Avertir le modérateur

22/10/2007

D'un écran de fumée l'autre : Sarko commence à regretter son divorce

 

medium_brume.2.jpg

 

Mais qu'est-ce qu'ils fichent, à l'Elysée ? 

Tous ces conseillers spéciaux, ces mentors occultes et autre gérants des water-closets présidentiels.

Ces 65 membres du cabinet de Sarkozy, dont pas un n'a su lever le petit doigt pour donner un peu plus de relief à l’adoption, vendredi à Lisbonne par les 27 Etats membres de l’Union européenne, du traité simplifié.

Ils sont payés à rien faire ou quoi ?

 

C'est quand même dingue.

Il suffisait de décrocher le téléphone, histoire de réserver les 20 h de TF1 et de France 2.

De procéder à un coup d'éclat en conférence de presse européenne, par exemple la lecture de la lettre de Guy Môquet.

Ou d'organiser un petit footing d'après négociations avec José Manuel Durao Barroso.

Pour donner à cet accord historique l'éclat lui revenant.

Mais non : rien.

Nul clairon ni trompette.

 

Sarko l'a eu mauvaise.

Forcément.

Et a fait dire son amertume par son premier Ministre : "Pour des raisons diverses et variées, cet événement très important ne nous a pas semblé avoir dans les médias et l’opinion la dimension qu’il méritait", a regretté François Fillon, cité par Libération.

Allusion non voilée au divorce présidentiel.

La séparation de Cécilia et Nicolas ayant fait un peu trop d'ombre médiatique à l'accord de Lisbonne.

medium_diversion.jpg

 

Et là…

Quand même…

On se dit que c'est jouissif de voir le petit père du peuple se plaindre de la diversion qu'il a lui-même mise en place.

De regretter cet écran de fumée marital, pourtant instrumentalisé pour plomber le mouvement social.

Qui fait rien que lui gâcher son plaisir.

Et qui l'empêche de se tresser en public les lauriers qu'il aimerait se voir décerner.

medium_diversion2.jpg

 

Heureusement, tout s'est bien terminé.

Sarko s'étant trouvé un public pour chanter ses louanges.

Facile : puisque l'opinion et les médias boudaient son "succès" européen, c'est devant les cadres de son parti que le président est allé faire reluire ses mollets dimanche.

Une première dont l'inconstitutionnalité n'a pas grande importance.

Tant il faut imaginer ce qui se serait passé si le président ne s'était trouvé un public.

Et n'avait pu se décerner de satisfecits.

 

Oui : la panique montante.

Les sueurs froides.

Et le court-circuit général à brève échéance. 

Il a eu chaud.

Commentaires

Il n'y a pas eu abandon total puisque ce cher Gaino est venu donner quelques explications -fumeuses -sur la lecture de la lettre de G Môquet (lequel n'en demandait pas tant) mais c'est vrai qu'il n'a parlé que de ça..
Toutes ces historiettes et commémorations vont bientôt ressembler à un inventaire à la Prévert ce serait rigolo si on pouvait encore en rire...
Et puis zut le coup pourri du divorce annoncé le jour de la grève n'a pas bien marché et les sondages dégringolent, faut se remonter le moral comme on peut.

Écrit par : Gitana | 22/10/2007

Charançon, je sens que tu n'aimes pas les mollets du président.

Au fait ? Il a laissé tombé le jogging depuis la rupture conjugale ?

Il faut dire que cette histoire d'amour qui finit mal, moi ça m'a fait pleurer :

http://www.lefigaro.fr/reportage/20071019.FIG000000225_cette_premiere_dame_qui_ne_voulait_pas_l_etre.html

(Mais ton billet m'a bien fait rire !)

Écrit par : Françoise | 22/10/2007

Une première dont l'inconstitutionnalité n'a pas grande importance.

tiens donc !!????
Je viens de relire la constitution et ma foi n'ai rien relevé de cet ordre

Enfin il faudrait etre coherent trop present dans les médias hier et pas assez
aujourd'hui ??

Je viens de lui passer un texto pour lui dire de revendiquer haut et fort son bébé :le mini traité Europeen

Il m'a repondu: Inutile Le charançon Libéré en a parlé,et bien d'autres sur le web

Trop fort Nicolas,il y a des moments ou il m'impressionne,et je sens que vous aussi....?? Absent des médias vous ressentez un manque ?? Allez sur les blogs de 20mn il ya des doses de sarkomania disponibles

Allez a la prochaine diversion

Écrit par : antimythe | 22/10/2007

@ Gitana : on est bien d'accord, il "faut se remonter le moral comme on peut". D'ici à ce que les réunions de soutien se passent désormais au PMU ou au square du coin, il n'y a qu'un pas…

@ Françoise : peut-être fais-je une petite fixation sur ses mollets, en effet (et à chaque fois que tu me le fais remarquer, je me rends compte que c'est "cheville" que j'aurais dû écrire. Je ne sais pourquoi je confonds ainsi les deux. )
Sinon, moi aussi : cette histoire d'amour qui finit mal me donne envie de pleurer. Chienne de vie…

@ Antimythe : vous aviez bien compris que l'inconstitutionnalité évoquée relève de la coutume et non de la loi.
Et il ne s'agit pas de lui reprocher de ne pas être assez dans les médais… Ouhlàlà, pas du tout… Mais juste de sourire un brin en voyant sa tactique lui retomber sur le coin de la gueule.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 22/10/2007

Encore une info importante que la fumée du torchon qui a brûlé et la diversion de l'opération "Môquet" nous a masquée:
Un accord sur la "flexicurité" a été signé entre la Confédération européenne des syndicats (CES) et BusinessEurope, qui représente le patronat des Vingt-Sept.

http://www.latribune.fr/info/Accord-entre-patrons-et-syndicats-europeens-sur-la--flexicurite--366-~-UNION-SOCIAL-20071018TXT-$Db=News/News.nsf-$Channel=Bourse

Signé à Lisbonne, le 18 octobre...
Syndicats français membres de la CES : CGT, CFDT, CFTC, CGT-FO, UNSA
Le 18 octobre y' avait pas une grève à l'appel desdits syndicats?
Comment dit-on "j'ai envie de gerber" en européen?

Écrit par : lev | 22/10/2007

Clair que c'est du gros gros foutage de gueule. Je voyais mal FO et la CGT s'engager sur la flexicurité… preuve que je me trompais.

Ps ; ça donnerait pas "Ich feel uno klein sentiment of malaise étreindre meine boyaux" ?

Écrit par : Le Charançon Libéré | 22/10/2007

La flexicurité…c'est plutot une avancée sociale,par rapport a l'existant
Aujourd'hui les licenciements,en CDI sont monnaies courantes (dans le privé);et ce n'est pas avec les dispositif ANPE-ASSEDIC que le salarié est Protégé et a l'assurance de trouver un emploi
Avec la fleicurité
Certe l'employeur est plus a l'abri des suites judiciaire ou/et administrative d'un licenciement,
Le salarié lui est assuré par ce dispositif d'une couverture de salaire plus importante,d'avoir acces a une formation y compris qualifiante dans l'objectif de retrouver un travail Differentes dispositions d'accompagnements individuels du salarié sont prevues
Ce modele existe dans les pays Nordique et semble etre satifaisant Voila ce qu'en disent les syndicats ???

Écrit par : antimythe | 23/10/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu