Avertir le modérateur

28/08/2007

Rénovation du PS : encore un petit effort, camarades, Sarkozy finira bien par vous remarquer

medium_guignol.jpg

 

Ils se veulent l'avenir du PS.

Se présentent comme la jeune garde socialiste.

Et n'ont pas manqué de faire abondamment parler d'eux ce week-end, à l'occasion du rassemblement organisé par Arnaud de Montebourg.

 

C'est que les jeunes loups aux dents longues s'y entendent à faire monter la mayonnaise.

Et n'ont visiblement pas peur des mots.

"Frangy-en-Bresse est devenu le lieu de toutes les avant-gardes et anticipations politiques", s'est ainsi gargarisé Montebourg en ouverture des débats.

Euh…

Avant-garde ?

Anticipation politique ?

C'est une blague, Arnaud ?

 

A moins que… 

Oui : l'idée est peut-être d'être tellement à l'avant-garde qu'il s'agit de rattrapper l'arrière-garde de l'UMP à la course.

medium_coureur.jpg

Une tactique prometteuse.

Pour des pseudo-rénovateurs persuadés que la seule voie du renouveau est de prendre modèle sur Nicolas Sarkozy.

Et de copier ses appels au populisme et à la démagogie.

 

Les militants réunis à Frangy ont ainsi pu voir Montebourg faire du Claude Allègre.

Et s'en prendre à "l’organisation actuelle de l’Education nationale, bureaucratique et centralisée".

Des accents de "dégraissage de mammouth" qui se seront pas pour déplaire à Nicolas Sarkozy.

Comme devrait le toucher le désir d'Arnaud "de se réconcilier avec l’entreprise".

 

Mais en matière d'avant-garde, c'est encore et toujours l'inimitable Emmanuel Valls qui remporte la palme.

En grande forme, le député-maire d'Evry a presque réussi à se faire plus droitier que Sarkozy.

Déplorant que "le travail, le mérite, l’ordre, l’autorité sont devenus aux yeux de nos concitoyens, des valeurs de droite".

medium_travail_famille.jpg

Invitant la gauche à "cesser de culpabiliser et s’affranchir des oripeaux gauchistes".

A "trouver un terrain d'entente avec la droite sur les questions d'immigration et de sécurité".

Et "à sortir d’un discours militant et compassionnel qui relève en fait de l’irresponsabilité".

Sans que personne, parmi les militants, ne lui fasse remarquer que le PS s'est tellement "débarrassé de ses oripeaux gauchistes" que même les boutons de manchette socialistes sont désormais siglé UMP.

 

Bref, la rénovation du PS est bien partie.

Et Frangy aura au moins permis de prouver à ceux qui en doutaient encore que la jeune garde socialiste n'était composée que de précoces vieux cons.

Avant-garde de mes fesses.

Commentaires

Moi j'aime : "On est sur la tabula rasa. L’année zéro."

Depuis 1982 c'est l'année zéro de la gauche-zéro...

Bon, et on fait quoi en attendant ? On met des cierges ?

Écrit par : Françoise | 28/08/2007

Des cierges ? Même ça, ça pourrait plus sauver le PS…
Par contre, on peut toujours suivre avec attention les tentatives du camarade Besancenot de lancer quelque chose de nouveau. C'est plutôt de ce côté-là que je verrais un mince espoir.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 28/08/2007

À condition que l'extrême-gauche laisse un peu tomber le discours "révolutionnaire" style Laguiller. Parce que là ça ne passera pas pour une grande partie des Français.

Il faudrait aussi que les syndicats retrouvent de l'influence... Et ça ce n'est pas gagné non plus.

On est mal parti. As-tu lu le dernier discours de N.S. ?

http://www.elysee.fr/elysee/elysee.fr/francais/interventions/2007/aout/allocution_a_l_occasion_de_la_conference_des_ambassadeurs.79272.html

Je ne trouve pas ça rassurant sur beaucoup de points. J'en ferai peut-être une analyse, mais ça va demander beaucoup de recherches, je ne sais pas si j'aurai le temps.

Écrit par : Françoise | 28/08/2007

Bien d'accord avec vous Le Charançon Libéré. Il faut soutenir Olivier Besancenot et l'aider à se débarrasser du carcan de la LCR pour une refondation d'une vraie gauche alter-mondialiste!

Écrit par : Jean-Marie Belgique | 28/08/2007

La société et les esprits se "droitisent", effectivement.
Néanmoins certaines problèmatiques comme l'immigration sont importantes, je pense. Par exemple, dans l'actualité, on parle de plus en plus d'une colonisation de l'europe, peu à peu, par les immigrants islamistes. Europe en pleine crise de civilisation (problèmes de natalité, problème d'identité, reniement de notre culture, honte de notre histoire, ...).
Ne pensez-vous pas qu'il est temps d'en parler, au moins de l'immigration ?
Et qu'à se moment là, le renouveau du socialisme français est sur une voie plus pragmatique ? Car ces problèmes sont réels, ou du moins il faut en parler.

Écrit par : c.t | 28/08/2007

@ Jean-Marie : oui. Et pas gagné…

@ c.t. : inutile de préciser que je ne partage pas une seconde votre vision des choses. Sûrement pas sur une "colonisation de l'Europe par des immigrants islamistes" (colonisation dont je ne vois signe nulle part). Et pas plus sur la crise de civilisation (quel reniement de notre culture ? Quelle honte de notre histoire ?).

Écrit par : Le Charançon Libéré | 28/08/2007

Bien Valls un socialiste qui vit dans une France de 2007 et ose parler d'immigration ... ça fait plaisir, je pensais que tous les socialistes avaient cessé de penser.
Les derniers babosbobo vont rejoindre le postier et peut être que le vrai socialisme pourra renouer avec son temps et c'est vraies valeurs celles du travail,du mérite, de la famille et de la solidarité (pas l'assistanat)

Écrit par : Tintin | 28/08/2007

"colonisation de l'Europe par des immigrants islamistes" (colonisation dont je ne vois signe nulle part). Et pas plus sur la crise de civilisation (quel reniement de notre culture ? Quelle honte de notre histoire ?).

mort de rire "mais de quoi parlez, vous délirez, tout va bien monsieur" ahahahahaha avant la rénovation il faudrait déjà ouvrir les yeux sur la réalité, ça fait pitié sérieusement.

Écrit par : en passant | 28/08/2007

@ en passant
En attendant, vous n'avez pas donné un seul signe concret de cette soi-disant évidence...

Écrit par : Lila | 29/08/2007

Parler d'immigration, évidemment. Mais on n'a pas attendu Valls pour en parler à gauche. Par contre, s'indigner de la présence d'un "Ministère de l'Immigration et de l'Identité Nationale", il me semble que c'est un minimum quand on se dit de gauche.

C'est la mondialisation! Il n'y a pas que les capitaux et les biens qui bougent plus vite, il y a aussi les humains! Donc, qu'il y ait plus d'immigrés en France en 2007 qu'en 1822, quoi de plus normal?

Ce qu'il faut c'est intégrer ces personnes, leur faire comprendre que quand on est en France, on respecte les valeurs du pays, la laïcité, la liberté, on scolarise ses enfants, on travaille car c'est la juste participation à la société... Valeurs et principes que la grande majorité des populations immigrées respectent.

Une fois cela mis en place, avec ces nouveaux arrivants, plus de problème quant aux baisses de natalité! Et s'il y a plus de noirs, de jaunes, etc... en France, moi, ça ne me pose aucun problème d'identité; bien que mes ancêtres aient fait Azincourt, je n'ai pas besoin pour me sentir bien d'être entourée de blancs.

Quant aux reniements de la culture, c'est faux, archi faux. Nous sommes un des seuls pays qui a l'exception culturelle. Nous avons développé la francophonie. Nous avons des lois de protection de la culture française (cf la loi des 40% dans les médias). Un Polonais ou un Italien ne peut pas en dire autant.

Et pour l'Histoire... Quand on est historien, on ne porte pas des jugements de valeur et on ne se laisse pas submerger par les sentiments tels que la honte ou la fierté. Il y a eu colonisation, point. Il y a eu la rafle du Vel d'Hiv, il y a eu la Révolution, il y a eu les Lumières, il y a eu l'Inquisition, etc... POINT. Ce n'est pas bien ou mal, honteux ou non, de toute façon les responsables sont tous morts - quand ils ne le sont pas il faut les juger et c'est tout. Et être "fier" de Voltaire ou de Schoelcher, pourquoi? en quoi les avons nous aidés à être ce qu'ils sont?

Pour tous ceux qui chantent les louanges de la Nation en ce moment (et c'et la mode) il faudrait peut être rappeler que l'exacerbation nationaliste a toujours débouché sur des états dictatoriaux voire génocidaires...

Désolée, c'était long...

Écrit par : Marosania | 29/08/2007

"Ce qu'il faut c'est intégrer ces personnes, leur faire comprendre que quand on est en France, on respecte les valeurs du pays, la laïcité, la liberté, on scolarise ses enfants, on travaille car c'est la juste participation à la société... "

Incroyable qu'on puisse lire encore de telles niaiseries. Immigration massive, mondialisation. 1 millions d'africains en plus tous les 3 ans, réveillez vous on ne parle pas de quelques gamins africains qu'il faudrait intégrer mais bien de millions d'adultes, ce n'est pas humainement possible ... Vous planez c'est incroyable.

Écrit par : Réaliste | 29/08/2007

@ Marosania : long ? Non, c'était très bien. Vous avez répondu point par point aux envolées malsaine de c.t., ce que je n'avais pas eu le courage de faire. Merci.

@ Réaliste : vous portez bien mal vos pseudos. Et l'avez sans doute sorti du même chapeau que vos chiffres fantaisistes. Si l'on veut accuser les autres de planer, mieux vaut ne pas raconter n'importe quoi… Les 1 millions d'Africains en plus tous les trois ans n'existent que dans vos fantasmes.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 29/08/2007

Un phénomène m'interpelle ces dernières années, et on en parle peu: c'est l'émigration.
Pas seulement la poignée de SDF (Sans Difficultés Financières comme les appellent les Belges) fuyant une fiscalité trop lourde, non...
Ils sont 300 000 français au Royaume-Uni si je me souviens bien du chiffre. Essentiellement des 25-35 ans venus travailler, puis y installer leur vie.
C'est tant la recherche d'emploi (stable si possible, merci) que celle d'un meilleur cadre de vie qui motive tous ces émigrants, qu'ils aient vocation à travailler dans l'hôtellerie, les affaires ou l'enseignement (donc des profils de qualifications très différents). Et puis, acquérir un CV international, ça a de la gueule.

Et que croyez-vous que disent les migrants de Calais lorsqu'on leur demande pourquoi ils veulent aller au Royaume-Uni plutôt que de rester en France?
"Pas de boulot ici". Si même eux le disent, c'est que les perspectives d'avenir dans ce pays sont vraiment maigrichonnes. D'ailleurs, trois français sur quatre estiment que leurs enfants vivront moins bien qu'eux-même. Enfin, s'il reste en France bien sûr.

En somme, les jeunes citoyens délocalisent.

Écrit par : Jean-Léon Saint-Bernard | 29/08/2007

@ Réaliste

J'aime toujours lire les gens de droite, qui dès qu'ils ont épuisé le stock d'arguments passent à l'insulte.

1 million d'immigrés africains tous les trois ans? Quelles sont vos sources? Rivarol? National-Hebdo?

Je n'ai jamais dit être POUR ou CONTRE l'immigration massive, c'est un fait lié à la mondialisation, point final. Alors soit on en fait quelque chose -de l'ordre du vivre ensemble - soit on les attend dans des bunkers sur les côtes. Je préfèrerais la première version, personnellement.

Mais vous devez être un déçu de la politique du président! Selon vous il y aurait 330 000 immigrés par an, et il n'en expulse que 25 000... Que faire des autres?

Et si je plane, vous, vous restez bloqué dans votre placard la carabine à la main! A choisir...

Écrit par : marosania | 03/09/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu