout abandonner sur un simple espoir d'une vie meilleure".
OK, pas bien non plus.
1+1=2, c'est facile. Toujours facile. Et surtout, c'est vrai. Mais sont-ce les faits ? Est-ce la vraie vie ? Mmmh...

Juste un piti rappel : Tolkien, c'est sur l'étagère.
La réalité, c'est dehors.


(... attention, censure en vue sur ce site..... piouuuuuuuuuuPprrrtt !!)

Écrit par : Quark | 25/08/2007

@ Nimportequoi:
"Et clairement si t'es sensible à leur cause va leur proposer de les héberger la au moins tu pourras la ramener."

Tu ne comprends donc pas que ce qu'il veulent c'est justement pouvoir étre independant en France et de ne pas se cacher.
Il ne viennent pas en France dans le but d'être chez quelqu'un mais dans le but d'y travailler et de pouvoir y vivre dignement!
Je cotois reguliérement les sans-papiers et les soutiens activement dans leurs luttes (nottament la gréve de la faim qui est en cours) et ce mythe des sans-papiers qui viennent pour vivre du pseudo-assistanat me scandalise au plus haut points!
Ces personnes ont des promesses d'embauche ce qui signifie que dès qu'il seront regularisé (car on se battras pour ça, n'en déplaise à certain!) ils pourront commencer à travailler... et ramener de l'argent à l'état par le biais des différentes cotisations! Mais bon c'est tellement plus amusant de dépenser de l'argent pour les expulser...

Écrit par : Slimfr01 | 25/08/2007

Je serai d'accord pour expulser les sans-papiers de France, le jour où il n'y aura plus un seul Vrançais, ni plus aucune entreprise française en Afrique pour prendre le pain de la bouche des Africains et piller leurs ressources !
Et ne me dites pas que je rêve, je l'ai vécu surplace et vu de mes propres yeux …et c'est pas joli, joli…!!!

Écrit par : Potame | 25/08/2007

Un simple passant qui mine de rien passe et repasse :)

Je voulais juste continuer à lire les commentaires concernant cette brève qui me touche particulièrement (je suis Lillois, et défend la cause de ces sans papiers) mais celui de Quark m'a interpellé.

Vous vous plaignez du terme "sarkozystes" ? Mais rien que dans cette page, on trouve 5 fois le terme "gauchiste" contre 3 fois le terme "sarkozyste" ... Amusant non ?

Quand au reste du message ... ça me fait un peu penser à une bête blessée :) Qui essaye de toucher, toucher, sans pour autant y arriver ... une espèce de tentative desespérée de ridiculiser certaines personnes (qui ? Cela n'est pas encore bien clair, apparemment on ne peut pas être de droite et pour les sans papiers...) sans grande reussite. Irréspectueuse de surcroît.

Je ne comprend même pas ce qui peut motiver l'écriture d'un tel message.

Et pour répondre à l'interrogation finale, ben oui, c'est la vraie vie ... Et la solution ne consiste certainement pas en l'expulsion massive d'êtres humains (qui ont eu le tort de naitre en Afrique, honte à eux) Mais peut-être dans des campagnes de préventions, là-bas, leur expliquant que la France n'est pas l'eldorado qu'ils espèrent, que la France est peuplée a près de 20% de racistes, que la majorité de la population française ne veut pas d'eux, et que par conséquent ils ne trouveront pas de travail, ne gagneront pas d'argent, et seront pour la plupart aussi miséreux que chez eux ...

Enfin, c'est mon humble avis de petit citoyen médiocre, si il suffisait de faire ça, je suppose que notre président l'aurait déjà fait.

Je pense que c'était mon deuxième et dernier passage, c'est un dialogue de sourd que nous menons, généralisant un fait d'actualité...

"Del'politique ed'bistrot" comme on dirait par chez moi :)

Bonne journée.

Écrit par : Simple passant | 25/08/2007

@ Simple passant : malheureusement, vous prêchez dans le désert : ces gens-là n'évolueront pas.
Mais n'hésitez pas à passer et repasser ici, j'aime bien votre façon de voir les choses et d'en parler.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 25/08/2007

CENSURE par Le Charançon Libéré.

Écrit par : Banlieusard | 25/08/2007

Je découvre ce site via google actualité et il est super classe!! j'aime cette façon de s'adresser aux lecteurs! Cette façon d'écrire tient en haleine!! BRAVO à ou aux auteur(s) de tous ces textes!!

Écrit par : Mohamed | 25/08/2007

CENSURE par Le Charançon Libéré

Écrit par : kondopoga | 25/08/2007

Pour ceux qui prennent les immigrés pour des bêtes sauvages à abattre, je vous rappelle que vous êtes bien contents de partir en Afrique, en Asie ou autre avec vos sous, n'oublez pas que des gens meurent de faim à certains endroits du monde, mais visiblement ça ne vous concerne déjà plus. A ceux qui disent qu'ils s'engaissent en venant en France, une question : et vous que faites vous ? Est-ce que tout le monde aujourd'hui n'essaye pas de s'engraisser ? Si peu d'humanité me fait vomir et surtout restez en France cette patrie qui protège toujours les même et de plus en plus. Vous devez être des gens bien tristes...
Vous pensez que tous les problèmes dans nos sociétés viennent de l'immigration, vous avez alors raté une partie de l'Histoire. Qui a fait venir des africains (pour ne parler que d'eux) dans nos pays pour travailler, qui est allé evangéliser certains pays d'Afrique pour mieux les contrôler et faire d'eux ce qu'on veut, Qui est bien content de créer des inégalités sociales entre pays pour s'aseoir sur son pouvoir ? Repensez donc à Mittérand et pensez maintenant à Sarkozy...
Pour Slimfr01, on ne les héberge pas et toi non plus, parce que le problème et ailleurs et plus complexe que ça, tu les hégerge et après ? Alors arrête les si plats et rélechis un peu.
Bref, toujours plus de richesse pour toujours plus d'inégalités.
Il faut sortir de chez soi.

Dernière petite note : à vous, gens qui ne se disent pas de droite mais qui le sont : vous ne proposez pas plus de solutions, la preuve il y a toujours des grévistes de la faim. Arrêtez de penser à vous et retrouvez vos "utopies" (comme on dit maintenant de quelqu'un qui ne pense pas qu'à lui) de gamin.

Écrit par : nono | 25/08/2007

imaginons !
que des blancs soient expulsés d Afrique,de Guinée,eh oui cela existe,j'ai donné
rendez vous compte j avais pas de papiers ,mais j avais un contrat de travail !!!
donc viré aprés une nuit au poste de police de l airport,avec femme et enfants
comble j ai payé mon retour
ma fille allait a l école aussi
donc imaginons que des policiers m accompagnent et qu ils se fassent matraqués a Paris par une foule haineuse et raciste
moi j en déduit une chose,ces gens la ne nous aiment pas mais ils aiment nos euros POINT

Écrit par : andre | 26/08/2007

En tant que libéral pur et dur ("libertarien"), et au risque d'étonner les "gauchistes" aux raisonnements souvent illogiques malgré leur bonne volonté apparente, je ne peux que soutenir ceux qui réclament la régularisation de tous les sans-papiers (hé oui !). Etant "libéral libertaire", il est *logique* que je considère les concepts de frontières et de nations obsolètes. De plus, une régularisation automatique finirait d'achever un Etat providence qui s'écroule sous sa masse (ce que je souhaite). Mais c'est là que je n'arrive plus à suivre le raisonnement des gauchistes (ou des "gens de gauche" si le terme "gauchiste" vous choque) ! Etant libéral, je suis par définition individualiste et donc je me fous complètement de ce que peux bien devenir la sécurité sociale. Mais vous ? Comment arrivez-vous à raccorder vos théories alambiquées les unes aux autres ? Vos opinions, même si je ne les partage pas, sont respectables. Mais soyez au moins logiques !

Écrit par : Un libéral qui passe... | 26/08/2007

CENSURE par Le Charançon Libéré

(Toi, tu commences vraiment à me les briser.)

Écrit par : banlieusard | 26/08/2007

CENSURE par Le Charançon Libéré

Écrit par : Alfred | 26/08/2007

cet article est démagogue et diffamatoire. vous risquez des soucis avec la justice !

Écrit par : Mierouff | 26/08/2007

Réponse à Françoise qui nous dit, je cite, "Il y a de la place et bien assez d'argent en France pour tous. L'ennui c'est que les richesses sont accaparées par quelques uns, et tant pis pour les autres." ainsi qu'à l'auteur de cet article ("[...] le gâteau est assez grand pour être partagé.")

Vous souhaitez le bien-être de toute l'humanité. On peut critiquer et se moquer gentiment :-) de vos méthodes (le socialisme et l'Etat) mais nul ne peut moquer le but de votre démarche, universellement admit comme louable (à l'exception sans doute de quelques racistes mal éclairés).

Je souhaite simplement mettre le doigt sur une théorie socialiste récurrente, la fameuse théorie du gâteau. Cette théorie suppose que les richesses existent en quantité finie (déposées là par le Bon Dieu ?) et que la société est une lutte sans fin entre les individus afin de se répartir ce fameux gâteau (en super-gros, c'est la conception marxiste de la société). Cette théorie implique une quantité finie de travail pour participer à l'élaboration de ce gâteau fini.

Or les richesses, virtuellement infinies (limitées uniquement par la quantité de matière et d'énergie qu'une civilisation est capable de mettre en oeuvre à un instant donné), sont créées par le travail, qui est "disponible" en quantité illimitée... sauf quand un Etat vient perturber l'organisation optimale de la société par des règles arbitraires afin de répartir ce gâteau qu'il pense (à tort) fini. Et quand une organisation optimale est perturbée, à priori elle n'est plus optimale...

Réfléchissez-y !

Écrit par : Le libéral qui passe... | 26/08/2007

"le casse couille" : plus qu'une catégorie d'individus (les fonctionnaires, en l'occurence), c'est l'organisation de la société qui encourage la spoliation (c'est à dire, l'Etat) qu'il convient de dénoncer. L'Etat est l'instrument des monopoleurs et spoliateurs de tout poil ; comme vous le faites remarquer, des syndicalistes professionnels mais aussi des industriels qui font du lobbying pour modifier la loi à leur profit, des agriculteurs qui réclament des subventions, des politiciens corrompus qui entretiennent cette imposture, etc. (ou, en d'autres temps et d'autres lieux, la bureaucratie, le parti)

La gauche ne peut pas défendre à la fois les travailleurs et l'instrument qui permet leur oppression (l'Etat). C'est sans doute l'une des principales raisons qui fait qu'elle ne défend d'ailleurs plus les travailleurs, ou en tous cas pas plus que la droite conservatrice Sarkozy/UMP...

Écrit par : Toujours le libéral... | 26/08/2007

Non pour moi tu peux faire toute l'organisation que tu veux si tu dis à un homme qu'il a un emploi à vie qu'il soit bon ou médiocre tu le tue, que si il en fait plus que l'autre il n'aura rien de plus, ça marche pas.

L'homme s'épanouit dans la création, dans le mouvement, il lui faut de la passion, de l'argent, des défis ... Et c'est comme ça que la vie est belle et aventureuse.

Quand tu vois les gauchards qui te parlent de sécuriser le logement et le travail à vie ça fait carrément peur. Le socialisme c'est glauque.

Écrit par : Le Casse couille | 26/08/2007

@ Libéral : le post du "casse-couille" auquel vous faites référence n'est plus. Si ce monsieur veut prendre ce type de position sans se faire censurer, qu'il le fasse sans vulgarité, grossièreté et injures. Je pense que ce n'est pas trop demander.

De façon générale, je comprends mal ce besoin du ban et arrière-ban de la droite dure, voire extrême, à venir vomir ici ses théories à l'emporte-pièce.

Ce qui n'est pas votre cas, Libéral. Simplement, nous sommes profondément et viscéralement opposés. A tout jamais. Comme vous l'avez souligné, je crois au rôle correcteur de l'Etat, au besoin d'une régulation pour éviter que les richesses ne profitent qu'à une petite minorité de personnes.
Et je crois, en effet, que ces richesses ne sont pas infinies. Vous pourrez mettre en place une concurrence libre et parfaite, supprimer toute idée de main de l'Etat, cela n'aboutira pas pour autant à l'enrichissement de tous. Ça n'a d'ailleurs jamais été le cas dans l'histoire.
Sur bien des points, l'ultra-libéraliste sincère (je veux dire : celui qui croit vraiment, au plus profond de lui-même, que cela ira beaucoup mieux pour tout le monde une fois que l'Etat social ne sera plus qu'un lointain souvenir ; il doit bien y en avoir quelques-uns…) me paraît 100 000 fois plus utopiste que le plus gauchiste des gauchistes. Par exemple sur la question de la sauvegarde de l'environnement, de la protection des faibles, des handicapés, des vieux et des malades… Cela ne tient pas une seconde.
Un seul point où je vous rejoins : la gauche de gouvernement n'a jamais joué son rôle, aujourd'hui moins que jamais.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 26/08/2007

"Comme vous l'avez souligné, je crois au rôle correcteur de l'Etat, au besoin d'une régulation pour éviter que les richesses ne profitent qu'à une petite minorité de personnes."

Nous sommes les plus taxés du monde plus de 70% direct/Indirect, la classe moyenne dont je fais partie ne vit pas mieux financièrement que les assistés de métiers. Pour moi le socialisme est dépassé quand on taxe à 70% on est dans le communisme.

Et puis la France est mondialisée, immigration massive, on délocalise alors pour sur que ça fait rire les socialistes qui veulent de répartition des richesses ... Avec l'explosion immobilière des gens vont devoir vendre parcequ'il ne peuvent pas payer l'isf c'est n'importe quoi ce pays, à bat les frontières biensur mais c'est valable pour les riches aussi ;-)
Réussir sa vie financièrement en France c'est limite une honte alors pourquoi un riche resterait dans une FRance mondialisée pour être juste pompé comme un sale riche ?

Vous devez arrêter de rêver c'est tout. Il faut retomber dans la réalité de 2007 et arrêter de prendre tout le monde de haut en se disant de toute façon j'ai raison je suis un gentil contre les méchants, c'est fini ce temps et c'est pourquoi j'ai réagi à ton dialogue mytho vanneur complètement anachronique. Quand on est au bord de la dislocation comme l'est le PS on la joue modeste non ?

Écrit par : Le casse couille | 26/08/2007

bonjour,
je passe dans le coin et je voulais juste apporter ma pierre.
Selon Deleuze, être de droite c'est (entre autres ...) avoir conscience des injustices du monde et de leur caractere fragile, c'est à dire qu'elles ne peuvent pas exister éternelement. C'est également être du bon coté de la barrière et vouloir que les injustices se conservent le plus longtemps possible.
Bien sur, tout ça est inconscient, on ne se regarde pas dans la glace en se disant "comment en profiter un peu plus ?". Pour que la position soit "présentable" le plus souvent elle est présentée sous la forme du "réalisme" : si vous ne souscrivez pas à la défense de "l'ordre fatal des chose" vous ne pouvez evidemment être autre chose qu'un naif, reveur au mieux, un enemi au pire.

il n'y a pas de discussion possible.

C'est pour ça qu'une reflexion de droite typique à prpos de l'immigration est "ils en chient, donc ils viendront TOUS ici, du coup ma part de gateau va diminuer, donc il est normal et realiste d'avoir une politique de refoulement aussi dur qu'il le faut "
la discussion peut difficilement s'etablir dans ces conditions, sans savoir à qui on parle.


Pour le casse couille,
je suis toujours fasciné par la désarmante légerté des arguments libéraux, mais je crois qu'en fait vous êtes un agent provocateur ! Un tel ramassis de non sens de mauvaise fois et d'imprecisions ne peut être que volontaire.

juste le 1er paragraphe :
70% de prelevement // ah oui ? en comptant quoi ? pour qui ? d'où ça vient ?
les plus imposés du monde // ah oui ? voir au dessus. on doit pouvoir infirmer cette assersion rien qu'en regardant du coté de la Suede
classe moyenne dont je ne fais pas partie // ça fait quoi dans une argumpentation ça ?
assisté de métier // 1 millions de d'enfants pauvres en France. Ce genre d'expression est simplement une obscenité. (mais c'est mieux ailleurs, voir les derniers titres du monde :: 7 milliions de pauvres en Allemagne, 7 millions d'expulsés aux US à cause de la crise financière)
à 70% on est dans le communisme // interessant, c'est la définition de quel économiste ? de que historien ? Avez vous une quelconque idée de ce qu'est le communisme ? le socialisme ? le liberalisme ?
un indice de prélevement obligatoire peut être ?

Écrit par : Eric | 27/08/2007

En fait, vous, les gauchistes, vous êtes vraiment intelligents. Jusque dans votre façon de vous exprimer, votre vocabulaire, vos beaux mots. Vous êtes gentils, éclairés et respectueux. Vous avez tout compris et êtes les meilleurs. Les autres ont un problème. Vous défendez bien votre avis. Vous avez la tête dans les beaux principes bien que les pieds à moitié sur terre.
Le problème, c'est que vous êtes complètement dépassés par le temps et le monde qui vous entoure. Cela va peut-être trop vite pour vous.
Ouvrez le débat dans votre tête. Et puis quand j'entend ces défenseurs de sans-papier sortir comme argument en leur faveur qu'ils vont faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'état, qui devrait être indigné? Encore une fois, et comme le disais très bien "le malien" qui a été censuré, vous ne faîtes qu'objectiser ces pauvres gens, finalement vous n'en avez rien à foutre d'eux. Preuve en est de constater ce que sont devenus nos nombreux immigrés aujourd'hui entassés dans leurs ghettos: bravo. L'immigration clandestine doit cesser, quitte à ce que la France perde de sa belle image. Et justement ça serait bien qu'elle la perde puisqu'elle est fausse. Arrêtez de vouloir sauver les apparences. Si l'on continue, on court vers des problèmes bien plus importants: l'immigration incontrôlée étant la cause même du grand retour du racisme en France. Et ces "racistes" ne le deviennent pas par une décision profonde et personnelle, ils le sont car ils en ont marre... oui ouvrez les yeux sur tous ces "cons" qui vivent en france: c'est aussi de votre faute s'ils sont comme ça. On a trop longtemps été gouvernés par des socialistes aux petits attributs sexuels qui ont fait la société telle qu'elle est aujourd'hui: pourrie. Et lorsqu'enfin quelqu'un veut faire quelque chose pour changer, ça râle. De toute façon le temps vous élimine peu à peu, mais la page est longue à tourner.

Écrit par : MrT | 27/08/2007

oui, c'est vrai, MrT (MisterT, votre référence culturelle, peut être ?). Nous les gauchistes, nous sommes intelligents.

Nous avons une conscience morale, nous ne suintons pas le pseudo discours à 2 balles. Par exemple, on dirais jamais un truc aussi ridicule que "les immigrés rendent les gens racistes donc il faut arrêter l'immigration" parce que l'on sait faire la différence entre la cause et les conséquence.
Ah, puis puis cela fait longtemps qu'on a été dépucelé, politiquement parlant j'entends, hu hu hu. Cela fait longtemps qu'on a appris à chercher ce qui se cache derrière les beaux discours.
Et nous aimons la France : non, nous n'aimons pas qu'elle perde sa belle image.

Écrit par : Avril | 27/08/2007

Pas mieux, Avril.
Merci

Écrit par : Le Charançon Libéré | 27/08/2007

Dommage que vous ne teniez pas compte de la sanction des Français et du bilan désastreux de 30 ans de propagande gauchiste, enfin tanpis pour vous.
Quand on voit vos égos on comprend que le socialiste n'acceptera jamais de se dire "J' ai fait le malin pendant 30 ans et en fait c'est moi le ringard qui ne comprend pas mon pays, qui ne sait même pas voir la réalité argggggggg.

Écrit par : le casse couille | 27/08/2007

Pour info, les socialistes défendront mieux ma cause ...

Le Monde aujourd'hui :
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1- href="mailto:0@2">0@2-3224,36-947754@51-910156,0.html

Manuel Valls, par exemple, a exhorté à "sortir d'un discours militant compassionnel qui relève en fait de l'irresponsabilité" sur l'immigration; Arnaud Montebourg a proposé un "alignement" des régimes spéciaux de retraite sur le régime général "en échange de meilleurs droits" pour les plus modestes. Autant de sujets qu'ils comptent bien verser au débat sur la refondation.

Écrit par : Le casse couille | 27/08/2007

"On a trop longtemps été gouvernés par des socialistes aux petits attributs sexuels qui ont fait la société telle qu'elle est aujourd'hui: pourrie."
cela me trouble toujours.
"Trop longtemps?"
listons les gouvernements sous la 5e république
Debré · Pompidou · Couve de Murville · Chaban-Delmas · Messmer · Chirac 1 · Barre · Mauroy · Fabius . Chirac 2 · Rocard · Cresson · Bérégovoy · Balladur · Juppé · Jospin · Raffarin · Villepin · Fillon (source wikipedia)

Je vois beaucoup de noms de droite, et sur la durée je vous dis pas...
La droite a le pouvoir, qu'elle abroge toutes les lois qui lui paraissent ineptes (Qui fait preuve d'une grande sottise) et contre lesquelles ils ralent et trouvent des excuses à leur incapacité à régler quoique ce soit (c'est facile : c'est à cause des 35H).
Pourquoi ne le font ils pas ? Ils ont tous les pouvoirs, décidons une bonne fois pour toute d'interdire les grèves et agissons !
J'ai envie d'être riche, de pouvoir m'acheter une nouvelle voiture... produite en France bien sûr, et puis merde moi je ne suis jamais malade, pourquoi je continuerais à financer la sécu...
on peut aller loin... et jusqu'où pourraient ils aller ?
Je préconise de fermer les frontières de l'Europe à tous les pays (sauf ceux du Grand Nord et l'Allemagne parce qu'ils sont aussi riches que nous) avec des gardes armés qui auront le droit de tirer sur toutes les voitures ayant une plaque étrangère.
C'est mal d'être de "sensibilité de gauche", c'est quand même plus people d'être de droite, c'est la classe d'être de droite, le smoking, les lunettes noires, être de gauche c'est avoir des sandales et des cheveux sales, c'est pas classe.
Moi j'ai envie d'y croire, moi j'ai envie que ça change, j'ai envie d'avoir assez de pognon pour faire un safari au Kenya... ah non pas au Kenya... dangereux.
Pourquoi ne pas couper le pays en deux, ceux de gauche habiteraient à gauche, et ceux de droite habiteraient à droite, on ne se parlerait plus et on en aurait enfin fini avec ces discussions ?

Écrit par : alphonse | 27/08/2007

« 200 familles sont maîtresses de l'économie française et, en fait, de la politique française. Ce sont des forces qu'un État démocratique ne devrait pas tolérer, que Richelieu n'eût pas tolérées dans le royaume de France.
L'influence des 200 familles pèse sur le système fiscal, sur les transports, sur le crédit. Les deux cents familles placent au pouvoir leurs délégués. Elles interviennent sur l'opinion publique, car elles contrôlent la presse. » Edouard Daladier, 1934.

Que pèse l'immigration la dedans ? c'est juste un levier , un moyen idéal pour que le cheptel trouve plus pauvre que lui...et vienne déverser sa bile, comme on le voit chez leur laquais.

pourquoi la droite HAIT tant la France ?

Écrit par : links | 27/08/2007

CENSURE par Le Charançon Libéré

(Je suis tolérant, mais faudrait voir à pas trop abuser avec les raccourcis à deux balles et les remarques homophobes)

Écrit par : Le casse couille | 27/08/2007

Je te remercie, Avril, pour t'attaquer aux formes ou aux conséquences. "Quand on sort tout nu dehors, on tombe malade, donc on prend des médicaments". Ha oui c'est nettement mieux de s'attaquer aux conséquences qu'aux causes (et puis ça fait marcher nos pharmacies). Je préfère faire du yoga pour rester zen plutôt que de me débarasser de ce qui me stress. Toutes mes félicitations. Je préfère accueillir des immigrés plutôt que de les aider à construire leur maison chez eux.
On a tous envie d'être des gens bons, humains, de sauver l'image, d'avoir les bonnes idées, bref d'être prétentieux comme vous. Une main tendue vers le "bas monde", toujours accueillir ces pauvres gens qui vivent "dans la misère de ces pays de merde". C'est l'impression que vous me donnez. Pourquoi ne trouveriez vous pas plus juste d'aider les familles à vivre en paix chez elle plutôt que de les laisser toute agoniser à l'idée de venir dans un faux eldorado, habité par un tas de cons (notamment moi) qui ne veulent de toute façon pas partager leurs richesses. Avec ça vous ruinez un peu plus ces pays. Dîtes une bonne fois pour toute "non, l'europe n'est plus votre destination de rêve, ce n'est pas ce qu'on vous faire croire!". Et aller les aider, chez eux.

Écrit par : MrT | 27/08/2007

"30 ans d'IDéOLOGIE SOCIALISTE et de propagande via médias, enseignants, assoc, fonctionnaires."
vous devriez être content puisque cette propagande ne fonctionne pas, je vous rappelle que c'est quelqu'un de droite (la droite de la droite même) qui a été élu... et puis laissez donc ces fainéants se la couler douce avec leurs misérables 440,86 EUR de RMI, les courageux pourront ainsi plus facilement trouver du travail, et moins il y aura de gens qui voudront travailler, et plus vous serez en droit de demander une augmentation (surtout si vous etes un des derniers à bosser).

Écrit par : Alphonse | 27/08/2007

Que tu censures c'est ton droit mais que tu censures en disant que j'ai tenu des propos homophobes c'est minable. Je n'ai rien contre les homos, c'est la gay pride que j'ai dénoncé, pour montrer la différence entre être tolérant et faire de la propagande. Enfin bon je vous laisse entre "gratteurs de cul" à rénover votre vieux parti de babos malsains. fusionnez avec le PC arfff.

Écrit par : Le casse couille | 27/08/2007

@ Le casse-couille : Je ne cherche pas de prétexte pour censurer.
Malgré qu'ils me choquent pour une bonne part profondément, j'ai laissé tel quel l'immense majorité des commentaires sur ce billet. Y compris les tiens. Si j'ai censuré celui-ci, c'est que je le trouvais injurieux. Rien ne t'empêche de le reformuler en y mettant les formes.
Ceci dit, tu seras gentil de ne pas me ranger dans la case PS… Les gauchistes n'ont que peu à voir avec les réformistes.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 27/08/2007

On ne réforme pas avec 'la vanne facile' c'est le ton de ton billet.
Réformiste que penses tu des derniers propos de Valls sur la vision compassionnelle et irresponsable de l'immigration des socialistes ?
J'ajouterai à son propos une vision irréelle de l'immigration.

Écrit par : Le casse couille | 28/08/2007

Ce que j'en pense ? Voir mon billet d'aujourd'hui.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 28/08/2007

Ta rénovation elle va se faire chez besancenot, remarque tu seras bien il y a pleins de petits bobos bien blancs qui disent non aux méchants, un peu jeunes certes ...

Écrit par : Le casse couille | 28/08/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu