Avertir le modérateur

24/10/2007

Noël Forgeard ou la défense du glouton : petit précis biologique de la gourmandise de l'ancien dirigeant d'EADS

Définition du glouton dans Wikipedia : "Carcajou est la prononciation en vieux français du nom Kwi'kwa'ju, nom donné à l'animal par la tribu des Micmacs, (des indigènes du Canada), qui signifie « esprit maléfique » en langue Micmac. Le glouton étant plus rusé que le renard et doué d'une force peu commune, il possède des facultés hors du commun pour échapper aux chasseurs et s'il se fait prendre, tente par tous les moyens de s'échapper ; il possède avant tout un instinct de survie des plus impressionnant, d'où le nom d'« esprit maléfique » que les Micmac lui donnèrent."

medium_glouton.jpg

 

C'est un animal rare sous nos latitudes.

Et il faut profiter de ses moindres apparitions.

Tant il est d'ordinaire discret et secret.

N'aimant rien tant que s'empiffrer loin des sunlights et des regards.

 

Pourtant, contraint et forcé, le glouton n'hésite pas à monter à la tribune.

Et sait s'y montrer aussi tenace que pugnace.

 

Voilà de quoi situer le cadre biologique de ce billet.

Et maintenant, tout de go, la question : Noël Forgeard, qui vient de s'offrir une longue interview-plaidoyer dans Le Figaro, est-il, stricto sensum, un glouton ?

Hum…

Qu'en dites-vous ?

Plutôt oui ?

Oui : moi aussi.

Mais pour que personne ne m'accuse de raccourcis trop faciles, on va vérifier ensemble que le bonhomme possèdebien bien les principaux traits de caractère du glouton.

medium_aforgeard.jpg

 

Donc.

"Bien adapté à la vie de charognard, le glouton a des dents et des mâchoires robustes qui lui permettent de broyer de gros os et de manger de la viande gelée. (…) Par contre, on l'a déjà observé en train de s'attaquer à des proies beaucoup plus volumineuses", nous dit Wikipedia.

Des proies volumineuses ?

Là, on y est : le père Noël n'a pas froid aux yeux.

Et a su prélever sa part du gâteau sur des pièces de gibier imposantes.

D'autant plus impressionnantes qu'elles n'étaient pas encore tout à fait mortes.

Rappellons qu'en juillet 2006, quand le bougre quitte la présidence d'EADS, après avoir fermé les yeux sur les retards de l'A380 aussi longtemps que possible, il ne part pas la queue entre les jambes.

Non : le père Noël s'arrache avec 6 M€ de stock-options, 2,5 M€ au titre de la clause de non-concurrence et une retraite chapeau de 100 000 € par mois.

La cagnotte est si copieuse au-regard des résultats dont le polytechnicien a fait preuve que l'affaire fait scandale et que l'opinion s'indigne.

Ce qui avait poussé Sarkozy, alors en pleine campagne présidentielle, à promettre de rendre illégaux les parachutes dorés pour les chefs d'entreprise, "n'acceptant pas qu'on ait à la fois la grosse rémunération et le gros parachute" (engagement sans suite, évidemment…)

Mais on s'égare : revenons à nos moutons… euh… gloutons.

medium_aglouton.jpg

 

Poursuivons.

"Comme il n'est pas très efficace à la chasse, le glouton dévore souvent des animaux pris au piège", précise Wikipedia.

Un allusion aux options que le coprésident d'EADS n'a pas hésité à lever alors que l'avenir de l'entreprise était déjà, pour les intimes du dossier, gravement compromis ?

Sans nul doute.

Tant c'est visiblement s'empiffrer que d'avoir, trois mois avant l'annonce publique de la non-tenue des délais, "acheté la bagatelle de 162 000 actions à un prix moyen de 16,52 € pour les revendre aussitôt au prix de marché, soit 32,01 €, raflant, au passage une juteuse plus-value de 2,5 millions d'euros", résume l'Express.

De la simple gourmandise ?

Admettons.

Mais elle devient gloutonnerie quand il apparaît que Noël Forgeard a également acheté 127 998 de ces actions, "en empruntant, pour faire une donation à chacun de ses trois enfants, ce qu'il trouve "légitime à l'approche de la soixantaine". Il leur a ensuite cédé ces titres devant notaire, à charge pour eux de rembourser la dette correspondante. La revente de ces titres, entre le 15 et le 17 mars, leur a laissé à chacun une plus-value de 400 000 €", poursuit l'Express.

On est en plein dedans, non ?

Oui : c'est aussi l'avis de l'Autorité des Marchés financiers.

medium_ag.jpg

 

Un petit dernier, pour la route ?

Soit : "Le glouton étant plus rusé que le renard et doué d'une force peu commune, il possède des facultés hors du commun pour échapper aux chasseurs et s'il se fait prendre, tente par tous les moyens de s'échapper", dit Wikipedia.

Un point sur lequel le père Noël a déjà prouvé tout son talent, depuis le milieu de l'année 2006 et le début du scandale.

Droit dans ses bottes, le bonhomme n'a cessé d'afficher la même ligne de défense.

"Je suis un bouc émissaire", une litanie qu'il ressert sans se lasser et sans craindre de lasser, affirmant que "la vente de ses stock-options est un malheureux hasard".

Ce qu'il nous engage à croire sur parole.

"Sur le fond, je peux vous affirmer qu’il n’y a pas eu de délit d’initiés de la part des dirigeants d’Airbus ou d’EADS, redit-t-il au journaliste du Figaro. J’ai connu toute cette période. Je sais de quoi je parle."

Et si monsieur Forgeard le dit…

Cela ne peut être que vrai.

La preuve : "Les accusations dont je suis la cible ne correspondent pas à ce que je suis. Je ne suis pas âpre au gain. Je suis avant tout un industriel. J’ai travaillé dans l’acier, la défense et l’aéronautique. À la tête d’Airbus, j’ai pris pour 300 milliards de dollars de commandes et créé 16 000 emplois pérennes. Si je symbolise quelque chose, c’est une volonté industrielle persistante au service de mon pays plutôt qu’une mauvaise conduite dans une affaire où je n’ai pas commis de faute."

La main sur le coeur…

Le grand patriote économique lève les yeux sur le drapeau…

 

medium_adrapeau.jpg

 

Comment disait Wikipedia déjà ?

Ah oui : "Il possède avant tout un instinct de survie des plus impressionnant, d'où le nom d'« esprit maléfique » que les Micmac lui donnèrent."

Les indiens Micmac ?

On n'aurait pas trouvé mieux comme conclusion.

Sans même être sûr que Noël Forgeard en sorte perdant, de ce grand micmac d'EADS.

Commentaires

Je t'y prends encore ! Que du mauvais esprit, tout le temps. Jaloux, voilà tu es jaloux, et c'est un bien vilain défaut.

Si Mr Forgeard dit qu'il est bouc-émissaire, c'est qu'il est bouc-émissaire. Il sait mieux que toi à quelle espèce il appartient, non ? Tiens regarde, en voilà un bouc-émissaire :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Image:The_Scapegoat.jpg

Ça ne ressemble tout de même pas à un glouton ! Et puis rien qu'à l'odeur, on ne peut pas se tromper. Un bouc, c'est fou ce que ça sent mauvais...

Écrit par : Françoise | 24/10/2007

Bonjour,

J'ai découvert votre blog il y a peu et j'apprécie ! Le billet d'aujourd'hui est particulièrement drôle. ça me fait penser à ceux de Sébastien Fontenelle !

Il paraît que le Glouton dont il est question a empoché 8,5 millions d'euros d'indemnités sur la pression du gouvernement français !
Si en plus on les rend encore plus gloutons que gloutons...
Comment se dit "rapace" en langue Micmac ? ;o)

Écrit par : Pachenka | 24/10/2007

@ Françoise : tu as raison, je sue l'envie par tous les pores. Ou par tous les porcs ? A force d'évoquer toutes ces sales bêtes, je ne sais plus où j'en suis…
L'image est particulièrement convaincante d'ailleurs, je ne savais pas que Wikipedia faisait banque d'image : comment tu y accèdes ?). On sent presque l'odeur d'ici.

@ Patchenka : merci beaucoup, même si la comparaison n'est pas méritée : Vive Le feu est un modèle indépassable, le suc concentré du talent, de l'engagement et du style. Bref, un must devant lequel je tire ma révérence chaque matin.
Et oui, c'est bien Breton qui a fait pression pour que Forgeard touche le maximum de ses indemnités. C'est Thomas Ender, autre coprésident, qui l'a révélé : "Le gouvernement français nous a d'une certaine façon tordu le bras". http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/economie/20070515.OBS7240/paris_aurait_imposeles_indemnites_de_forgeard.html?idfx=RSS_notr

Et vautour en langue micmac ? Pourquoi pas vautour-affamé ou triple-buse-du-désert-jamais-rassasiée ?

Écrit par : Le Charançon Libéré | 24/10/2007

Grande classe.

A titre édificatif, petit rappel littéraire. Tous les romans de Jack London prenant place dans le grand Nord comportent cette scène absolument dramatique: des pauvres hères squelettiques, semi morts de froid/faim/attaquesdeloup, ont placé leur dernier espoir dans une cache contenant de la nourriture. Ils y arrivent, tremblotants d'impatience et délirant dans la tempête.
Et paf, immanquablement, un glouton teigneux est en train de rogner le dernier os du dernier jambon du dernier sac de provisions.
Et les pauvres congelés n'ont plus qu'à abandonner tout espoir de survie...
Adaptée comme métaphore, il me semble.

Ceci dit, il serait peut être judicieux de rapeller que les gloutons, hyènes du grand nord, vivent en bande. L'analogie n'en serait que plus pertinente.

Salutations abracadabrantesques.

Écrit par : Lémi | 24/10/2007

A la lecture de ce billet, je crois Charençon que tu es mûr pour nous faire un petit bestiaire de nos chers dirigeants...

Voyons voir, à quel animal tu comparerais not. maît. à tous ? et cette très chère Rachida etc..

Fais nous rire un peu et puis que chacun s'y mette, ça risque d'être fort drôle. au boulôt !

Écrit par : Gitana | 24/10/2007

@ Lémi : eheh, je n'y avais pas pensé. Mais c'est vrai que tous ces tarés d'explorateurs du grand Nord se sont aussi faits dépouiller par les gloutons. M'étonnerait pas que le grand sir Ernest Shackleton lui-même, en d'autres latitudes il est vrai, ait eu maille à partir avec ce salopard de dévoreur (bon, là, je m'emballe un peu, mais c'est pour le plaisir de la référence…).
Dans tous les cas, une métaphore idoine en effet : une fois Forgeard et Jean-Paul Gut (directeur général délégué d'EADS qui demandait 12 M€ pour son départ en avril dernier, je ne sais pas ce qu'il a obtenu) partis, les caisses de la boîte doivent (presque) ressembler à un jambon bien désossé.

@ Gitana : je manque sans doute de références animalières pour établir ce genre de comparaisons, il faudrait faire appel à des spécialistes (d'ailleurs, je crois que plusieurs bouquins de dessins politiques ont été faits sur ce thème).
Mais je verrais bien Sarkozy en bouvier, cet insecte jamais fatigué de rouler (littéralement) la plus grosse de merde possible. Et Dati en mouche du coche.
et Rachida Dati

Écrit par : Le Charançon Libéré | 24/10/2007

Pas déçue, il y a de la recherche -A l'occasion il faudra continuer.

Il est exact que des bouquins sont sortis mais c'était il y a longtemps. Je me souviens du pif de Chirac qui s'allongeait pour se transformer en requin et la bouille d'Okrent devenir une fouine.

Écrit par : Gitana | 24/10/2007

Ce Forgeard est ce que l'on appelle communement un délinquant en col blanc de la a le rabaisser au niveau d'un animal...!!!???
A lire certains posts ,j'ai cru m'etre trompé de blog et de me retrouver sur un blog FN
Denoncer,critiquer,emettre une opinion ou un avis lorsqu'il est justifier n'a pas a mon avis besion d'etre outrancier,ou insultant
En principe les faits sont suffisant,et toute personne a droit au respect,meme les delinquants
La haine et a rajouter a Liberté,Egalité et supprimons Fraternité
Enfin c'est juste mon avis
Le bonjour chez vous

Écrit par : antimythe | 24/10/2007

Charançon,

"comment tu y accèdes ?"

En tapant "bouc émissaire" dans Google, alors j'obtiens ça :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bouc_émissaire

Je clique sur l'image, et hop ! Je te donne l'url. C'est pas beau Internet ?

"Bouvier" ? Hum...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Image:Bouvier_Bernois_BE.jpg

Bousier, plutôt ?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Image:Scarabaeus_laticollis_2.jpg

:D

Écrit par : Françoise | 24/10/2007

@ Gitana : oui, c'est une piste à creuser.
On lancera une grande foire aux idées :-)

@ Anitmythe : c'est vrai, c'est facile de taper sur celui que tout le monde désigne à la vindicte (surtout que Forgeard paye sans doute aussi sa proximité avec Chirac). Mais :
- De un, l'obstination de Forgeard à ne pas reconnaître le délit est horripilante. Elle l'est d'autant plus qu'il n'a pas non plus accepté de comprendre ce qu'il pouvait y avoir de choquant dans ses incroyables stock-options. Et qu'il se refuse à endosser la moindre responsabilité dans le naufrage d'EADS. Bref, il incarne à la perfection cette morgue de décideur refusant de se remettre en cause alors même qu'il a les mains pleines de caca.
- Et de deux, pour le moment, Forgeard n'a pas grand chose d'autre à subir que la vindicte générale. Ce n'est pas si cher payé au regard de ce dont on l'accuse. Dans tous les cas, il sera moins à plaindre que tous les délinquants-pas-en-col-blanc qui peuplent nos prisons.

@ Françoise : hum… je n'ai rien dit, je croyais qu'il s'agissait d'autre chose. Bref : leçon retenue. :-)
Et tu as bien sûr raison pour le bousier : pour la peine, je vais faire rouler ma boule dans les rues toute la soirée.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 24/10/2007

ben, moi, je te trouve lecteur bien assidu du figaro,
en ce moment !!!!

Écrit par : totolezeheros | 24/10/2007

Je me demande si, comme les hamsters de cité, le glouton aime les fausses cages d'escalier.

Et dire qu'il y en a qui sont outrés lorsqu'on parle d'un voleur comme d'un mammifère vorace.

Enfin, le plus drôle dans ce pays c'est qu'un gars qui braque une banque il prend pour 5 ans de taule au moins alors que des mecs comme Forgeard n'auront jamais rien.

Écrit par : Jean-Léon Saint-Bernard | 24/10/2007

Et dire qu'il y en a qui sont outrés lorsqu'on parle d'un voleur comme d'un mammifère vorace.
Outré, non desolé certainement,ce que je lis et vois sur certains blogs me fait penser que nous ne sommes pas loin de certaines periodes ou l'on designés les "mauvais"
Ces dernieres années ce flux nauseabond provenait de l'extreme droite
Depuis les elections il y moults emules de tout bord et cela fou les jetons
Je crois que c'est Bernanos qui en 1946 disait que lorsque l'irrecpect a gangrené la société celle ci est mure pour la dictature

Écrit par : antimythe | 24/10/2007

@ Totolezeheroes : oui, moi aussi. Je me demande même s'il ne serait pas en train de me pousser un hémisphère supplémentaire dans le cerveau, siglé UMP. Je sens quelque chose qui pousse, là-haut…
(En même temps, c'est logique : le Figaro est l'un de mes journaux en ligne préféré. D'abord parce que je le trouve bien fait et agréable. Et surtout parce que c'est là que je trouve le plus grand nombre de trucs qui me hérissent le poil. Gniark-gniark)

@ Jean-Léon : ouh-làlà ! Pas de vulgaire cage pour les gloutons, cher monsieur. Ou alors seulement si elles sont dorées…
Pour le reste, rien à ajouter : tout est dit. :-)

@ Antimythe : vous mélangez beaucoup de chose, je trouve.
Désigner les mauvais ? Bien entendu, ce n'est pas un procédé nouveau, on ne peut pas se contenter d'attendre que "Dieu reconnaisse les siens"… Plus sérieusement, je ne vois pas ce qui vous choque dans le fait de désapprouver publiquement le comportement d'une personne qui a définitivement mis sa morale dans sa poche, avant d'aller l'enfouir le plus profondément possible. Il y aura toujours des malhonnêtes et toujours des gens pour s'en indigner : quoi d'extraordinaire.
Pour l'irrespect… Je dirais : vive l'irrespect !

Et je finirai en citant Jean-Léon : "Le plus drôle dans ce pays c'est qu'un gars qui braque une banque il prend pour 5 ans de taule au moins alors que des mecs comme Forgeard n'auront jamais rien." Vrai, non ?

Écrit par : Le Charançon Libéré | 24/10/2007

Debout tout le monde. Je pense que ceux qui ont vu F2 ont entendu comme moi notre brave glouton.
En résumé il est toujours innocent mais car il y a un mais il va pour moitié réinvestir le magot dans l'industrie et avec l'autre faire de l'humanitaire. Commentaires ??

Écrit par : Gitana | 25/10/2007

Il y a des moments où je regrette de ne pas avoir la télé… Ça a dû être un grand moment de poilade.
Moitié dans l'humanitaire, moitié dans l'industrie ? Ça prouve au moins qu'il a la conscience tranquille…

Écrit par : Le Charançon Libéré | 25/10/2007

Vous n'avez rien compris !

Le Père Noël, c'est ni un Glouton, ni un Bouc-Emissaire... C'est un Glouton-Emissaire !

Je vais voir sur Wiki s'ils en parlent du Glouton-Emissaire.

S'ils n'en parlent pas, c'est qu'il s'agit surement d'une nouvelle espèce, un animal nouveau issu d'une manipulation génétique, ou plus vraisemblablement d'une mutation... une adaptation naturelle à son environnement, en somme.

Écrit par : Vulguspecum | 25/10/2007

@Gitana,
"...il va pour moitié réinvestir le magot dans l'industrie et avec l'autre faire de l'humanitaire. Commentaires ??".

==>> http://vulguspecum.free.fr/maisbiensur.html

Écrit par : Vulguspecum | 25/10/2007

bravo le charençon ! Pour ma part, ce cynisme me laisse sur le c...On se croirait revenu sous louis XIV, avec des politiques et des patrons soi-disant bourrés de bonnes intentions humanistes, mais qui pillent le peuple pour ensuite lâcher quelques aumones (mentalité "Lyons" si vous voyez ce que je ceux dire): Le brave Noël a même eu le culot à la télé de dire qu'il laisserait quelques bricoles aux associations caritatives. Sarco mène la danse, lui qui gueule à tout va "enrichissez vous sans honte, ça fera des miettes plus grasses pour les pauvres"! Souvenons nous que chaque or et chaque cristal de Versailles, c'est un bon pain de moins pour le peuple ....

Écrit par : SAVOUREY | 25/10/2007

@ Vulguspecum : exactement. Ce type d'animal bâtard est pourvu de grandes griffes, pour mieux s'enrichir, et d'une épaisse fourrure, pour encaisser les coups. Le top pour un climat comme le nôtre, celui du capitalisme le plus âpre.
Tandis que la marmotte qui met le chocolat dans le papier alu; pas sûr qu'elle résiste longtemps à l'air du temps :-)

@ Savourey : on n'a sans doute pas fini de se retrouver sur le cul. La régression sociale est en marche, plus rien ne l'arrêtera. Si ce n'est un hypothètique coup de colère du peuple.
J'aime beaucoup votre formule : "Enrichissez vous sans honte, ça fera des miettes plus grasses pour les pauvres !" Tout est dit.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 25/10/2007

Super article !

Écrit par : Match en direct | 24/05/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu