Avertir le modérateur

20/09/2007

Loi sur l'immigration : trop nombreux pour faire une belote, les députés de gauche ont "riposté" grave !

medium_belotebon.jpg

 Ah ça !

On allait voir ce qu'on allait voir !

Le retour de la vraie gauche.

La refondation d'une force d'opposition efficace.

L'émergence d'un mouvement de résistance durable à Nicolas Sarkozy.

Cool, non ?

 

Relancé à grand renfort de publicité par les dirigeants des quatre principaux partis lors de la fête de l'Humanité, le comité de riposte allait enfin faire entendre une vraie voix de gauche.

Allait faire obstacle à Nicolas Sarkoz, qui "a annoncé toute une série de réformes qui vont démolir le modèle social français, dans une attaque frontale sans précédent depuis des années", a avancé mardi soir Marie-Georges Buffet.

Et allait "trouver les moyens d'une riposte intelligente" à des annonces qui "aggravent l'inquiétude des citoyens et des salariés", a renchérit Benoît Hammon.

C'est qu'on "ne combat pas la politique de Sarkozy avec des photos de famille, il faut qu'on arrive ce soir à une déclaration commune", a résumé Olivier Besancenot.

Bref, fini de rire !

Les barricades refleuriraient dans les rues de paris, ce n'était qu'une question de minutes.

medium_barricade.jpg

 

En effet, la "riposte" n'a pas traîné.

Et les députés de gauche n'ont pas manqué de faire entendre leur voix à l'occasion du vote de la scélérate loi sur l'immigration.

Faisant littéralement feu de tout bois pour faire obstacle au projet de Brice Hortefeux.

Enfin… feu de tout bois…

Disons : quasiment.

 

La riposte ne s'est pas faite sur les tests ADN.

Amendement adopté.

Ni sur les test de langue.

Amendement adopté.

Ni sur le recensement des origines ethniques.

Amendement adopté.

Ni sur l'autorisation de régularisations par branche et secteurs, quand le besoin de main d'oeuvre se ferait sentir.

Amendement adopté… à l'unanimité.

 

Rien d'étonnant, me direz vous.

N'est-ce pas ?

Puisque la gauche est en état de forte infériorité numérique à l'Assemblée. 

Oui.

Mais…

Quand les députés sont passés au vote de l'ensemble du projet de loi, à 4 h 20 du matin, ils n'étaient plus que 23 dans l'Hémicycle.

Soit juste une petite vingtaine à avoir eu le courage de veiller…

Dont Patrick Braouzec, élu communiste dont Le Monde nous dit qu'il a regretté le vote, en pleine nuit et par quelques députés, d'un texte "qui va avoir des conséquences graves pour des milliers de personnes".

Euh… 

T'es gentil, Patrick, mais faudrait voir à pas trop bousculer le rythme de sommeil des élus de la nation.

Quand même.

 

La gauche ?

Une bande de guignols.

Comité de riposte de mon cul.

Commentaires

ca c'est sur que la "riposte" de la gauche, c'est plus pour exister qu'autre chose ....
Je reconnais que pour le vote de ce genre de loi , l'opposition devrait passer un partenariat avec Guronsan ou RedBull :D ...
Mais n'empeche c'est quand meme pas normal qu'on vote des lois à 4h00 du mat' !

Écrit par : GASKA | 20/09/2007

Il me semble que M. Le Pen avait dit une fois que les Suisses avaient trouvé la solution en matière de "maîtrise" de l'immigration et que la France ferait bien de s'en inspirer. Ou était-ce Sarkozy-candidat qui le disait? Me souviens plus. Mais, en tout état de cause, la Suisse - en plus de lois immondes "contre" les étrangers et "contre" l'asile, que nous avons combattues en vain il y a deux ans - connaît déjà les tests ADN pour vérifier la légitimité du regroupement familial. Le journal Le Temps de ce jour, un journal pas franchement de gauche, le rappelle aujourd'hui:

http://www.letemps.ch/template/suisse.asp?page=5&article=215182

Alors quand j'ai envie de dire qu'"en France, ça pue", rappelez-moi qu'en Suisse aussi! Malgré nos protestations (dont une manif anti-raciste de quelque 2000 personnes l'autre jour à Lausanne) la puanteur brune gagne. Allez, bon courage!

Écrit par : Diane | 20/09/2007

excellent...encore...
Rappelez vite les trolls umpistes...ça devrait leur plaire...

Ne pas voter une loi à 4h00 du matin, ça a du sens...mais pourquoi l'assemblée serait ouverte jusqu'à 4h00 du matin ?...pour ne pas "niquer" le biorythme des élus assoupis qu'ils soient de gauche ou de droite ?

Écrit par : lc | 20/09/2007

@ Gaska : à ce niveau, c'est plus du Gurosan qu'il leur faut, mais une intraveineuse d'un cocktail cocaïne-vraies-valeurs-de-la-gauche. Et encore…

@ Diane : il faudrait unir nos forces.
C'est vrai qu'en Suisse, entre la campagne de pub "mouton noir", la xénophobie rampante et ces tests à la con, vous êtes pas mal lotis non plus…
Quant à la pratique des tests ADN en Europe, il y a aussi ce bon article d'Afrik.com : http://www.afrik.com/article12470.html

@ Lc : merci :-)
Et chut sur les trolls umpistes : simplement évoquer leur existence pourrait suffire à les faire revenir…

Écrit par : Le Charançon Libéré | 20/09/2007

ah enfin quelqu'un qui réagit ! ce matin je me suis demandé si je n'étais pas le seul à trouver ce vote scandaleux !
j'aimerai bien avoir les noms !

Écrit par : alfred | 20/09/2007

Surtout, que les élus de gauche continuent à dormir dans leur coin pendant que ceux de droite tentent de sauver ce qu'il reste de la France...

Écrit par : Mgio | 20/09/2007

En même temps tout le monde était au courant de l'heure de vote de la loi (parmi les députés je parle), et je ne pense pas que tous les députés UMP étaient présent non plus... Cela aurais justement était l'occasion pour la gauche d'être en majorité numérique si tous ses élus avaient pris soin de se déplacer...

Quand on a des vrais convictions sur des points "vitaux", il faut savoir venir les défendre, sans quoi... Mais bon il faut croire que ce vote ne les a pas tracassés, et qu'ils ont put dormir sur leur deux oreilles...

Écrit par : G | 20/09/2007

Les députés confient simplement leur clé de vote à un de leurs collègues, cette clé permet ensuite d'actionner le bouton de leur pupitre, c'est un vote par procuration.

Écrit par : Dominique | 20/09/2007

@ Alfred : moi, c'est les noms des absents de la gauche qui m'intéressent surtout.
Mais en effet : quoi qu'il en soit, les conditions de ce vote sont scandaleuses.

@ Mgio : ce n'est pas ironique, n'est-ce pas ?

@ G : exactement. Et même si ce n'avait conduit qu'à reporter de quelques heures ou quelques jours le vote de la loi, l'épisode aurait au moins eu valeur de symbole.
Mais basta : que les élus de gauche se rendorment…

Écrit par : Le Charançon Libéré | 20/09/2007

Braouezec est un gars tres bien.
Si tu es à Paris, ce serait bien que tu donnes le nom des présents,
voire le nom des affiliés du Comité de Riposte.

Je sais que c'est pas tellement dans les habitudes de donner des noms,
mais il est temps que les temps changent.

Je t'en remercie d'avance
Pierre le Belge de Lille

Écrit par : Belgo3.0 | 20/09/2007

@ Gaska,

"Mais n'empêche c'est quand même pas normal qu'on vote des lois à 4h00 du mat' !"

À n'importe quelle heure quand on ne veut pas d'une loi scélérate on vote contre.

@ Charançon,

C'est bizarre tout de même, on pense toujours la même chose aux mêmes moments. Ce doit être une question... de circonstances, peut-être ?

(Très bon billet).

Écrit par : Françoise | 20/09/2007

@ francoise
oui je suis d'accord que l'opposition doit etre la à n'importe quelle heure, surtout pour une loi comme ca :(
Mais en règle général , je pense que c'est n'importe quoi de voter à 4h du mat'.

et dans le meme ordre d'idée, je pense qu' il serait intéressant que le grand public ai les résultat de chaque vote sur une loi à l'assemblée:
- le nb de votant
- le vote de chaque député (apres tout on vote pour eux, autant qu'on sache ce que eux votent pour nous)
- le nom des non-votants.
je pense que ca responsabiliserait un peu plus nos chers députés aux multiples mandats.

Écrit par : GASKA | 20/09/2007

@GASKA
En effet, je pense aussi qu'on devrait avoir
- le nombres de voix 'pour', 'contre' et 'blanc', ...
- la liste des votants

Mais par contre je ne suis pas d'accord pour savoir leur vote, pour moi cela doit rester secret. Car sinon il y aurait trop de vote fait simplement dans le sens du parti (histoire de rester en bonne grâce avec les chefs...) alors que selon moi ce genre de vote doit se faire par conviction. Si certains députés de droite veulent voter 'contre' la loi, laissons les faire sans leur mettre une épée de Damocles sur la tête, pareil pour les député de gauche qui voudraient voter 'pour'...
(il a de tout temps eu trop de loi de rejeté parce qu'elle été proposée par le camp adverse... quitte à la reproposer une fois son propre camp au pouvoir, rien de plus énervant que de voir ça...)

Écrit par : G | 20/09/2007

Le vote des députés est public, il est publié officiellement. La liste des présents n'est pas la liste des votants.

Écrit par : Dominique | 20/09/2007

@ Belgo 3.0 : les affiliés du comité de riposte ? Ben, il comprend notamment le PS, le PCF, la LCR et les verts.
Pour le reste, désolé, je n'ai pas de noms.
Mais d'accord avec toi sur Braouzec : il reste encore quelques hommes de gauche.

@ Françoise : merci.
Et les esprits républicains ont les mêmes réactions, cela me paraît plutôt sain.

@ Gaska et G : je confesse mon impardonnable ignorance, mais il semble que Dominique ait fourni la réponse.
Dans tous les cas, même si effectivement il y a vote par procuration, ainsi que l'indique le tenancier du convaincant et précis Petit Chapignacien Illustré, je reste convaincu que la discussion d'un projet de loi aussi essentiel méritait de veiller tard et de participer aux débats.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 20/09/2007

Je me suis un peu trop avancé sur le système des procurations lors du vote électronique : une seule procuration par député.
http://www.assemblee-nationale.fr/connaissance/scrutins.asp
Je me souviens qu'il y avait eu de gros dérapages dans les années 80, les députés présents couraient dans les travées pour ouvrir une dizaine ou une vingtaine de pupitres.

Écrit par : Dominique | 20/09/2007

Charançon, je comprends votre énervement.

Mais je vous rappelle que même si les députés PS avaient TOUS été là à 4h du matin, ils serait toujours trouvé PLUS à droite pour voter le texte.

Car notre assemblée est à droite, et le coup de Jarnac de l"amendement sur les droit s d"auteur l"hiver dernier est passé par là...

En conséquence, si la gauche veillait tard, la droite veillerait aussi, ce qui ne changerait strictement rien au texte. Pourquoi dans ce cas ne pas aller se coucher ? Pour empêcher son adversaire de dormir aussi ?

Car la gauche a fait son boulot, a dénoncé et a expliqué l"ignominie de ce texte. On ne peut malheureusement pas leur en demander beaucoup plus face aux godillots...

Écrit par : YR | 20/09/2007

@ Dominique : merci d'avoir vérifié.
De mon côté, j'ai essayé de dénicher avec combien de voix a été adopté le projet de loi au final, mais je n'ai pas réussi à trouver.
Mais à minuit, il n'y avait plus qu'entre 68 et 136 députés présents (91 voix contre 45 et en tenant compte d'une éventuelle procuration) pour se prononcer sur l'amendement ADN. Soit une participation largement insuffisante au regard des 577 élus que compte l'hémicycle.

@ YR : je sais que vous avez raison, au fond. Je me le suis dit aussi, avant d'écrire ce billet, et c'est sans doute la vision des choses la plus rationnelle, la plus intelligente… Diantre, ce n'aurait rien changé, n'est-ce pas ?
Mais…
Mais quand même : non. Les symboles sont essentiels et dépassent les raisonnements rationnels. Celui d'une guerre de tranchée des députés de gauche, pied à pied, jusqu'à l'épuisement, aurait été classe. Refondateur même, peut-être. Tandis que l'image de ce vote final dans un hémicycle vide est juste profondément déprimant.
Voilà. Vous avez probablement raison. Mais je ne suis pas d'accord.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 20/09/2007

@YR : en poussant à l'extreme et puisque l'assemblée est de droite...inutile que la gauche ou tout autre partie de l'opposition décide de voter !!
Mais non...l'issue du vote...quand on est un comité de riposte ou une "simple" élu...on s'en cogne...mais on veut débattre, on est un tant soit peu responsable, on a ét élu..pas que pour les victoires, on a un role représentatif...

Il faut être sérieux...ou alors ne sont députés que les élus de la majorité...drôle de démocratie, drôle de république...

Sans être critique YR, cette remarque...je pense que c'est le sentiment que les électeurs ont parfois en se disant que tout cela ne sert à rien....et bien justement !! lorsque l'on est un homme politique ( il doit y en avoir ), on défend des idées, on débat, on propose...et tout ça, pas uniquement lorsque que "combat" est gagné d'avance...

Ce qui est certain, c'est que les politiques arrivent trés bien à tisser des réseaux d'influences pour conserver leur place, avoir un role ici ou là...tout un tas de relations, c'est ça aussi la politique...sauf que...sauf que...ces mêmes relations, il semble qu'il n'arrivent pas ou ne veuillent pas les utiliser pour fédérer, créer un mouvement pour montrer qu'il y a plus qu'une minorité qui est contre tel ou tel projet de loi...

Leur énergie, ils la dépense pour conserver leur petit pouvoir...

Écrit par : lc | 20/09/2007

ooOOPPPSSsss
désolé pour maitre Capello...beaucoup de fautes ( grammaire et orthographe )
...je me suis "emballé" sur la remarque de YR...;-)

Écrit par : lc | 20/09/2007

Faut lire maître Eolas (pourtant pas franchement socialiste et encore moins gauchiste) au sujet d'un amendement encore plus odieux qui a été adopté précédemment au vote final de la loi complète :
http://www.maitre-eolas.fr/2007/09/18/728-je-serais-parlementaire-de-l-opposition#co

Écrit par : Dominique | 20/09/2007

Je me suis trompé de billet, c'est celui-ci qu'il faut lire sur les recours des demandeurs d'asile expulsés :
http://www.maitre-eolas.fr/2007/09/20/730-la-nausee

Écrit par : Dominique | 20/09/2007

En Afrique un acte civil peut être tout à fait authentique

Le problème n'est pas celui-ci ; c'est, que dans de nombreux pays les registres d'acte de naissance n'existent que depuis peu , le plus souvent moins de 10 ans.

En ce qui concerne, les cartes d'identité , pour une même année, toutes les personnes sont nées le 1er janvier ? Pourquoi ? parce que les dates de naissance sont approximatives car l'état civil est défaillant
Maintenant on sait aussi que l'administration de certains pays fonctione aux Bachis et que tout est permis y compris les faux officiels

Écrit par : antimythe | 21/09/2007

@ charançon et lc :

Lisez donc les compte-rendus des débats sur le site de l'Assemblée, vous verrez que l'opposition a parfaitement tenu son rôle dans la discussion.

Tous les arguments ont été présentés pour expliquer en quoi cette loi n'est pas une solution.

Le vote à quelques uns en milieu de nuit est une constante, car il ne change rien.

Le symbole d'une opposition restant debout pour voter contre dans l'unique souci d'obliger les députés de la majorité à se coucher tard ne me semble pas nécessaire.

Et soyons réalistes : en termes de résultats sur le texte, il est effectivement inutile que l'opposition vote... C'est navrant, mais c'est comme çà.

La seule chose qui est possible et qui est régulièrement faite est de demander un vote nominatif sur les articles les plus "chauds", car c'est seulement dans ce cas qu'on peut savoir quel député a voté quoi, et cela paraît au journal officiel. Très utile pour se faire une idée des députés les plus extrêmistes, par exemple.

Écrit par : YR | 21/09/2007

@ Lc : on s'en fiche de l'orthographe, c'est la passion qui parlait. :-)

@ Dominique : oui, ce billet d'Eolas est parfait. Et il n'y a rien de plus efficace que de voir des gens peu vindicatifs d'habitude pousser une gueulante : cela porte diablement bien.
(Même Koz s'y est mis, c'est dire…)

@ Antimythe : oui, et la petite marmotte ump met le test adn dans l'emballage… Vous êtes une section de propagande sarkozyste à vous tout seul, c'est ça ?

@ YR : oui, mais… toujours pas d'accord. Debout jusqu'au bout, boudiou ! (oui, c'est sans doute un peu vain…) Un peu comme Joffre en 1917 qui assènait avec conviction et envers et contre tout : "Je les grignote !"

C'est vrai que l'opposition a fait son boulot. Enfin : les députés d'opposition qui se sont sentis concernés. Car justement, si vous relisez les débats des séances, il apparaît clairement que l'hémicycle n'était pas plein.

Je rejoins Lc sur ce point : en partant de l'idée que rien ne sert que la gauche vote puisqu'en infériorité numérique, autant supprimer toute opposition à l'assemblée une fois la campagne législative terminée. C'est un brin de mauvaise foi, mais enfin…

(et cette demande de vote nonminatif n'a pas été effectuée pour ce projet de loi ?)

Écrit par : Le Charançon Libéré | 21/09/2007

Non, l'opposition est là pour faire entendre une autre voix que celle du parti au gouvernement. Elle a sa place et on ne peut pas demander que les décision soient prises par la minorité. On peut juste regretter que nos institutions stérilisent ainsi la prise de décision en créant de toute pièce une majorité absolue, tout en empâchent les minorités d'être représentées. Mais le spectre de la IVème République ingouvernable est toujours dans les têtes des décideurs...

Pour vous montrer que l'opposition a sa place, je vous recopie ici la conclusion des débats par Patrick Braouezec. C'est un peu long, mais tout y est. A vous de juger si c'est inutile. Mais dans les faits, la loi est adootée par l'Assemblée et le Sénat se prononcera bientôt. Sénat qui est aussi majoritairement à droite.

-----------------
M. Patrick Braouezec. Avant de vous expliquer pourquoi nous voterons contre ce texte, permettez-moi deux remarques. D’abord, je regrette que nous ne soyons que vingt-trois députés…

M. Thierry Mariani, rapporteur. Ce n’est pas si mal !

M. Patrick Braouezec. …pour voter, à quatre heures trente du matin, un texte qui aura des conséquences graves pour des dizaines de milliers de personnes.

M. Jean-Luc Warsmann, président de la commission des lois. Vivement la réforme de la Constitution !

M. Patrick Braouezec. Peut-être. Nous n’étions aussi que quinze pour voter la loi Pasqua,…

M. Lionel Tardy. Cela fait huit de plus ! (Sourires.)

M. Patrick Braouezec. Cela n’a rien de drôle !

…qui a fait d’un certain nombre de personnes alors en règle les sans-papiers dont on parle aujourd’hui.

Mais j’ai aussi un motif – un seul – de satisfaction qui tient à la qualité de notre débat. Contrairement à ce que vient de soutenir notre collègue de l’UMP, il n’y a eu, ni d’un côté ni de l’autre, de caricature. La question de l’ADN a donné lieu à un vrai débat, et je regrette que, à ce sujet, vous n’ayez pas entendu la voix de la raison qui s’est exprimée sur certains de vos bancs.

Avec ce texte, vous allez imposer à notre société un modèle fondé sur l'exclusion et le renfermement. Toujours plus d'interdictions, d'injonctions, de dureté à l'égard de ceux que vous ne voulez plus subir au prétexte – jamais prouvé – qu'il y a trop de migrants, a priori fraudeurs et coûteux pour l’État. Pour les choisir, vous rétrécissez le champ du regroupement familial, en imposant un apprentissage du français et des valeurs de la République, en exigeant des ressources modulables selon la taille de la famille, en faisant obligation aux parents d'avoir des enfants exemplaires – sinon, gare aux prestations familiales ! – et en recourant aux tests ADN. Vous construisez une restriction généralisée des droits des demandeurs d'asile avec les audiences par visioconférence, la remise en cause d'un procès équitable et du référé liberté, et une réduction du délai de recours auprès de la Commission de recours des réfugiés. Vous niez le droit à l'amour entre les hommes et les femmes en vous attaquant aux migrations de droit.

Nous avons essayé de vous faire entendre raison : rien n'y a fait, pas même les députés de votre majorité qui se sont élevés contre certaines propositions qu’ils jugeaient liberticides et discriminatoires. Rien n'a été cédé. Ce gouvernement ne manifeste aucune volonté d'assurer la mixité et la cohésion sociales, pas plus d'ailleurs que de lutter contre les discriminations.

Ne sachant pas comment gérer les problèmes sociaux, vous fustigez, vous dénoncez, vous pointez du doigt les mêmes personnes depuis des années : les migrants, leur famille, leurs enfants, leurs conjoints, les jeunes. Qu'irez-vous inventer lorsque le Gouvernement, faute d’avoir résolu les problèmes sociaux, voudra encore réduire les possibilités de migration ? Je crains le pire !

Aucune loi, aucune politique, aucun gouvernement ne pourra jamais maîtriser le droit légitime de tout être humain à chercher un horizon meilleur et à vivre en famille. Migrer est un droit fondamental, mais le Gouvernement l’a nié en usant d’arguments simplistes teintés d'une identité nationale primaire, qui ignorent l'apport dynamique des migrants à cette même identité.

Ce projet contient des dispositions contraires aux pactes garantissant le respect des droits humains, et c’est pourquoi je m’associerai au recours devant le Conseil constitutionnel. Il bafoue, démantèle et détruit les droits fondamentaux. Il rompt avec toute une tradition d’accueil et de consensus sur une certaine éthique au sein du Parlement et met la France en situation de violation constante du cadre international de protection de ces droits. À l'ère de la mobilité, que vous défendez, mieux vaudrait s’attacher à faire reculer la misère, les guerres et le sous-développement, œuvrer à l'émergence d'une citoyenneté ouvrant des droits sociaux pour tous et construire des relations de vraie coopération et de solidarité entre les peuples.

Notre groupe ne peut voter ce projet, qui n'est fondé que sur une approche répressive, liberticide, discriminatoire, et sur une logique de criminalisation de la migration et des migrants, qui représentent une part importante de notre société. Nous ne voterons pas un texte qui déstructure le droit, les liens sociaux, les relations humaines et qui organise la discrimination en instituant deux catégories de Français.
-----------------

Écrit par : YR | 22/09/2007

C'est convaincant, en effet.
Et j'ai presque peur de paraître obtus et borné.
Mais cette conclusion des débats prouve surtout que Patrick Braouezec a fait son travail, s'opposant intelligement, de façon constructive, mais aussi pied à pied et sans rien lâcher. Pour les autres…

D'ailleurs, lui-même regrette cette faible participation dans sa conclusion : "D’abord, je regrette que nous ne soyons que vingt-trois députés pour voter, à quatre heures trente du matin, un texte qui aura des conséquences graves pour des dizaines de milliers de personnes."
Voilà : lui ne semble pas trouver que la présence de ses collègues de gauche aurait été inutile.

Encore une fois, je ne veux pas paraître bloqué. Je comprends vos arguments. Mais je ne peux que déplorer, encore et encore, que nous n'ayons pas plus de Braouezec à l'assemblée.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 22/09/2007

Je ne peux que le déplorer avec vous.

Car les Mariani, Ciotti, Vanneste et consorts sont de bien tristes représentants des français...

La seule façon de changer cela n'est pas, comme on le présente complaisamment à droite, de "donner un statut à l'opposition". Il s'agirait de changer les règles pour que l'Assemblée ne soit pas forcément peuplée de 2 partis pléthoriques qui confisquent la parole et ne peuvent que s'opposer l'uin à l'autre dans la quête de l'alternance future.

La solution : obliger à ce que les assemblée soient plus diverses, ce qui obligerait à des compromis et des alliances. Mais le risque objectif est celui du blocage. A nous d'être intelligents pour proposer des mécanismes permettant de sortir d'un éventuel blocage, plutôt que de se servir du prétexte du blocage éventuel pour empêcher toute réforme en ce sens.

Le plus simple : si un amendement ou un article ne trouve pas de majorité, on laisse le texte en l'état et l'autre assemblée se prononce. Que la navette parlementaire serve vraiment à quelquechose.

Mais ce n'est pas la direction choisie, ni par l'UMP, ni par le PS...

Écrit par : YR | 22/09/2007

Je suis d'accord, cette fois.
J'ai longtemps fait partie de ceux qui refusaient la proportionnelle au motif qu'elle aurait donné des sièges au FN. Je me rends compte aujourd'hui que c'était là pur aveuglement.
Oui à la fin du bipartisme.
Oui à la diversité à l'assemblée.
Oui aux compromis et alliances.
Et oui à une vraie navette parlementaire.

Je crois que je préférerais encore voir revenir le blocage perpétuel de la 4e République plutôt que cette domination totale d'un parti sur l'assemblée.
Bref, je milite avec vous. :-)

Écrit par : Le Charançon Libéré | 23/09/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu