Avertir le modérateur

09/11/2007

Deux sur trois ! Le patriotisme selon Devedjian, c'est simple comme une grille de tiercé !

medium_afierté.jpg

 

Dites…

Je me demandais.

Niveau fierté d'être Français, vous vous situez où ?

 

Non, ce n'est pas une énième question débile.

Mais plutôt une interrogation légitime par les temps qui courent.

Disons : une banale envie de savoir si vous vous sentez patriote.

Si les couleurs nationales claquant au vent vous font de petits gizzis-gizzis au fond de l'estomac.

Et si penser à notre glorieux pays, avec tout ce sang impur qui abreuve nos sillons, vous arrache des larmes d'émotion au petit matin, quand le soleil se lève sur nos chouettes soldats marchant au pas à l'horizon.

Hein ?

 

Alors : fiers d'être Français ?  

Vous séchez ?

Ce n'est pas pourtant pas difficile.

Mais soit, je vais vous aider.

Prenons ça :

 

medium_adrapdrap.jpg

 

Ça ne vous inspire rien ?

Non ?

Etonnant…

 

Essayons autre chose.

Ceci :

 

medium_Alsace.jpg

 

Encore rien ?

La patrie n'éveille donc rien en vous ?

Diantre…

Faisons un dernier essai.

Cela :

 

medium_aachabal.jpg

 

 

Toujours rien ?

Bigre…

Il faut voir les choses en face : vous n'êtes pas un bon patriote.

Et c'est sans doute à cause de gens comme vous qu'on vient de rater le carton plein en "fierté nationale".

Ne décrochant qu'un minable 2/3 au lieu de la note maximale.

 

Vous n'êtes pas au courant ?

Je vous explique.

Patrick Devedjian, glorieux ancien d'Occident qui s'y connaît pas mal en patrie et grosse bistouquette, a été chargé par Sarkozy de dresser un pseudo-audit de l'action du gouvernement.

Soit un "tableau de bord de suivi des engagements", explique Marianne.

Ce qui en soi est déjà un poème : la majorité présidentielle est chargée par la majorité présidentielle de vérifier que la majorité présidentielle tient ses promesses.

Coton comme truc…

 

Bon.

Patrick ne s'est pas trop fait chier.

Et il a dressé un sommaire tableau excel en quinze points-clés.

Notant à chaque fois le respect des promesses de Sarkozy sur une échelle de zéro à trois.

Euh… de un à trois, en fait.

Tant il n'est pas possible de refiler un zéro pointé à une quelconque action gouvernementale.

Logique.

 

Et donc, devinez quoi ?

Pour la ligne "Fiers d'être Français" (si, si : il y en a une…), Patrick a généreusement estimé qu'un deux sur trois était une note plutot honnête.

Considérant que l'avancée patriotique était réelle.

Mais que l'honneur de la France ne pouvait que croître encore.

Avec une véritable affirmation de l'identité nationale.

Et avec un rythme d'expulsion un peu plus massif.

 

Les expulsions ?

Ça tombe bien qu'on en parle.

Tant sur ce point, c'est carrément la honte.

Pour la ligne "Maîtriser l'immigration" (si, si : il y en a une aussi…), Patrick n'a accordé qu'un minable 1/3 à l'action gouvernementale.

Estimant sans doute que, malgré toute la bonne volonté du chef d'escadrille Hortefeux, le chiffre de 18 600 sans-papiers évacués depuis janvier ne méritait pas la moyenne.

Et qu'il convenait d'améliorer tout ça.

Ce qui laisse augurer des lendemains difficiles pour tous ceux qui n'ont pas leur papier-ausweis en règle (sur l'échelle de la merdouille, je dirais 3/3).

 

medium_aclande.jpg

 

 

Le diagnostique de Patrick est sans appel.

Nous sommes fiers.

Mais pas assez.

Nous sommes expulseurs.

Mais pas assez.

Il nous reste donc une jolie marge de progression.

Et je vous laisse imaginer l'orgie que ça va être quand on sera au max de l'échelle…

 

C'est simple : on marchera tous dans la rue en bombant la torse.

Et on se saluera entre dignes patriotes.

Sans risque de croiser ces sales clandestins-qui-viennent-nous-ôter-le-pain-de-la-bouche.

 

medium_agotlib.jpg

 

 

Euh, c'est pas pour dire.

Ni dénoncer quiconque (mais on y viendra vite si on continue…).

Mais je serais Le Pen, je commencerais à trouver que ça commence à bien faire.

Ce plagiat éhonté du programme du Front national.

Sans déconner…

 

 

PS : Je vous remets le lien du tableau, histoire d'être sûr que vous irez contempler un brin ce magnifique exemple d'aberration technocratique et politique.

Les plus moqueurs d'entre vous ne manqueront pas de se gausser de la sixième ligne, intitulée "l'Europe doit protéger dans la mondialisation" (si quelqu'un en comprend le sens, je suis preneur). Les mêmes pourront toujours se demander pourquoi c'est là que le régime sarkozyste obtient son seul 3/3 et en déduiront sans doute que cela tient à l'atrappe-couillon du Traité de Lisbonne.

Tous les autres ne manqueront pas de mettre en regard les objectifs affichés et la réalité. 

Bonne poilade.

Commentaires

Et maintenant les listes d'emplois en fonction de l'origine de l'etranger, plusieurs centaines pour les européens de l'est, une petite vingtaine pour l'Afrique...

http://fr.news.yahoo.com/afp/20071029/tfr-immigration-emploi-social-gouverneme-a8f5b30_1.htm

Merci pour ce billet moi ma patrie c'est le monde entier mais bon c'est trop "bien pensant" pour l'epoque actuelle. j'suis ringard

Écrit par : thc2 | 09/11/2007

"Répondre à l'urgence du développement durable" n'est pas mal dans le mode charabia ne voulant rien dire, on croirait du Raffarin tellement c'est idiot. C'est très beau ! Surtout lorsque l'on voit les résultats du fameux Grenelle qui est destiné à enterrer toute forme d'écologie...

Écrit par : Dominique | 09/11/2007

D'abord, me suis dit qu'ils devaient être sacrément torchés les analphabètes lorsqu'ils ont lâché ces 15 pets. La notation a été faite par les enfants Devedjian, ou les petits nenfants de l'école maternelle de Neuilly. C'est carrément gothique.

Ces engagements, peut être rédigés en novlangue, pour quoi faire ? Parce que ça serait mieux que les mots croisés ? après le rapport Xavière, l'excel Patrick à combien ? Un salaire de ministre ?

j'aime assez le "répondre à l'urgence" du développement durable. Répond-on à l'urgence ? Allez va ! je me mets un 2.
Protéger un millier de très riches contre les pauves, leur faire des cadeaux fiscaux, en effet, protéger "dans" la mondialisation et non pas "de la" mondialisation. Cela se savait au moins depuis Maastricht avec l'alignement par le bas des protections sociales. Lisbonne ? non, le traité européen est bien au-delà de cet engagement-là.
C'est quoi "l'impuissance publique" quand on est aux manettes depuis des décennies ?
"réhabiliter le travail" 2 (normal, j'ai fait mon petit excel) - "vaincre le chomage" 1. Les deux ensemble, fendard.
"Augmenter le pouvoir d'achat" (de mes potes, il aurait pu se mettre un 3).

Et puis je tombe sur "la charte du tableau de bord des engagements de karcho.." si,si. Ils se sont fait une charte ces fonbous. La hooonnnte ! C'est ça un ministre, un député, un secrétaire d'état, un élu, un politique ? C'est à ça qu'ils sont grassement payés, que nous leur délèguons bêtement notre pouvoir ?

démocratie "irréprochable", totalement antinomique et d'une, et "irréprochable" pour qui ?
Du novlangue mal maitrisé, mais du novlangue tout de même.
merci le Charançon, de nous avoir fait connaiotre ce document.
J'ai ré-ouvert "1984", la ré-écriture du dictionnaire, vous vous souvenez du cheminement de cette pensée totalitaire ?

Écrit par : tsé | 09/11/2007

Je n'aime pas qu'on se moque de Raffarin. Il faisait un très bon Premier ministre des PME.

Sérieusement, si on en à deux sur trois, il faut aussi dire que deux notes sur trois sont des 1. Pour un hyper-président (ou un hyper-présentateur, je dois vous avouer que ces derniers mois, je n'ai pas bien saisi la différence), avouons-le, c'est mauvais. C'est petit. Ridiculement petit, et ce serait une attaque de Devedjian-le-vilain-qui-est-président-de-mon-conseil-général contre Sarkozy-le-beau-qui-est-président-du-conseil-général-de-tous-les-Français que ça ne m'étonnerait qu'à moitié (pas aux deux tiers, sur ce coup-là : il est des choses avec lesquelles on ne transige pas). Je le comprends tout de suite mieux, le blues du Président. On est pas soutenu par un type à qui on n'a pas donné de ministère, pas de présidence du parti ; on n'est pas soutenu par 5 (cinq !) députés de la majorité qui sont des vilains racistes sexistes (vous voyez qu'il y avait du bon dans la campagne de Ségolène Royal : on récupère les ripostes qu'on avait auparavant dévaluées au nom de "peut-être mais elle est incompétente de toute manière")... Eh bien ! c'est humain, avec un pareil blues, il s'est murgé et il s'en est fallu de peu qu'un pêcheur breton têtu et inaudible n'ait déclenché une bagarre avec lui !

Moi, je vais vous dire ce qu'il lui faut, à notre Président.

Pour lui booster le moral et l'efficacité.

Pour lui faire avoir des 3/3.

Il lui faut une présence féminine, rassurante et un peu autoritaire, mais pas trop.

Qui sache faire preuve d'ouverture comme lui.

Madame Michu ? Non, il lui faut mieux que ça.

Voilà. Vous avez deviné. Comme Première Dame, il lui faut Ségolène Royal.

Et tout sera rose. Et bleu.

Au final, ce sera violet.

Zut alors, c'est la couleur que les télés utilisent pour montrer les voix qui vont au FN.

Avouez que c'est vraiment pas de pot.

Mais à tout hasard, publions les bans.

Écrit par : Redolegna | 09/11/2007

Je vais peut-être choquer, mais je ne crache pas sur le drapeau ni sur la Marseillaise. Il ne faut pas oublier que c'est la Révolution qui nous les a donnés. On peut aimer son pays sans détester les autres, sans être xénophobe ou raciste. On peut aimer les autres peuples sans rejeter la France.

À part cette petite remarque je suis entièrement d'accord avec ce que tu dénonces. Il y a d'ailleurs un paradoxe quelque part, on veut copier l'Amérique et d'un autre côté on veut une France franchouillardement nationale.

Bref, on continue de marcher la tête en bas...

Écrit par : Françoise | 09/11/2007

eh, mais, attention,

c'est pas rien, ce tableau de bord,

"Concrètement, l'UMP, assisté du cabinet d'audit EuroGroup, a créé un site Internet reprenant les 15 points du programme du candidat Sarkozy"

il a fallu demander l'aide d'un cabinet d'audit, de consultants.....

devedjian, il sait lire, mais il est pas sûr de tout comprendre, il lui faut un petit soutien.

Écrit par : totolezheros | 09/11/2007

@ Thc 2 : "ma patrie, c'est le monde entier" : espèce de sale universaliste utopique de mes deux, je croyais qu'il n'en existait plus des comme vous… :-)

@ Dominique : oui, cette phrase-là est un monument aussi. La pente est droite et la ligne est rude…

@ Tsé : je n'avais pas pensé à la novlangue, mais le rapprochement est bien vu. Où la mise en avant du langage technocratique comme un écran de fumée croissant. C'est un vrai bonheur…

@ Redolegna : maintenant qu'il a phagocité le PS, ne manquerait plus qu'il se tape son ancienne candidate. La boucle serait bouclée. Et nous danserons tous dans la rue, une fois les bans publiés.

@ Françoise : tu as raison, je n'aurais pas dû mélanger les deux. Loin de moi, en tout cas, l'idée de fouler l'héritage de l'enthousiasme révolutionnaire et les valeurs républicaines.
Pour le reste, :-)

@ Toto : oui, ça doit une sacré armée de branquignolles. J'aurais bien aimé assister aux réunions de travail.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 09/11/2007

Charançon,

J'ai un peu insisté parce que justement ce que l'on fait de la France actuellement, dévoie tous les idéaux des Lumières (période des Lumières et histoire de l'esclavage, qu'on parle de retirer des programmes d'Histoire en primaire, avant de les retirer au collège et au lycée pourquoi pas) et de la Révolution (même si il y a eu des excès condamnables sous la Terreur). D'ailleurs que faisons-nous à longueur de temps, si ce n'est défendre une certaine idée de la France qui n'est pas la leur, et dont ils voudraient bien qu'elle soit oubliée ?

Encore une fois pour le reste même longueur d'onde... j'ai aussi notre bon ministre des mauvaises-identités dans le collimateur... Je prépare depuis hier un petit billet (illustré). :D

Écrit par : Françoise | 09/11/2007

c'est dingue cet histoire de tableau de bord des promesses du president surveillé par le chef du parti du dit président.

Ce qui est plus fort encore c'est ce que souligne le charançon, aucun zéro possible dans ce baromètre. Pi sur une echelle de 3 ca permet de pas trop trop montrer les nuances de l'action gouvernementale sur tel ou tel sujet. En gros ca donne : quoi qu'il arrive ca avance (1) , on y est presque (2), on a fini (3). Putain sacré baromètre. J'aurai demandé à un ptit de 10 ans il aurai pas fait mieux.
Moi, à la place de ce bien aimé Devedjan j'aurai rajouté quelques autres points:
- sarko en lybie 3
- sarko au tchad 3
- sarko aux states 3
- sarko brassant du vent à la TV 4
Trop de marketing tue le marketing, je ne peux que souhaiter que l'UMP (Union pour la Médiatisation Publique) continue à outrance dans cette voie , les francais vont finir par s'en apercevoir !

Écrit par : GASKA | 09/11/2007

@ Françoise : "J'ai un peu insisté" Tu as bien fait : toutes les notions de la patrie ne se valent pas. Et il est des patriotismes plus qu'honorables. Cela vaut toujours le coup de le rappeller.
Pour ton billet, viendrai savourer ça ce soir. Bonne écriture.


@ Gaska : j'aime bien les points que tu as rajouté. :-)

"Je ne peux que souhaiter que l'UMP continue à outrance dans cette voie , les francais vont finir par s'en apercevoir !" Oui, à force d'attendre ce fichu réveil, ça finira bien par arriver. après tout, les Français n'ont pas toujours été des veaux… Et en ce moment, il flotte dans l'air comme un petit parfum pré-insurrectionnel que j'aime bien. (je sais, je suis optimiste)

Écrit par : Le Charançon Libéré | 09/11/2007

@le charançon : oui merci ca fait un peu comme les histoires de tintin, notamment le fameux "tintin sur la lune" :D
bein le probleme des francais qui ont voté sarko c'est qu'il va leur falloir un bout de temps avant d'admettre que :
1 - ils se sont fait avoir (ca fait trjs mal au cul de le reconnaitre)
2 - il y avait peut etre une autre alternative ... (je reconnais que le probleme c'est qu'il n'y avait et il n'y a trjs personne pour porter cette "autre alternative")

Écrit par : GASKA | 09/11/2007

@ Françoise et le Charançon : Pour vous, l'Histoire de France commence avec Voltaire et Danton, Rousseau et Robespierre, Diderot et Bonaparte ? Je trouve pour ma part, à lire les écrits de ces hommes qui méprisaient profondément l'homme et à voir les actes de ces fous sanguinaires, que c'est à vous dégoûter d'être patriote.

Écrit par : Pierre G. | 09/11/2007

@ Pierre G

Non, l'Histoire de France ne commence pas l'époque des Lumières; ni à la Révolution. Elle commence à la préhistoire, même si la France ne s'appelait pas la France.

Ce qui commence avec les philosophes des Lumières, c'est la prise de conscience qu'il n'y a pas, d'essence divine ou par naissance, des hommes supérieurs aux autres. Qu'être riche n'autorise pas à considérer plus pauvre que soit comme méprisable, qu'une position sociale "supérieure" n'autorise pas l'exploitation des moins nantis. La Révolution et ceux qui l'ont menée ont commis des excès. Bonaparte l'a détournée à son profit. Mais le point important c'est que cela a amorcé ce qui devait, avec beaucoup de retours en arrière, devenir la France républicaine et démocratique. Ce que l'on a tente depuis des années de "saboter" et que nous pourrions bien être entrain de perdre actuellement.

La démocratie, ce n'est jamais éternel, jamais gagné. Mais c'est bien trop précieux pour qu"on l'abandonne sans rien faire et sans rien dire.

Écrit par : Françoise | 09/11/2007

Devedjian fait joujou avec ses militants sur le site de l'UMP et alors de la en faire une salade
En fait Charançon tout cela c'est pour meubler le principal étant pour vous d'arriver a l'equation patriotisme/immigration =Lepen
Vous aussi vous faites joujou pas avec excel ,mais avec les amalgames

Écrit par : antimythe | 09/11/2007

l'idée de protéger un sentiment national - à la condition qu'il soit universaliste - ne me paraît pas injustifiée. D'autant que ce que l'on qualifie de «récupération» quand Nicolas Sarkozy cite Blum, Jaurès et Mendès France, on peut le concevoir comme une victoire du patriotisme républicain sur un nationalisme chauvin. Quels que soient les calculs prêtés à Nicolas Sarkozy, ce ne sont ni De Maistre ni Maurras qui sont honorés, c'est la République qui gagne.

Extrait de mes saines lectures
Jean Danielle - Nouvel Obs

Écrit par : antimythe | 09/11/2007

@ Gaska : non, il n'y avait en effet personne de consistant en face, une vraie autoroute (des vacances) pour le petit Nicolas.

Mais c'est peut-être une chance : une fois le PS décrédibilisé (ça, c'est fait…), une fois la réelle essence du pouvoir sarkozyste comprise par l'opinion (ça, c'est presque fait…), la contestation du pouvoir se fera dans la rue, seule place où elle pourra s'exprimer, seul moyen pour elle de se faire entendre. Ça va chier…

@ Pierre G : un petit tour chez les gauchistes bouffeurs de curetons ? Coucou.

Oui : Danton et Robespierre, ce qui n'empêche pas d'ouvrir les yeux sur ce que la Révolution française a eu de folle. Oui : Rousseau, Voltaire et Diderot (je vois mal ce que ces trois penseurs du système politique font accolés aux fougueux de la Révolution). Oui (mais…) : Bonaparte, en ce qu'il a donné corps à une bonne partie de l'organisation de l'Etat, même si son régime et sa politique expansionniste étaient des plus haïssables.

Et surtout Blanc et Lamartine, Blanqui et Jules Vallès, Georges Clémenceau (première période) et Emile Zola, Jaurès et Combes (eheh…), Léon Blum et Mendès-France. Soit tous ceux qui ont cru à une République sociale et laïque, aux vraies valeurs "Liberté, fraternité, égalité". Voilà la vraie patrie.

@ Françoise : parfait, rien à ajouter. :-)

@ Antimythe : Devedjian est sans doute plus qu'un faiseur de joujous, même s'il n'a pas la place dont il rêvait. Et son tableau est à l'image du régime, ça j'en suis convaincu.
Vous pouvez m'accuser de tous les raccourcis que vous voulez. Vous n'enleverez rien à l'inanité indécente de ce "truc".

@ Antimythe (bis) : citer Jean Daniel ? Mais qui donc voulez-vous faire rire ? Cet homme est une insulte à l'idée même de gauche.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 09/11/2007

Tiens, c'est hors-sujet pour aujourd'hui, mais comme je dis souvent, on n'a pas fini de rire avec NS.

Deux vidéos que vous n'avez peut-être pas vues :

http://www.liberation.fr/actualite/politiques/290354.FR.php

http://www.politique.net/2007110702-insultes-guilvinec.htm
video pêcheurs

Écrit par : Françoise | 09/11/2007

Les actes de ces fous sanguinaires pour Voltaire et Rousseau ? Est-ce que Pierre G. peut me citer le cas d'un homme dont l'un ou l'autre de ces deux auteurs aurait été la cause directe de sa mort ? Défendre un protestant injustement condamné contre toutes les apparences comme Calas ou la mémoire du malheureux jeune idiot qu'était le chevalier de la Barre, c'est cela se comporter en fou sanguinaire ? Où sont les fous quand on apprend ce qui a été décidé par les braves bourgeois fort catholiques d'Abbeville ? http://www.laicite1905.com/

Écrit par : Dominique | 09/11/2007

Je laisse Danton et Robespierre, juste pour te féliciter d'avoir chopé pareille info.
Quand je vois le niveau de Devedjian, me revient en mémoire cette réplique de GARDE A VUE. Michel Serrault joue le notaire Martineau, accusé d'un crime sexuel. Guy Marchand, acolyté borné du flic joué par Lino Ventura, remarque que vu le temps pourri qu'il faisait cette nuit-là, il fallait vraiment en vouloir pour bander et commettre un viol. Serrault le regarde et énonce:
"Ce soir, je sens qu'on va atteindre des sommets"
C'est à ça que je pense en découvrant le petit tableau de Patrick "salooooope" Devedjian.

Écrit par : christian lehmann | 09/11/2007

"tableau de bord de suivi des engagements"

C'est vraiment la preuve que nous sommes gouvernés par des controleurs de gestions et des comptables.

Ces gens ne voient la réalité (de l'entreprise, et maintenant de l'Etat) qu'à travers les tableaux, les chiffres et les zéquations.

Leur horizon temporel ne dépasse pas trois mois, la publication du prochain sondage ou la prochaine élection.

C'est la négation de la politique.

La preuve, Sarkozy est aller vérifier aujourd'hui la qualité du labour dans le cimetière de Colombey.

Arf !

Zgur

Écrit par : Zgur | 09/11/2007

J'avoue, je ne suis pas un bon patriote, j'ai pêché et je pêche encore...
Pour expier tous mes pêchés je vais à une manif de droite entre gens biens!
Courage Fillon!
Plus pauvres restons riches!

Écrit par : skalpa | 09/11/2007

{Oups fôte de frappe}
Plus de pauvres, moins de riches!

Écrit par : skalpa | 09/11/2007

@ Françoise : j'adore le coup du "Si je descends, je te mets un coup de boule. Direct."
C'est clair.
Et tellement frais…

@ Dominique : on est d'accord.
Mais certains n'ont toujours pas accepté les apports des philosophes des Lumières.

@ Christian : la comparaison est bienvenue. :-)
"Ce quinquennat, je sens qu'on va atteindre des sommets." Et on en est seulement à six mois : qu'est-ce que va être dans quatre ans…

@ Zgur : rien de mieux qu'une colonne de chiffres pour cacher les réalités humaines. C'est le miracle de la technocratie !

@ Skalpa : m'étonnes pas… Je me doutais bien que tu n'est pas parmi les fiers nationalistes qui vont relever ce pays à la sueur de leur front.
Et je suis pas sûr que participer à la manif (j'ai vu la vidéo, elle m'a bien fait rigoler) suffira à expier tes fautes.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 10/11/2007

Eh oui, je me sanctifie en venant voir ce bon Charençon ! Que voulez-vous, c'est à croire je suis un indécrottable masochiste...

Plus sérieusement, si je ne suis pas souvent d'accord avec vous sur le débat de fond (excepté lorsque vous critiquez Sarkozy et le régime en place), j'aime votre style et votre côté gouailleur. Au moins, c'est de la mauvaise foi qui ne tait pas son nom, même si je regrette certains lieux communs qui, s'ils n'ont plus libre cours vu le gouvernement en place, conserve toutefois un arrière-goût de pensée unique des années 80. Il y a un clivage droite-gauche dans lequel je ne me retrouve absolument pas. C'est pourquoi j'essaie plutôt de comprendre le monde que d'y adhérer ou de le critiquer. Vous avez le droit de penser que c'est facile... Je trouve au contraire délicat de devoir faire face à tous les partis partisans et à la politique politicienne.

Pour revenir au débat, je pense quant à moi qu'un Robespierre n'a fait qu'appliquer à la lettre les écrits d'un Voltaire et d'un Diderot qui méprisèrent l'homme comme peu d'hommes ont osé le faire. Un ouvrage est très significatif à ce sujet : "L'homme des Droits de l'Homme et sa compagne" du Professeur Xavier Martin. Quant à l'héritage sacré auquel vous faites allusion, je ne le retrouve pas dans tous les noms (très très très ciblés... Ne seriez-vous pas quelque peu idéologue ?) que vous citez. La république dont vous me parlez Françoise, je la désire tout comme vous, mais ne vois nulle époque dans l'Histoire où elle a été présente, à croire que c'est une utopie... Si vous pouviez me préciser à quelle période vous faites allusion.

Bon, et je vous pardonne d'avoir cité le petit père Combes, dont le surnom (et les actes) n'est pas sans me rappeler un certain dirigeant russe :-) !

Bien à vous,

Pierre G.

Écrit par : Pierre G. | 14/11/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu