Avertir le modérateur

23/09/2007

Sarko "plébiscité" par un Figaro à contre-courant des sondages : ça ne peut être que vrai, c'est Opinion Way qui le dit…

medium_prop.jpg

 

Pas facile d'exister quand les médias chantent à l'unisson.

Encore moins de faire entendre sa voix pour vendre du papier.

 

Pour le Figaro, c'est devenu l'enfer depuis l'élection de Nicolas Sarkozy.

Tant tous les organes de presse se sont transformés en tendres adorateurs du régime

Venant rogner sans scrupule le fond de commerce du quotidien des patrons.

Les salauds…

C'est vrai, quoi : Le Figaro était là avant, quand même !

 

Heureusement pour les journalistes du 14, boulevard Haussmann, la vague d'adoration sarkozyste semble en (très) timide reflux.

Et le journal ne devrait pas tarder à redevenir celui qui pousse les plus hauts cris d'amour pour le président.

Place qu'il occuppera avec le brio qu'on lui connaît.

Il le prouve d'ailleurs dans son édition de samedi.

Publiant audacieusement un article intitulé Les Français plébiscitent le style et l'action de Sarkozy, basé sur une étude Opinion Way.

On y lit que "Nicolas Sarkozy a réussi son grand oral, qui tourne même au plébiscite. Ainsi, selon une enquête d’Opinion Way pour Le Figaro, 76 % des Français l’ont trouvé "convaincant" lors de l’entretien accordé à TF1 et à France 2 jeudi soir".

Et qu'au "cours de l’entretien, le président de la République avait maintenu le cap sur toutes les réformes, malgré "leur ampleur". Là-encore, une large majorité de Français semble prête à l’accompagner dans ses démarches".

medium_prop5.jpg

Bref, la grande forme sondagière habituelle pour le président.

Sauf que…

 

Sauf que : non.

Quand le Figaro décèle un plébiscite avec Opinion Way, les autres titres préfèrent évoquer les résultats d'un sondage Ifop.

Qui met en avant une conséquente baisse de popularité pour Nicolas Sarkozy.

"Nicolas Sarkozy et François Fillon enregistrent en septembre une baisse sensible de leur cote de popularité. Le président de la République perd 8 points d'opinions favorables. 61 % des personnes interrogées se disent satisfaites de sa politique contre 36 % (+7 %) qui s'estiment mécontentes. Il s'agit de son plus mauvais score depuis son élection en mai dernier", explique Le Monde.

Tandis que Le Nouvel Observateur constate que "même si elles restent très hautes, les cotes de popularité du président Nicolas Sarkozy et de son Premier ministre François Fillon ont enregistré en septembre un très net recul".

Il faudrait savoir…

 

Alors : "Plébiscite" ou "plus mauvais score depuis l'élection" ?

La réponse est dans le nom de l'institut de sondage.

Si l'Ifop est crédité d'une (relative) réputation de sérieux, il n'en est pas de même d'Opinion Way.

Louche officine de communication umpiste qui a déjà été plusieurs fois dénoncée pour son oeuvre de propagande.

medium_prop3.jpg

Pas grave, on va rabâcher.

 

Donc.

Créé en 2000, Opinion Way n'est pas un institut de sondage mais d'étude de marché.

Habile distinction qui lui permet de passer outre les gardes-fous censés encadrer la profession.

Et a fait de lui le leader des études politique on-line, artistiquement réalisées à partir d'un panel d'internautes à la représentativité inexistante.

"Ne faisant pas de sondages, il n’a pas à publier ses données brutes devant la Commission des sondages. Il n’a donc pas non plus à expliciter sa méthodologie. Utilisant Internet, il se pare d’une apparence de modernité à peu de frais", résume ainsi un article de Bêtapolitique.

Une supercherie déjà dénoncée par Marianne en octobre 2006, le magazine révélant comment Opinion Way avait produit une pseudo-enquête plaçant Royal en tête au lendemain du premier débat télévisé entre caciques socialistes : "Résumons nous : c'est donc sur la base d'un panel de 401 "sympathisants" PS, tous équipés d'Internet, ayant tous accès à des chaînes non hertziennes – et à ce titre tout à fait représentatifs de la population - bénéficiant de chèques cadeaux s'ils assurent avoir regardé le débat, que Ségolène Royal s'est donc retrouvée en tête selon LCI et Le Figaro."

C'est vrai que vu comme ça…

Bref, Opinion Way fait dans le pipotage à grande échelle.

 

L'officine est présidée par Hugues Cazenade, qui a commencé sa carrière comme chargé de mission au cabinet de Gérard Longuet avant de travailler pour divers instituts de sondage puis de voler de ses propres ailes.

medium_cazenade.jpg

Sarkolâtre un temps chargé de "lexicologie" à l'UMP, celui-ci a su mêler sens des affaires et sympathies politiques pour faire de sa boîte une entreprise florissante.

A l'image d'Alexandre Basdereff, avec qui il a lancé Opinion Way et qui s'était "impliqué dans la construction de tout le dispositif 2002pourlafrance, plateforme qui se voulait fédérer les intiatives sur le Net autour de la candidature de Jacques Chirac en 2002. Ami de Jacques Chriac depuis plusieurs années, Alexandre Basdereff, qui était responsable du Service d'information et de diffusion (SID) de 1995 à 1997, lorsque Alain Juppé était à Matignon, dirige aujourd'hui l'agence de communication Optimus, qu'il a fondée il y a une dizaine d'années", explique Matthieu Rouveyre.

Bref, tout ce beau monde a toujours copiné avec la droite.

Et ne va quand même pas changer son fusil d'épaule maintenant que son poulain est à l'Elysée.

Faut pas déconner, non plus… 

medium_porpnico.jpg

 

C'est avec la campagne présidentielle qu'Opinion Way a réellement pris son envol.

L'institut fournissant chaque semaine LCI et Le Figaro en études plus biaisées les unes que les autres.

Certaines sont d'ailleurs restées à la postérité, exemples de manipulation qui pourraient bien être étudiées dans les livres d'histoire de nos petits-enfants.

Tant les ficelles en sont si grosses qu'on dirait des câbles.

Opinion Way a ainsi été le premier à donner Sarkozy vainqueur après le débat qui l'a opposé à Royal.

Comme il a été le premier (et le seul) à publier une étude, reprise partout, affirmant que les Français n'étaient pas choqués par les vacances maltaises du président.

Plus récemment, il a sorti une enquête présentant les Français comme très majoritairement favorables (74 %) à la limitation du regroupement familial aux seules personnes maîtrisant la langue.

Ce qui a permis au Figaro de titrer Regroupement familial : l'opinion veut la réforme.

Tandis que Bruno Jeanbart, directeur des études politiques d'Opinion Way, expliquait dans les colonnes du quotidien que l'immigration est " un thème sur lequel Nicolas Sarkozy obtient une totale adhésion des électeurs de l'extrême droite et ne fait pour autant pas fuir ceux du Parti socialiste".

medium_propsarko2.jpg

Carton plein, quoi…

Enfin… surtout pour les finances de l'institut.

 

En mai dernier, Cabinet de Subversion s'indignait de "l'arnaque Opinion Way".

Et espérait un sursaut : "Maintenant, il va falloir que la presse et l’ensemble de l’appareil médiatico-spectaculaire cesse toute collaboration avec cette dépendance de l’UMP, sans quoi ils ne pourront pas se défendre d’ignobles collusions".

Au Figaro, le message n'est toujours pas passé.

Comment disent-ils, déjà ?

Ah oui : "le plébiscite de Nicolas Sarkozy"…

Commentaires

qu'il aille se faire f***** le nabot , ha ? attendez le camarade du politburo m'informe que je suis arreté , bon j'espere nettoyeur de chiottes a tf1 c'est pas aussi chiant que premier ministre du nabot

Écrit par : madmax | 23/09/2007

Avec Opinion Way vous êtes toujours sur le Right's Way !

Écrit par : Françoise | 23/09/2007

Ce que j'adore aussi c'est quand il dise des choses du style "même chez les sympathisants d'extreme gauche, sarko a 60 % d'opinions positives"

Écrit par : bongo | 23/09/2007

Bonjour !

Incroyable. J'ai eu un malaise en voyant ce sondage d'Opinion Way. Merci d'éclairer ma lanterne avec ce texte bien élaboré. Je fais une copie. J'en parlais ce matin:

http://allainjulesblog.blogspot.com/2007/09/76-opinion-way-le-sondage-mensonger-de.html

Écrit par : ALLAIN JULES COMMUNICATION | 23/09/2007

@ Madmax : courage, on vous enverra des oranges…

@ Française : oui, une seule ligne. Et que ruien ne dépasse !

@ Bongo : clair, ils ont réussi des choses extraordinaires. Du style "Si les arnachistes votaient, ils auraient élu Sarko à 98,98 %"…
A en pleurer. Et la preuve que le culot et l'art de prendre les gens pour des cons finissent toujours par payer.

@ Allain Jules : merci. Pas de problème pour la copie.

Écrit par : Le Charançon libéré | 23/09/2007

Quoi qu'ils confondent peut-être anar et anarcapitaliste :)

Écrit par : bongo | 23/09/2007

"L'officine est présidée par Hugues Cazenade, qui a commencé sa carrière comme chargé de mission au cabinet de Gérard Longuet".

Il est frappant de remarquer combien, dès lors que l'on se rapporte, de près comme de loin, à Longuet, les faits et/ou les gens deviennent infiniment suspects…

Écrit par : abracadabra | 23/09/2007

Je viens de regarder l'émission "Ripostes" de France 5 sur l'immigration avec comme invité le Ministre de la haine raciale.
Il n'a rien trouvé de mieux pour légitimer son propos que ce sondage de Opinion Way, expliquant ainsi que les francais sont favorables à cette "réforme" sur l'immigration.

Opinion Way : 1er sur le changement de l'opinion !

Une nouvelle fois merci au charançon pour ce billet très bien argumenté sur la supercherie de ce nouvel outil UMPiste.

Écrit par : GASKA | 23/09/2007

@ Bongo : je suis d'accord, rien de pire que les anar de droite.

@ Abracadabra : en effet. Et voir ce personnage sans scrupules revenir dans la carriole sarkozyste est un immonde scandale. Dont tout le monde se fout, malheureusement…

@ Gaska : merci :-)
Et méfiez-vous : la vision de Brice Hortefeux par un joli dimanche ensoleillé est très déconseillé. Rien de pire pour vous gâcher le week-end…

Écrit par : Le Charançon Libéré | 23/09/2007

Bonjour,

J'ai lu l'autre jour cette citation de Warren Buffet:
"Un sondage n'est pas un substitut à la réflexion."

En tout cas, il ne devrat pas.
Comme quoi, ce milliardaire américain est moins con que les journalistes français (que leur chefs, surtout).

Alors ma petite citation à moi "C'est dit par Opinion Way ? C'est donc pipoté!".

Arf!

Zgur

Écrit par : Zgur | 23/09/2007

Tous pourris a droite evidement et tous honnetes a gauche naturellement
Une fois admit cete evidence on comprend mieux la situation politique economique et social de notre beau pays
c'est simple comme seul un charençon peut l'exprimer et surtout c'est la verité,qui doit s'exprimer entre gens de bonne compagnie
Les autres les trolls sont des imbeciles qui peuvent soutenir le contraire quelle horreur

Écrit par : trollantimythe | 23/09/2007

Que du bonheur !

Et évidemment ça va être répété à toutes les sauces sur TF1 et LCI.

En tout cas merci pour l'explication sur Opinion Way !

Écrit par : Christophe | 24/09/2007

@ Zgur : pas mal.J'en ai une autre de lui : "Les prévisions vous en disent beaucoup sur ceux qui les font, elle ne vous disent rien sur l'avenir."
Là, il parlait de prévisions financières, mais je trouve que ça colle pas mal à notre sujet.

@ Trollantimythe : ok, caliméro. Dans ces cas, prouvez-nous que Opinion Way est un institut de sondage sérieux, avec des méthodes d'enquête sérieuses. On vous écoute.

@ Christophe : pas de quoi.
Opinion Way finira par être pris à son propre piège : à force d'enchaîner les pathétiques exercices de communication politique au service du président, ils réussiront peut-être par user les spectateurs de TF1-LCI et lecteurs du Figaro. Sait-on jamais ?

Écrit par : Le Charançon Libéré | 24/09/2007

prouvez-nous que Opinion Way est un institut de sondage sérieux, avec des méthodes d'enquête sérieuses. On vous écoute.
Je pourrais vous retourner la question:prouvez que cet institut n'a pas la qualité d'un institut de sondage serieux
D'abord qu'est ce qu'un sondage sinon une prevision meteo souvent elle est proche de la verité et aussi souvent elle se trompe Il en va des sondages comme de la meteo c'est le jour de l'evenement qu'ils ont raisons ou tord
Alors opinion way nous le sommes tous un peu comme nous sommes tous un peu metereologue
En ce qui concerne trés precisement la loi sur l'immigration il faudrait savoir :On ne peut un jour accusr ceux qui ont voter Sarko de s'etre laisser seduire par des propos "lepeniste" et s'etonner qu'une partie importante de l'opinion y soit favorable
Je vous rappelle que Segolene avait exprimer elle aussi une opinion favorable a la limitation de l'iimigration Idem pour Bayrou certes la forme etait differente mais cela laisse des traces
Alors en fonction d'un certains nombre de parametres je prevois de la pluie demain et en fonction d'autres parametres qu'effectivement une majorité de Français sont pour cette loi combien ?74% peut etre pas,mais plus de 50% j'en mettrais ma main a couper
Quoiqu'il en soit on sait que l'opinion a l'instant T n'est pas la meme qu'a l'instant T+1 ou T-1 Alors on peut utiliser cette affaire dans l'instant T amais elle sera obsolete dans l'instant T+1
Voila,hors de toute passion partisane ce que je pense de cette affaire car pour moi sur le fond ce qui est important c'est de me faire une opinion,hors du champ dite de l'expertise et de la propagande,et comme je suis democrate a 50.1%je m'incline devant la majorité
Bon je vais sortir mon impermeable
Le bonjour chez vous

Écrit par : trollantimythe | 24/09/2007

"prouvez que cet institut n'a pas la qualité d'un institut de sondage serieux"
=> euh... tu as lu l'article avant de poster des commentaires?
Mais maintenant, on a mieux qu'opinionway : on a une source sûre : "plus de 50% j'en mettrais ma main a couper"... Lol
A au fait, tu devrais peut être faire un petit tour dans un dictionnaire, tu y trouverais sans doute le mot sondage...

"Je vous rappelle que Segolene avait exprimer elle aussi une opinion favorable a la limitation de l'iimigration Idem pour Bayrou"
=> j'ai du mal entendre, parce que je les ai pas entendu parler de test ADN ou de selection des immigrés sur critères ethniques...

Écrit par : Lila | 24/09/2007

@le troll
Oui l'article du charançon est argumenté contrairement à vous, encore faudrait il le lire.
Oui un sondage répond à des critères de réprésentativité de par les lois statistiques utilisées comme notamment la méthode des quotas. Vu que vous avez l'air de maitriser les maths avec vos T+1 , T et T-1 je vous laisse vous documentez la dessus.
Le problème d'Opinion Way est qu'il ne respecte meme pas ces règles mathématiques de base pour élaborer des statistiques, de fait sa crédibilité s'arrete la, alors pourquoi l'agiter au nez des francais?

j'espere ne pas avoir trop mouillé votre imperméable.

Écrit par : GASKA | 24/09/2007

@ Lila et Gaska : merci d'avoir efficacement répondu.
Je dois dire que là, je n'en avais plus le courage…

Écrit par : Le Charançon Libéré | 24/09/2007

c'est beau, ces bien-penseurs tellement enfoncés dans leurs procès d'intention viscéralement partisans qu'ils en réinventent l'actualité.
Je vous laisse copuler entre vous,mais gare a la consanguinité

Écrit par : antimythe | 24/09/2007

Merci de m'avoir ouvert les yeux sur cette supercherie d"'opinion way". The way to invent the world's opinion. Ce qui est tragique, c'est que le fait même de dire que Sarko est plébiscité influence réellement l'opinion dans ce sens...

Écrit par : Alice M | 24/09/2007

Et voilà que Libération vole au secours de "l'état de grâce"

Reuters le 24/09/2007 19h00

Sarkozy et Fillon en hausse au baromètre LH2/Libération

PARIS, 24 septembre (Reuters) -

Nicolas Sarkozy et François Fillon progressent respectivement de un et de cinq points dans le baromètre de septembre LH2/Libération.

Le président de la République est crédité de 66% de bonnes opinions, et le Premier ministre obtient le soutien de 59% de l'opinion publique, révèle cette étude effectuée les 21 et 22 septembre, après l'interview télévisée du 20 septembre de Nicolas Sarkozy.

La cote de popularité du chef de l'Etat a gagné neuf points depuis le mois de mai, date de sa prise de fonctions, relève LH2, qui parle d'une "poursuite de l'état de grâce".

Nicolas Sarkozy est notamment apprécié pour sa politique de lutte contre l'insécurité (67%), mais les opinions défavorables l'emportent sur le terrain économique, notamment sur le pouvoir d'achat (65% d'insatisfaits) et la croissance (59% d'insatisfaits).

Selon ce sondage, 44% des Français considèrent que la politique de Nicolas Sarkozy bénéficie en priorité aux "personnes aisées", loin devant les classes moyennes (12%) et les "personnes modestes" (3%).

Dans l'opposition, Dominique Strauss-Kahn, qui devrait être nommé cette semaine directeur général du FMI pour cinq ans, demeure aux yeux des Français le meilleur leader pour la gauche (27%, -3), devant Ségolène Royal (15%, inchangé).

Mais cette dernière reste la favorite des sympathisants socialistes (25% contre 22% à DSK). Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, apparaît à la troisième place (12%, +7).

Cette enquête a été réalisée sur un échantillon représentatif de 1001 personnes, âgées de 18 ans ou plus./PL

C'est à désespérer !

Merci pour votre blog

Écrit par : une passante mp | 24/09/2007

C'est dommage Trollantimythe...tu avais là l'occasion de t'exprimer...force est de constater que tu n'est pas capables d'argumenter en faveur d'Opinionway...ça n'est pas un reproche.

Le fond du problème c'est la communication à outrance de Sarkozy et pour ce qui est des XX% de français convaincus qu'il faut une loi sur l'immigration..inutile de faire un sondage...ils sont effectivement XX%.

Quant aux moyens et aux critères employés pour "réguler" cette immigration...là...je ne sais pas ce qu'il en est des XX% ? et personne ne le sait d'ailleurs.

Imaginons que demain Trollantimythe se mette à boiter..un matin..comme ça...j'arrive et comme je suis bon vendeur...je lui vends une nouvelle paire de basket en l'assurant que comme ça il n'aura plus mal aux pieds et il ne boitera plus...
Trollantimythe a tellement mal lorsqu'il boite...qu'il ne cherche pas à comprendre..il m'achete cette paire de basket.

OK...sauf que...Trollantimythe peut avoir une épine dans le pied, une fracture, etc...

Et moi de mon coté...je continue à vendre des basket en citant en exemple Trollanitmythe à qui j'ai "sauvé" la vie...

Sarko, il a fait ça avec tous les petits Trollanimythe qu'il a rencontré...des basket...encore des basket...
Tour le monde est dséduit d'avoir de nouvelles basket...car tous les médecins n'y avaient pas pensé jusqu'alors...

Je me suis un peu éloigné du sujet...mais dans l'idée c'est que les solutions de sarko pour réguler l'immigration...l'enjeu ce n'est pas tant "l'immigration"...mais tous les électeurs qui lui ont acheté une paire de basket neuve..;donc faut du neuf...de l'ADN, du QUOTA

Écrit par : lc | 24/09/2007

selon une enquête d’Opinion Way pour Le Figaro, 76 % des Français l’ont trouvé "convaincant" lors de l’entretien accordé à TF1 et à France 2 jeudi soir".

Nicolas Sarkozy et François Fillon enregistrent en septembre une baisse sensible de leur cote de popularité. Le président de la République perd 8 points d'opinions favorables. 61 % des personnes interrogées se disent satisfaites de sa politique contre 36 % (+7 %) qui s'estiment mécontentes. Il s'agit de son plus mauvais score depuis son élection en mai dernier", explique Le Monde.

Vouloir faire un parrallele entre ces deux sondages et en tirer la conclusion qu'il y contradiction entre ces deux sondages,c'est ou une manipulation grossiere ou de l'arrieration mentale grave

Écrit par : belzebuth | 24/09/2007

Si l'on ose comme belzebuth appeler sondage un chiffre fourni par Opinion Way, c'est vraiment prendre les gens pour des truffes. Ce n'est pas un sondage : l'échantillon est celui d'internautes volontaires pour des études de marché, or cela représente moins de la moitié de la population française. En outre, pour répondre à ces études, il faut disposer d'une connexion haut-débit soit au travail, soit à domicile, ce qui veut dire deux tiers de cette moitié. En fait, l'échantillon ne représente qu'un tiers de la population et OpinionWay n'applique pas la méthode des quotas ! On connaît vraiment beaucoup de chômeurs, de RMistes, d'ouvriers, de petits employés, de retraités à faible revenu qui sont en ADSL ! C'est pourquoi il y a de tels chiffres staliniens chez Opinion Way. Les écarts entre cette société et puis les instituts un peu plus sérieux ont été déjà démontrés. Son seul avantage est la rapidité avec laquelle cette société publie ses résultats par rapport à ses concurrents, vu la méthode de collecte choisie : elle est toujours la première à fournir des chiffres, bidons certes, mais en exprès pour une chaîne d'information continue. Quand d'autres chiffres plus modestes tombent, c'est trop tard : les agences de presse ont tous repris la propagande organisée.

Écrit par : Dominique | 24/09/2007

@ Animythe : vous savez le pire ? On ne copule même pas vraiment.

@ Alice : oui, ça tourne en circuit fermé. Quand on lit plébisicte, on pense empereur romain porté en triomphe, peuple parlant d'une seule voix, immense succès sans une seule fausse note… bref, c'est le top du top.

@ Une passante : oui, je vois pas trop où ils voient une poursuite de l'état de grâce. Mais bon…

Lc : j'aime bien l'exemple.
Et c'est exactement ça : proposer du neuf et encore du neuf, sans que les résultats ne comptent pour un sou. Et quand les gens commencent à se demander si les chaussures sont si efficaces que ça, Sarko est depuis longtemps passé à autre chose, refourguant des télé 16/9e ou des hambourgers.

@ Belzebuth : hop-là, mon gaillard !

De un, ce sondage Opinion Way est devenu pour Le Figaro un papier, "Les Français plébiscitent le style et l’action de Sarkozy". Un article à l'intitulé assez évocateur. Lequel explique dans ses premières lignes que "Nicolas Sarkozy a réussi son grand oral, qui tourne même au plébiscite", avant d'avoiner une série de chiffres censés prouver que Sarko n'a jamais été aussi bien portant.

De deux, le même jour, le Nouvel Obs titre "Très net recul des cotes de popularité
de Sarkozy et Fillon", en faisant référence à un autre sondage.

Vous ne voyez vraiment aucune contradiction entre les deux ? Vraiment ?

(ceci dit, pour moi, c'était surtout l'occasion de revenir sur l'arnaque Opinion Way)

@ Dominique : bravo, vous avez parfaitement résumé tout le système.
Reste encore à mentionner des questions abominablement orientées, sans réelles alternatives, et le tour est joué.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 24/09/2007

Avant de denoncer tel ou tel procedé il convient de connaitre le contexte en general de tout les sondages
Ces dernières années, il est apparu qu'environ 50% de la population ne peut pas être sondée car soit elle a seulement un téléphone portable (surtout pour les jeunes), soit parce qu'elle n'est pas présentes chez elles aux heures où les sondeurs appelent.

aujourd'hui un certain retour à la base du sondage de certains instituts qui privilégient la qualité de l'échantillonnage sur les calculs statistiques qui multiplient les marges d'erreur. Ainsi, des études média peuvent comprendre 75 000 interviews (pour la radio). D'autres, peuvent travailler sur des échantillons composés de 50 000 interviews téléphoniques avec des questionnaires qui croisent des données média avec des données de consommation et de fréquentation.

Écrit par : belzebuth | 24/09/2007

Ouais, ouais, mais 1) si les sondages téléphoniques ne sont plus vraiment fiables (et je l'ai déjà dit chez moi ou ailleurs) du fait des changements de comportement notamment chez les jeunes et surtout dans les classes populaires, il existe encore des enquêtes un peu plus approfondies avec tête à tête (c'est plus long, plus cher et cela arrive avec des jours de retard...) ;
2) chez Opinion Way on se pose d'abord comme demandeur d'une enquête sur ses goûts et cela demande une démarche personnelle, le pannel n'est pas constitué à partir d'une recherche aléatoire afin de remplir au fur et à mesure les quotas (j'ai trop d'ouvriers de 50 ans et pas assez de paysans de 30 ans), mais au sein d'un vivier de personnes qui acceptent de répondre régulièrement à d'autres études portant sur les habitudes de consommation, le tout formant un pack donnant lieu à cadeau. L'échantillon est donc fermé dès le départ, ce qui explique un groupe témoin de 400 sympathisants (et même pas membres) du PS ou se prétendant tels. Et en dessous de 1 000 personnes, il n'y a plus beaucoup de sérieux. Dans une enquête téléphonique, on aurait pu relancer jusqu'à tomber enfin sur des membres du PS, mais cela coûte des sous bien sûr...
3) J'aimerais bien connaître les méthodes de redressement au cas où une réponse aurait été faussée. Les instituts traditionnels font ça un peu à la louche au vu de leur expérience de sous-déclarations (cas typique du vote FN) ou de sur-déclaration (cas du vote Bayrou dernièrement), mais elles possèdent un peu plus de points de comparaison du fait de leur histoire ancienne.

Écrit par : Dominique | 24/09/2007

la polémique la plus importante concernant les sondages a eu lieu suite à leur incapacité à prévoir le résultat du 1er tour de l'élection présidentielle de 2002. Toutes les enquêtes d'opinion, y compris celles menées la semaine précédent le scrutin, prévoyaient sans ambiguïté un second tour opposant Lionel Jospin à Jacques Chirac . Finalement, c'est Jean-Marie Le Pen, et non pas Lionel Jospin qui a accédé au second tour. L'argument généralement avancé par les sondeurs est que les sondages sont une "photographie" de l'opinion, et non pas un outil de prédiction. On peut s'interroger sur la portée d'un tel argument quand seulement 4 jours séparent le sondage de l'élection elle-même et qu'aucun événement notable ne s'est produit pendant cette période susceptible d'interagir sur l'opinion des gens.

Ceci renvoie à la discussion contenue dans Les questions sur la méthode des quotas. Les états-majors des candidats avaient, du moins faut-il l'espérer, plus conscience de l'incertitude sur les résultats que la presse qui les publiait et, par conséquent, le lecteur moyen. On peut noter ici que les cabinets politiques des partis principaux, l'Elysée, l'Intérieur et Matignon ont des contrats leur fournissant des données par l'étude des variations et la discussion plus approfondie et élargie avec le panel contacté par tous les moyens.

Écrit par : belzebuth | 24/09/2007

Franchement, bien...
Je mets cette page en lien sur mon blog...
see ya

Écrit par : skalpa | 24/09/2007

chez Opinion Way on se pose d'abord comme demandeur d'une enquête sur ses goûts et cela demande une démarche personnelle, le pannel n'est pas constitué à partir d'une recherche aléatoire afin de remplir au fur et à mesure les quotas (j'ai trop ????????
C'est la meme chose chez harris Ifop etc toute ces officine font de l'enquete d'opinions permanente,pour l'industrie et le commerce

Écrit par : belzebuth | 25/09/2007

Si la méthode Opinionway est celle décrite ci-dessus, cela revient à faire un sondage...pour les sondés...qui les réconforte...
In fine, il n'y a pas lieu de faire le procés d'Opinionway qui, aprés tout, vend bien sa sauce...par contre, les journalistes...eux...est-ce par paresse ? par l'envie d'augmenter le tirage ?...comment se fait-il qu'il n'y en ait pas quelques uns qui dénoncent ou informent quant aux méthodes d'Opinionway ?

Au lieu de cela, chacun s'engouffre dans la breche et tente de trouver un titre accrocheur...mais tous ont les mêmes sondages.

C'est assez effrayant de voir une telle propagande...à quand le protrait de SARKO sur une façade d'immeuble ? à chaque carrefour ?
Heureusement nous sommes en démocratie...ouffff....:-(

Écrit par : lc | 25/09/2007

pertinent bien vu et d'utilité publique en plus

qq chose me dit votre incompatibilité d'humeur avec le petit homme
veriifiez le avec le test

êtes vous sarkocompatible ?

http://rue-affre.20minutes-blogs.fr/

Écrit par : gb-rue-affre | 25/09/2007

C'est absurde quand on peut lire toutes les conneries sur cette pages de personnes qui n'y connaissent rien en sondage et dont la manière dont les instituts travaillent.

Les etudes sont loin d'etre toutes menées sur Internet ( lisez les methodo ), et quelque soit les methodo les plans d'echantillonnages sont strictes et clairement définis.

Meme avec 100.000 personne dans un panel on interroge pas n'importe qui, n'importe quand, n'importe comment.
Les chiffres ne sont que le reflet de l'opinion a l'instant "t" sans aucune autre manipulation.
Malheureusement le jour ou l'opinion ira dans votre sens messieurs, je suis certain que cette discussion sera close ...

Écrit par : nicolas poiret | 21/10/2007

OPINION WAY, périodique comme ALWAYS

Écrit par : Paula | 02/12/2007

Bon article, je vous remercie pour ces astuces, et je "plussoie" moi aussi entièrement cette positon. Hum voilà, oui votre travail est réellement bien bon, je suis vraiment heureux d'avoir attéri sur votre site. NB : D'habitude je ne commente jamais les blogs, même si leur contenu est de bonne qualité, mais là le vôtre méritait complètement mes félicitations !

Écrit par : Tennis boutique | 11/05/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu