Avertir le modérateur

23/10/2007

Brice a vaincu parce qu'il en a des grosses comme des ballons et qu'il parle au nom de la France profonde, nous dit Le Figaro.

medium_brice.jpg

 

Il faut que je vous avoue.

Brice, je ne l'aimais pas trop jusqu'à maintenant.

Il m'horripilait un brin.

Et sans me déplaire absolument, le personnage ne m'inspirait guère de sympathie.

Pour tout dire, j'avais même surpris quelques-uns de mes poils (les plus à gauche) se hérisser quand j'entendais la voix du ministre du l'immigration et de l'identité nationale.

Pas le grand amour, quoi.

 

Mais ça, c'était avant.

Avant que je ne tombe sur cet excellent article du Figaro.

Habilement titré "Hortefeux remporte sa bataille de l'immigration".

medium_bataille.jpg

[ Juste en passant : je le trouve d'ailleurs un peu mou sur ce coup, Le Figaro.

Limite gauchiste…

Ça manque de punch, d'allant et d'instinct guerrier, ce titre.

Moi, j'aurais choisi "Coupe du monde de l'immigration : Hortefeux 1, l'humanité zéro"

Ou bien : "Guerre à l'immigration : le colonel Hortefeux fout une sanglante déculottée à ses adversaires".

Mais ce n'est que mon avis, hein… ]

 

Bref, Brice aurait tout gagné, ces dernières semaines.

Et ce "grand blond bien élevé" se serait sorti comme un chef de tous les sombres pièges tendus par l'intelligentsia et la bien-pensance de gauche.

(Je résume)

Réussissant à faire passer sa loi sans perdre des plumes au grand jeu des sondages.

Et à garder l'estime de ces intellectuels que le monde nous envie : Max Gallo, Thierry Mariani, Alain Marleix et même Manuel Valls.

C'est dire…

 

Donc : tout va pour le mieux.

Brice a la super patate, nous dit Le Figaro.

Brice a laminé toutes les oppositions à sa loi sur l'immigration, nous dit Le Figaro.

Brice n'a fait qu'une bouchée de cette abjecte bien-pensance qui voyait dans les textes ADN une sombre menace pour notre démocratie, nous dit Le Figaro.

Brice en a des grosses comme des melons, nous dit Le Figaro.

Brice est tout-puissant, nous dit Le Figaro.

medium_brice_tout_pusissant.jpg

 

C'est tout ?

Non.

Le Figaro (dont on peut à cette occasion vérifier que ses journalistes sont pourvus d'un stock de salive plus important que la moyenne, histoire de pouvoir enchaîner les coups de langue à une cadence très élevée), Le Figaro donc nous met sur la piste de l'extraordinaire succès de Brice Hortefeux.

Une même explication, fournie à deux reprises, au fait que le ministre de l'Identité nationale enregistre de bons scores sondagiers, gagnant même "huit points dans le baromètre Ifop de Paris Match"

D'abord : "« Ce qui se dit à l'intérieur du périph est moins important qu'à l'extérieur », résume un sondeur."

Et puis : "« La gauche caviar en action, la France profonde n'aime pas trop », appuie son ami Alain Marleix, actuel secrétaire d'État aux Anciens Combattants, pour expliquer le « pari gagnant » d'Hortefeux."

 

Comprendre : le combat de Brice (couilles) était soutenu par la France profonde.

Par la France d'en bas.

Par celle qui regarde TF1 et ne kiffe pas tellement les envolées humanistes de BHL, de la rive gauche et des humanistes de comptoir.

Et par celle qui n'apprécie pas de recevoir des leçons de démocratie par un éditorialiste du New-York Times (qu'est-ce qu'ils viennent encore nous faire chier, ces sales Ricains ?).

Ce n'est quand même pas difficile à saisir, non ?

 

Tout ça pour dire.

Si vous faites partie de "la gauche caviar".

Alors : cassez-vous de mon bloug, espèce de sale progressiste détaché des réalités.

Et si vous appartenez à la petite cohorte des droits-de-l'hommistes.

Alors : tirez-vous d'ici, salopard d'humaniste faux-jeton.

Car n'ont rien à faire ici ceux qui n'ont pas compris que…

"La terre, elle, ne ment pas".

medium_pétain.2.jpg

Et : vive la Révolution nationale !

Commentaires

BRICE HORTEFEUX: UNE HONTE FRANCAISE.

Écrit par : ALLAIN JULES C@MMUNICATION | 23/10/2007

Vous parler tellement bien du figaro que vous avez attisé ma curiosité,et voyez vous il y a un point que vous avez omis (traduction:que vous n'avez pas voulu relever)
49% des Français seraient favorable au tests ADN et il n'étaient que 47% lors d'un precedent sondage

Hortefeux n'est pas quelqu'un que je trouve sympatique ,mais il est en charge d'un dossier explosif l'immigration
La question de l'immigration n'a jamais etait vraiment debattue dans notre pays
Les politiques et nos tetes pensantes ont simplement trouves plus confortable de viser un couvercle FN sur ces problémes
En 2002 avec le resultat du borgne le couvercle a sauté et a eclaboussé tout le monde

Écrit par : antimythe | 23/10/2007

Ben moi, ce Brice je ne peux m'empêcher de le voir habillé en noir avec képi orné d'une tête de mort.

Écrit par : Souvenirs... | 23/10/2007

@ Allain Jules : on est bien d'accord.

@Antimythe : content d'avoir attisé "votre curiosité". Je n'ai pas spécialement cherché à omettre ce sondage. D'ailleurs, ce serait difficile : on le trouve repris par à peu près tous les journeaux.
Sinon, pas d'accord (bien sûr). Vous dites que le FN a servi de rideau de fumée, empêchant de parler librement de l'immigration, c'est ça ? Et en quoi un gouvernement mettant en pratique les prêches du FN changera t-il les choses ? En quoi la victoire du populisme et de la haine de l'autre peut-elle être un progrès dans la façon d'aborder la question de l'immigration ?

@ Souvenirs : oui, il est taillé pour le costume et habite déjà le rôle.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 23/10/2007

Cet article a le mérite de faire rire à défaut d'élever le débat. Il semble que son auteur se sente viser par certains propos du figaro qui a lui au moins le mérite de ne pas utiliser un vocabulaire ordurier et des raccourcis qui frisent le ridicule! Heureusement, le bon sens est assez bien réparti et les Français semblent en avoir assez du politiquement correct qui empeche depuis des années de prendre la moindre décision censée dans ce domaine. Quand à l'opposition à ce texte, elle a été tellement outrancière qu'elle s'en est décrédibilisée (cf Adjani ou encore BHL). Un peu de mesure et moins d'idéologie permettent de constater que le texte est tout à fait équilibré et pas du tout xénophobe(Encore faut il l'avoir lu au lieu de se contenter d'écouter les "on dit"). Il ne vise rien d'autre qu'à limiter les abus et sera de plus très encadré. Le plus grand tort, c'est certainement d'accueillir tout le monde les bras ouverts quand on sait pertinemment qu'on n'a pas les moyens de le faire en offrant à tous des conditions de vie convenables!!!

Écrit par : fa 16 | 23/10/2007

Pas de brice, enfin si une petite image
http://img509.imageshack.us/img509/1650/fnumpimmigrationwe3.jpg

mais sinon merci pour ton "bon courage"....
Je profite d'une pause au taf pour une visite express car free veut que je patiente....
alors je patiente...
je patiente...
see ya
skalpa

Écrit par : skalpa | 23/10/2007

Brillant...
Autre sujet moins discuté:
Que penses tu du fait qu'il y ait consensus à droite et à gauche pour limiter la recherche du test ADN à la seule filiation maternelle?

Écrit par : capitol | 23/10/2007

@ Fa16 : cool, je n'ai pas d'autre prétention que de faire rire.
Pour le reste : vous illustrez à la perfection ce que je disais, merci.

@ Skalpa : content de te voir encore vivant. Je serais ça, je pousserais un gros coup de gueule contre Free (je dis ça, mais quand je me suis retrouvé sans ordi, je faisais pas le malin). Bon rétablissement de ligne.
Pour l'image, c'est ça : le discours reste, seuls changent les trombines sur les paquets.

@ Capitol : j'ai pas l'impression qu'il y ait consensus à gauche pour limiter l'usage de l'ADN à la seule mère. Je dirais plutôt qu'il y a consensus (si l'on excepte les réacs du Ps tendance manuel-valls-ien) pour supprimer ces tests. Au moins chez les gens de gauche qui n'ont pas encore baissé les bras.
Quant à la droite : peut-être qu'une partie de ses députés se sont rendus compte qu'ils commençaient à jouer un-peu-beaucoup avec le feu. Et ont préféré ne pas cautionner une dérive trop marquée et immédiate du régime. Sans oublier les hommes de droite naturellement contre la mesure : Pinte, Villepin, etc…

Écrit par : Le Charançon Libéré | 23/10/2007

Cher Chârançon,

C'est moâ, Mâry-Soph' de Neuilly. Je peux te tutôyer ?

Alors voilâ, je voulais dire te dire que tu exagêres avec la gaûche câviar. Ce n'est pâs pârce qu'on mange du câviâr tous les jours (moi j'âdôre !) qu'on n'est moins de gaûche. Je fais pôrter par Rôger (c'est le chauffeur de Mère) les restes de câviâr (les derniers grains qui baignent au fond du grand bol en argent mâssif de Pêre... c'est un peu beurk, tu vois ?) aux sans-pâpiers qui hâbitent sur les trôttoirs (c'est fôlklôrique ces petites câbânes de toutes les couleurs, j'adôre !).

Et puis de toûtes façons, je n'aîme pas Mr Hôrtefeux, ce n'est pâs mon type d'hômme. Pârle-moi de BHL... Ah ! Brun tênêbreux avec son côl blanc ârtistement ouvert... Je m'égâre lâ... Excuse-moâ.

Une foâs j'ai même dit à Pêre et à Mêre " Les 35 heûres par jour, ce n'est pâs une si mauvaise idée que celâ", et ils m'ont répondu, pour me vexer que je n'avais rien compris (ils ne sont pâs de gaûche cômme moâ). Et je vôterai contre l'ADN, parce que j'ai bien compris que c'est un pârti de droite. Si tu censûres mon cômmentaîre, parce que je suis de gaûche, je peux te dire que je trouverai que tu exâgêres .

Écrit par : Françoise | 23/10/2007

Rendez-vous devant le conseil constitutionnel, puis devant la cour européenne. Crier victoire avant ça pour certains, c'est s'avancer un peu trop.

Écrit par : Dominique | 23/10/2007

@ Françoise : je ne m'étais pas bien rendu compte des réalités complexes et profondes que recouvrait la gauche caviard. Et l'engagement authentique et le fier militantisme dont tu fais preuve ne peut que me forcer à réviser mon jugement. Du caviar aux sans-papiers… mazette ! L'abbé Pierre eut applaudi.
Dès demain, je m'inscrits à la section PS de Neuilly. Ça va chier des bulles !

@ Dominique : oui, il reste une chance. Et finalement, Chirac aura peut-être plus d'utilité, par sa présence au Conseil constitutionnel, qu'il n'en a eu pendant toute sa carrière politique.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 23/10/2007

Simone Veil s'est déjà dit contre les tests, normalement les membres du conseil constitutionnel sont tenus à la discrétion (comme les fonctionnaires) et son entrée dans le débat montre qu'il s'agit d'une épreuve de force où elle n'a pas envie de transiger. C'est pourtant une proche de l'immense président. Misère ! devoir s'en remettre aux gens de droite ayant encore un peu de bon sens.
http://www.vousnousils.fr/page.php?P=data/autour_de_nous/l_actualite_du_jour/depeches_de_l_educat/&key=20071023&key2=071023175238.i0aezudu.xml

Écrit par : Dominique | 23/10/2007

Bien vu.
Ça rassure de la voir prendre position contre les tests ADN et la lecture de la lettre de Môquet. Et ça lui donne une occasion de ratrapper (un peu) le coup, après l'incroyable soutien apporté à Sarko, en pleine campagne. Je n'ai toujours pas compris pourquoi elle a fait ça.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 23/10/2007

Mais bien sûr que , comme le dit Dominique, cet amendement sera retoqué par le Conseil constitutionnel, la Cour Européenne ou autre. exactement comme le CNE qui n'a jamais passé le stade du conseil des prud'hommes ou du tribunal administratif et qui vient d'être montré du doigt par l' OIT. Aucun avenir donc pour les tests ADN (dans ces cas - là). Mais le reste de la loi passera sans que personne ne bouge, alors qu'elle complique ( administrativement, financièrement, linguistiquement, etc.) de manière dramatique l'entrée des immigrés dans notre pays. Le but recherché aura été atteint ...
Et quand je pense qu'on ne peut même plus aller se réfugier en Suisse! :-)

Écrit par : leveto | 23/10/2007

L'amendement Ciotti sur les demandes d'asile a été annulé me semble-t-il, le délai de saisine après une demande d'expulsion a été remis aux normes antérieures, le pire me semble donc déjà évité et les gens de l'extrême droite ne devraient pas crier victoire. Le test ADN est surtout important par ses conséquences sur d'autres législations à venir et qui pourraient concerner des Français aussi, mais ce n'était pas le pire pour les immigrés ou les réfugiés dans l'immédiat.

Écrit par : Dominique | 23/10/2007

@ Dominique,

Voici la partie du texte de loi sur les demandeurs d'asile :


CHAPITRE II - DISPOSITIONS RELATIVES À L'ASILE

Article 6 A. - Après la première phrase du deuxième alinéa de l'article L. 213-2 du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile, il est inséré une phrase ainsi rédigée :
« En cas de demande d'asile, la décision mentionne également son droit d'introduire un recours en annulation sur le fondement de l'article L. 213-9, et précise les voies et délais de ce recours. »

Article 6 Le chapitre III du titre Ier du livre II du même code est complété par un article L. 213-9 ainsi rédigé :
« Art. L. 213-9. - L'étranger qui a fait l'objet d'un refus d'entrée sur le territoire français au titre de l'asile peut, dans les quarante-huit heures suivant la notification de cette décision, en demander l'annulation, par requête motivée, au président du tribunal administratif.
« Le président, ou le magistrat qu'il désigne à cette fin parmi les membres de sa juridiction ou les magistrats honoraires inscrits sur la liste mentionnée à l'article L. 222-2-1 du code de justice administrative, statue dans un délai de soixante-douze heures à compter de sa saisine.
« Aucun autre recours ne peut être introduit contre la décision de refus d'entrée au titre de l'asile.
« L'étranger peut demander au président du tribunal ou au magistrat désigné à cette fin le concours d'un interprète. L'étranger est assisté de son conseil s'il en a un. Il peut demander au président ou au magistrat désigné à cette fin qu'il lui en soit désigné un d'office. L'audience se déroule sans conclusions du commissaire du Gouvernement.
« Par dérogation au précédent alinéa, le président du tribunal administratif ou le magistrat désigné à cette fin peut, par ordonnance motivée, donner acte des désistements, constater qu'il n'y a pas lieu de statuer sur un recours et rejeter les recours ne relevant manifestement pas de la compétence de la juridiction administrative, entachés d'une irrecevabilité manifeste non susceptible d'être couverte en cours d'instance, ou manifestement mal fondés.
« L'audience se tient dans les locaux du tribunal administratif compétent. Toutefois, sauf si l'étranger dûment informé dans une langue qu'il comprend s'y oppose, celle-ci peut se tenir dans la salle d'audience de la zone d'attente et le président du tribunal ou le magistrat désigné à cette fin siéger au tribunal dont il est membre, relié à la salle d'audience, en direct, par un moyen de communication audiovisuelle qui garantit la confidentialité de la transmission. La salle d'audience de la zone d'attente et celle du tribunal administratif sont ouvertes au public. L'étranger est assisté de son conseil s'il en a un.
« La décision de refus d'entrée au titre de l'asile ne peut être exécutée avant l'expiration d'un délai de quarante-huit heures suivant sa notification ou, en cas de saisine du président du tribunal administratif, avant que ce dernier ou le magistrat désigné à cette fin n'ait statué.
« Les dispositions du titre II du présent livre sont applicables.
« Le jugement du président du tribunal administratif ou du magistrat désigné par lui est susceptible d'appel dans un délai de quinze jours devant le président de la cour administrative d'appel territorialement compétente ou un magistrat désigné par ce dernier. Cet appel n'est pas suspensif.
« Si le refus d'entrée au titre de l'asile est annulé, il est immédiatement mis fin au maintien en zone d'attente de l'étranger, qui est autorisé à entrer en France muni d'un visa de régularisation de huit jours. Dans ce délai, l'autorité administrative compétente lui délivre, à sa demande, une autorisation provisoire de séjour lui permettant de déposer sa demande d'asile auprès de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides.
« La décision de refus d'entrée au titre de l'asile qui n'a pas été contestée dans le délai prévu au premier alinéa, ou qui n'a pas fait l'objet d'une annulation dans les conditions prévues au présent article peut être exécutée d'office par l'administration. »

Article 6 bis L'article L. 221-3 du même code est ainsi modifié :
1° Dans le premier alinéa, les mots : « quarante-huit heures » sont remplacés par les mots : « quatre jours » ;
2° La troisième phrase du deuxième alinéa est supprimée ;
3° Dans la dernière phrase du second alinéa, les mots : « ou de son renouvellement » sont supprimés.

Article 7 L'article L. 222-2 du même code est ainsi modifié :
1° Dans le premier alinéa, après les mots : « À titre exceptionnel », sont insérés les mots : « ou en cas de volonté délibérée de l'étranger de faire échec à son départ » ;
2° Dans la première phrase du deuxième alinéa, les mots : « non admis à pénétrer sur le territoire français » sont remplacés par les mots : « dont l'entrée sur le territoire français a été refusée » ;
2° bis Dans la première phrase du deuxième alinéa, le mot : « quatre » est remplacé (deux fois) par le mot : « six » ;
3° Il est ajouté un alinéa ainsi rédigé :
« Lorsqu'un étranger, dont l'entrée sur le territoire français au titre de l'asile a été refusée, dépose un recours en annulation sur le fondement de l'article L. 213-9, dans les quatre derniers jours de la période de maintien en zone d'attente fixée par la dernière décision de maintien, celle-ci est prorogée d'office de quatre jours à compter du dépôt du recours. Cette décision est mentionnée sur le registre prévu à l'article L. 221-3 et portée à la connaissance du procureur de la République dans les conditions prévues au même article. Le juge des libertés et de la détention est informé immédiatement de cette prorogation. Il peut y mettre un terme. »

Article 8 Après le chapitre 6 du titre VII du livre VII du code de justice administrative, est rétabli un chapitre 7 ainsi rédigé :
« Chapitre 7 « Le contentieux des refus d'entrée sur le territoire français au titre de l'asile
« Art. L. 777-1. - Les modalités selon lesquelles le président du tribunal administratif ou le magistrat qu'il a désigné examine les recours en annulation formés contre les décisions de refus d'entrée sur le territoire français au titre de l'asile obéissent aux règles fixées par l'article L. 213-9 du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile. »

Article 9 quater Après l'article L. 711-1 du même code, il est inséré un article L. 711-2 ainsi rédigé :
« Art. L.711-2. - L'étranger qui a obtenu le statut de réfugié en application du livre VII du présent code et a signé le contrat d'accueil et d'intégration prévu par l'article L. 311-9 bénéficie d'un accompagnement personnalisé pour l'accès à l'emploi et au logement.
« À cet effet, l'autorité administrative conclut avec les collectivités territoriales et les autres personnes morales concernées ou souhaitant participer à cet accompagnement une convention prévoyant les modalités d'organisation de celui-ci. »

Article 9 quinquies Après l'article L. 723-3 du même code, il est inséré un article L. 723-3-1 ainsi rédigé :
« Art. L. 723-3-1. - L'office notifie par écrit sa décision au demandeur d'asile. Toute décision de rejet est motivée en fait et en droit et précise les voies et délais de recours.
« Aucune décision ne peut naître du silence gardé par l'office ».

Tous les textes peuvent être trouvés chez Vincent Tchen :

http://vincenttchen.typepad.fr/droit_des_etrangers/

C'est mis à jour régulièrement.

Écrit par : Françoise | 23/10/2007

Salut,
A vrai dire,
La réalité c'est que vous avez raison
En effet Brice a de belles feuilles.

Comment dire....
On craint,
Ne nous broyons pas les feuilles.

Écrit par : Mr. T | 27/10/2007

Ce que j'aime lire sur ce type de notes ce sont les commetaires "gens qui font partie des 53, 43 et autres %" que j'abhorre et qui montent au créneau dès qu'ils en ont l'occasion, messieurs si vos raisonnements étaient si justifiées humainement, étiquement et intellectuellement, pourquoi vous exciter? cela ne fait que rajouter de l'eau à nos moulins de gauchistes feignants!

Écrit par : la nymphette | 30/10/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu