Avertir le modérateur

06/09/2007

Esprit de cour : Claude Guéant veille jalousement sur la carrière du fiston

medium_louis14.jpg

 

Quel rustaud, ce Villepin !

Malotru qui ne conge qu'à critiquer.

Butor qui fait le malin devant les micros.

Et le beau devant les caméras.

 

Mais le manant est allé trop loin, cette fois.

En comparant le pouvoir sarkozyste à une "cour".

"La cour, c'est cette incapacité à se remplir de l'objectif pour exprimer le contentement permanent de celui qui le fait et le mettre en scène", a remarqué l'ancien Premier ministre.

Diantre…

"Ce n'est pas quand on est entouré de béni-oui-oui, de cire-pompes et de courtisans que vous faites avancer un pays", a-t-il poursuivi en définissant "l'esprit de cour" comme "un virus dangereux".

Re-diantre…

Mais qu'on le fasse embastiller, le faquin !

 

Esprit de cour ?

Comme si le pouvoir du petit omniprésent avait quoi que ce soit à voir avec "le Bourgeois gentilhomme".

Comme si "l'esprit de cour" régnant à l'Elysée ressemblait à celui qui avait cours à Versaille.

Sarkozy en Louis XIV, c'est ça ?

Villepin en Condé ?

Et Claude Guéant serait Mazarin ?

medium_mazarin.2.jpg

Allons donc, un peu de sérieux…

 

Quoique… 

Le Canard Enchaîné conte en sa dernière livraison comment tout un aréopage de ministres s'est déplacé pour écouter la prestation du cardinal de la République au Grand Jury RTL.

Un tableau surréaliste : Claude Guéant à la question et dans l'assistance, ne ratant pas une de ses saillies, Hortefeux, Bertrand, Dati, Karoutchi et Woerth, plus Martinon et Louvier.

"Preuve que les ministres savent en tout cas où se situe le vrai pouvoir", résume le plumitif.

L'on se pâme…

 

Les courtisans célèbrent le pouvoir tout neuf du cardinal, donc.

Et ne manquent pas non plus d'entourer sa descendance de précautionneuses attentions.

Fils de Claude, François enchaîne ainsi les plus hautes fonctions dans les cabinets ministériels.

Sans que nul n'y voit malice…

medium_gueant.2.jpg

Jusqu'à présent membre du cabinet de Brice Hortefeux, le jeune avocat vient de le quitter pour rejoindre celui de Rachida Dati.

A 32 ans, le fils du secrétaire général de l'Elysée y devient conseiller spécial aux victimes.

Une promotion dûe à l'unique mérite du fiston.

Bien entendu…

 

Le mérite ?

Fils-à-papa n'en manque pas, lui qui a fondé le mouvement des Jeunes Actifs de l'UMP en 2005, quelques mois après l'élection de Sarkozy à la présidence de l'UMP.

Assurant la direction de ce mouvement, le jeune homme est guidé par un sens politique très sûr : "Les Jeunes Actifs, c’est cela : se dire que les jeunes entrés dans la vie active ont tant de chose à dire, et on les entend si peu. Ce n’est pas une fatalité, c’est qu’on ne leur en donne pas l’occasion", assurait-il il y a deux ans dans une courte interview visible sur le site de l'UMP.

Lui n'a pas raté "l'occasion".

 

Pour les législatives aussi, François Guéant avait su saisir sa chance.

Et seuls les plus médisants ont vu la main de papa dans son parachutage dans la circonscription de Ploërmel (Morbihan).

medium_parachutage.2.jpg

Imposé comme suppléant au député sortant, Loïc Bouvard, le jeune avocat avait aussi été nommé à la tête d'une Mission pour l'emploi locale, histoire de se faire connaître.

Une promotion au mérite, ainsi que le contait Rue 89 voilà quelques mois, évoquant les "allers-retours à Paris, coups de téléphone incessants et marchandages de bas étage" qui ont entouré la mise en place de la candidature du fiston.

 

Elu suppléant, François Guéant attend désormais la démission de Bouvard.

Ce qui ne saurait tarder.

"L’UMP avait imposé au député Bouvard François Guéant, un suppléant qui n’est autre que le fils de Claude Guéant, secrétaire général de l’Elysée, ancien préfet de la Région Bretagne. François Guéant pourrait succéder bientôt à Loïc Bouvard à l’Assemblée. Le trentenaire François Guéant va devoir s’imposer au pays de Ploërmel, en luttant contre son image de fils à papa parachuté", résumait Le Télégramme peu après l'élection.

Ne reste donc qu'à "s'imposer au pays de ploërmel".

Nul doute que ce sera un jeu d'enfant.

Tant aux âmes bien nées, la valeur n'attend pas le nombre des années.

Sans qu'il ne soit une seconde question de naissance une cuillère en argent dans la bouche…

medium_cuillère.jpg

 

 

Une trajectoire météorique, donc.

Carrière fulgurante pour laquelle seuls les plus médisants parleront de népotisme.

De transmission héréditaire des charges.

"D'esprit de cour", enfin.

Quelle idée…

 

Quant au fils-à-papa, par ailleurs bien piètre orateur, il aura beau expliquer, ici au meeting des jeunes actifs de l'UMP, que "la France que nous voulons, avec Nicolas Sarkozy, c'est celle qui dit non à l'assistanat", on ne peut s'empêcher de penser qu'il est mal placé pour en parler.

Et l'on reste sur cette conviction que le fils du cardinal doit bien des choses à son ascendance royale.

La preuve : il va jusqu'à s'afficher, sur son blog, au bras de la reine… du carnaval de Ploermel.  

 

medium_guéantReine.jpg

 

 Ps : merci à Françoise, dont l'oeil affûté n'a pas manqué de relever ce flagrant cas de népotisme.

Commentaires

C'est sûr, elle est bien en argent la cuillère ?

Écrit par : gitana | 06/09/2007

Merci à toi de compléter et pil-poil juste ce qu'il faut de "bons petits détails".

Quant à Villepin, il est ce qu'il est, mais au moins il dit ce qu'il faudrait que beaucoup d'autres disent, non ?

Notre Auguste et sa cour à la Louis XIV... Je le vois plutôt comme ça :

http://samcous.free.fr/z-u-p/images/ZUP/Evenementiel/army%20of%20clowns.jpg

Écrit par : Françoise | 06/09/2007

@ Gitana : argent ? Pas sûr, en effet : or, diamant ou rubis seraient plus appropriés.

@ Françoise : j'aime bien l'image… une armée de clowns, c'est exactement ça.
Quant à Villepin, il a au moins le mérite de s'opposer. Plus que le PS, même…

Écrit par : Le Charançon Libéré | 06/09/2007

il ne faut pas aller trop vite ... loic bouvard, mon père (et oui !) n'a pas l'intention du tout de laisser sa place. il a été réélu pour 5 ans et il compte bien finir son mandat.

Écrit par : bouvard | 07/09/2007

finalement il n y a pas qu'au bureau :) les bureau politiques sont aussi un grand moment dégarement à droite comme à gauche, une solution pour eux comme pour nous :
http://www.travailleravecdescons.com

Écrit par : Anne | 07/09/2007

en plus, des amis avocats ont rechercher Claude Geant dans les annuaires de la profession, et n'ont rien trouvé. Ils ne savent surement pas chercher.

Michel BROCHARD

Écrit par : brochard | 07/09/2007

@ Bouvard : C'est vraiment votre père ?
Dans tous les cas, garder son siège lui sera sans doute très difficile (comme il n'a pas pu empêcher d'avoir fils-à-papa comme suppléant) : face à la toute-puissance de Guéant père, résister paraît bien compromis. D'autant qu'il n'y a pas que le bâton : la carotte peut aussi être un bon moyen de le faire changer d'avis.

@ Anne : oui, c'est un très bon guide de survie.

@ Michel Brochard : Une usurpation de fonction ? Là, vous m'intéressez diablement. Je vais me plonger dans les annuaires.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 07/09/2007

Bonjour,
Oui, c'est bien mon père; pour ce qui est de mon passage sur votre site, j'avais installé un moteur de recherche sur le site Google et j'ai été alerté via ce site de votre article.
Vous avez beaucoup de retard sur tout ce qui s'est passé. je vous invite à trouver des articles, notamment sur le fait que son suppléant s'est retiré quelques jours avant la date d'inscription; de ce fait, il n'a eu d'autre choix que de prendre effectivement Mr guéant. Néanmoins, je suis d'accord avec vous sur le fait qu'un certains nombres d'appels téléphoniques ont sans doute été persuasifs. Peut importe de qui d'ailleurs !
De plus, mon père vient d'être élu pour la neuvième fois, alors avant de dires certains propos ou certaines allusions, respecter le et croyez moi, il n’a pas négocié son mandat et restera jusqu’au bout !
NOTA ; je défend uniquement mon père et en aucun cas les autres personnes mentionnées dans votre article. A bon entendeur, salut !

Écrit par : bouvard | 08/09/2007

J'en prends bonne note.
Et j'assume le retard que vous évoquez. Il ne s'agissait pas de faire un point précis sur la façon dont Guéant fils a obtenu son siège de suppléant, mais de rappeller, à l'occasion de son arrivée au cabinet de Dati, tout ce que le jeune homme doit à son père. Sur ce point, je retiens votre confirmation : "notamment sur le fait que son suppléant s'est retiré quelques jours avant la date d'inscription; (…) Néanmoins, je suis d'accord avec vous sur le fait qu'un certains nombres d'appels téléphoniques ont sans doute été persuasifs"

J'en profite pour assurer votre père tout mon soutien, même si politiquement, je ne partage en rien son engagement : tout ce qui peut mettre des bâtons dans les roues de fils-à-papa est le bienvenu.

Enfin, je crois que votre conclusion "je défend uniquement mon père et en aucun cas les autres personnes mentionnées dans votre article" allait de soi : j'imagine en effet fort bien que certaines choses doivent vous rester en travers de la gorge.

Merci de vos précisions

Écrit par : Le Charançon Libéré | 08/09/2007

nous nous sommes compris.
bonne continuation !

Écrit par : bouvard | 09/09/2007

d'autant quand on sait que le fils bouvard travaille à l'elysée...

Écrit par : nono56 | 31/01/2008

Tellement facile nono56... mais revoyez votre copie...Mr BOUVARD, Webmestre du site de l’Elysée, y était sous Chirac.... donc aucun rapport suite aux dernières élections... et vous n'avez pas forcément la preuve qu'il s'agisse du fils de Loïc bouvard.
Pour ce qui est de mes réponses parues sur ce site, je ne commenterai en aucun cas les dernières élections législatives... mes discussions via emails apparaissent comme si j'avais souhaité les montrer, or je proposais simplement mon avis sur la question à la redaction.

Écrit par : bouvard | 31/01/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu