Avertir le modérateur

28/11/2007

Ce coup-ci, plus d'erreur : voici venu les sombres temps de la haine décomplexée.

"Comprendre, c'est presque justifier." Primo Levi

 

23442f52a5ab8c72077a92d41b728b36.jpg

 

 

Vous y croyez, aux mauvais présages ?

Les vols noirs et lourd des corbeaux sur un ciel sombre et chargé.

Les charognards qui se rapprochent en cercles concentriques, planant comme de funestes voiliers.

La lune pleine à l'horizon, vierge et menaçante.

Toussa-toussa…

 

Non, hein ?

Oui : moi non plus.

D'habitude …

 

Mais cette fois…

Cette fois, c'est différend.

Et je suis beaucoup moins certain qu'on peut rester optimiste.

Tant j'ai l'impression qu'il faudrait plutôt prendre un ton biblique.

Doublé d'une voix sourde de menaces.

Pour gronder que le temps de la destruction est revenu.

Et clamer que l'ère de la haine et du malheur repointe le bout de son nez.

 

Vous allez me dire que j'en fais trop.

Que rien ne sert de servir ces accents mélodramatiques.

Ni de prendre le ton d'un mauvais prophète de fin du monde.

Pour sonner le gong d'inquiétudes trop vite montées en graine.

Et vous savez quoi ?

Je suis d'accord.

Sauf que…

 

Sauf que…

En fait : j'étais d'accord.

Avant d'aller faire un tour sur le blog de l'un des deux jeunes tués dans le dramatique accident de Villiers-le-Bel.

Avant de penser d'abord que Libération, qui livre le lien vers les quelques notes postées par Chamo6 avant sa mort, cédait là à un bien malvenu voyeurisme.

Puis de lire les quelques insignifiants sky-textes rédigés par un adolescent qui "aime sa maman" et attend "la fille sérieuse qui (le) fera tomber dans ses bras".

Et enfin de découvrir les centaines d'immondes commentaires laissés sur ce blog depuis la mort du jeune de 17 ans.

Oeuvres de pathétique vermisseaux

Qui d'hommes même pas ne méritent le nom.

 

Je vous vois venir.

Et vous arrête tout de suite. 

Je suis comme vous : je n'attache pas d'habitude grande importance aux écrits anonymes.

Non plus que ne concède une quelconque portée aux commentaires haineux lâchés dans la grande mare du net par une phalange des petits fachos en rut.

Tant je suis convaincu qu'il s'agit là de ces mêmes insignifiants personnages.

Qui sous Vichy écrivaient des lettres à tire-larigots pour dénoncer leur voisin juif ou leur épicier gaulliste. 

Et tant donner trop d'importance aux immondes phrases de ces extrêmistes débiles serait déjà une façon de leur concéder victoire.

Alors que ces tristes sires ne méritent rien d'autre que le silence et le dédain.

 

Mais là.

Là, je ne sais plus quoi dire.

Je crois juste que j'ai peur.

Que j'ai honte.

Et que je n'ai jamais été si pessimiste.

 

Voilà.

 

Ceux qui voudront voir de quoi il s'agit ne le pourront pas : à 23 h 30 hier, devant ce déferlement d'indécence et d'ignominie, la plate-forme (Skyrock) a supprimé ces centaines de commentaires.

Les compatissants (il y en avait quand même) et les ignobles.

Mais honnêtement : vous ne ratez rien.

Si ce n'est un immense malaise.

Tant l'image laissée par certains de nos prétendus frères humains, empressés de dire leur joie de voir mourir un ado et enchantés de clamer leur haine des jeunes des cités, est si déplorable.

Si incroyable.

Et si désespérante.

Que rien d'autre ne vient que l'envie de vomir.

Et de répondre à la haine par la haine.

 

Je cesse là.

Et je promets de ne plus faire grincer à l'avenir mon violon.

Non plus que de laisser libre cours à de tels accents mélodramatiques.

Mais honnêtement : je vois mal comment nous irions vers autre chose qu'un grand ciel noir.

Où les corbeaux croassent à qui mieux-mieux.

Et font rien tant que planer au dessus de nos têtes.

Comme de funestes présages.

 

8604d839ba7448ebd8b10717e9aec001.jpg

 

Commentaires

Un point de détail qui m'étonne : en principe, sur un skyblog (en tous cas, ceux où je suis allé) les commentaires sont validés par le blogueur avant d'être mis en ligne. Alors ?

Pour le reste, rien de nouveau sous le soleil. Demandez aux historiens le nombre de lettres de dénonciation reçues par la Gestapo pebdant la guerre 39-45...

Écrit par : PMB | 28/11/2007

J'en ai lu quelques-uns du Figaro (d'habitude pas franchement humaniste dans les commentaires, mais plus ou moins poli...). J'ai vite craqué.

Je ne vois pas quoi dire de plus. Ah si : réjouissons-nous, car ces voix ne vont plus au Front National. Ben zut, alors ! Elles avanceraient pas masquées derrière un candidat plus "normal", mais toujours aussi laides, haineuses, affreuses ?

J'aimerais dire que ça n'est pas l'humanité, comme certains ont dit que Pétain, ce n'était pas la France, que ce sont des vociférations sorties d'un autre âge. Mais on est au XXIème siècle, en France, et à défaut d'avoir bonne presse, ça recommence à avoir pignon sur rue. Vous l'avouerais-je ? Je préfère quand la droite va se décomplexer individuellement chez le psy (quand elle y pense et qu'elle ne dénonce pas une "imposture" de la psychanalyse en se prosternant devant les comportementalistes), plutôt que quand elle se déverse en meetings et en plateaux télés ou en commentaires.

J'ai dû grandir dans un nuage ouaté et rose pendant dix-huit ans, dites donc. Je n'avais pas encore vraiment remarqué à quel point les êtres humains pouvaient être veules, lâches, stupides. On dit que les moutons, quand ils paniquent et se ruent en grands troupeaux, ne se mordent pas entre eux, au moins.

J'ai honte.

Écrit par : Redolegna | 28/11/2007

Et oui.

A la question "l'homme est-il bon ?", il répond lui même "Non".

Les commentaires sur Le Figaro.fr sont aussi évoqués chez CSP.

Son texte est très justement intitutlé "Dégueuloir".

C'est là: http://comite-de-salut-public.blogspot.com/2007/11/dgueuloir.html


Sarkozy va t il aujourd'hui apaiser le climat ou préparer le bon peuple à la guerre civile contre les hordes délinquantes ?

Les paris sont ouverts !

Je sens que je vas gagner aujourd'hui. Hélas.

Arf!

Zgur

Écrit par : Zgur | 28/11/2007

J'allais dire "Les lions sont lâchés", mais se serait faire grand tort aux lions.

Je n'ai rien à ajouter à ton billet, tu as tout dit.

Écrit par : Françoise | 28/11/2007

@ PMB : je ne sais pas. Soit les commentaires étaient validé a posteriori sur ce blog, soit ils ont été laissés volontairement ouvert pour accueillir des condoléances et messages de soutien.

Pour la fibre lâche et veule de nos compatriotes, rien de neuf en effet. A chque fois que j'entends parler de ça, je pense à ces paroles d'Hubert-Félix dans sa chanson "Exercice de provocation avec 33 fois le mot coupable" :

"J'me sens coupable d'être né français, de parents français,
d'arrière-arrière... etc. grands-parents français, dans un pays où les indigènes
pendant l'occupation allemande écrivirent un si grand nombre de lettres
de dénonciation que les nazis les plus compétents et les mieux
expérimentés en matière de cruauté et de crimes contre l'humanité en furent
stupéfaits et même un peu jaloux.
J'me sens coupable de pouvoir affirmer qu'aujourd'hui ce genre de
pratique de délation typiquement française est toujours en usage et je
prends à témoin certains policiers compatissants, certains douaniers
écœurés, certains fonctionnaires de certaines administrations particulièrement
troublés et choqués par ce genre de pratique.
J'me sens coupable d'imaginer la tête laborieuse de certains de mes
voisins, de certains de mes proches, de certaines de mes connaissances, de
certains petits vieillards crapuleux, baveux, bavards, envieux et
dérisoires, appliqués à écrire consciencieusement ce genre de chef-d'œuvre
de l'anonymat."

@ Redolegna : ce sont des choses qui ne sautent pas aux yeux d'habitude. Et ne se découvrent finalement que sur le net, où certains profitent de l'anonymat pour écrire des choses qu'ils n'auraient jamais osé dire en public, jamais osé défendre devant d'autres personnes. Ce qui est tu d'oridinaire, dans "la vraie vie", est lâché ici, sans scrupules.

D'où : "J'ai dû grandir dans un nuage ouaté et rose pendant dix-huit ans, dites donc. Je n'avais pas encore vraiment remarqué à quel point les êtres humains pouvaient être veules, lâches, stupides."
Le net permet ça aussi, je crois. Découvrir beaucoup plus facilement combien votre voisin peut être un sale et absolu connard.

@ Zgur : j'avais lu ce billet de CSP sur les commentaires du Figaro. Et sur le blog de ce jeune, la moitié des commentaires laissés était encore plus haineux (si : c'est possible). Trinquant à la mort, fêtant l'accident et souhaitant qu'il en arrivent beaucoup d'autres.
Sur ce blog en particulier, ça faisait comme s'ils avaient profané une tombe. Ou presque.

Pour Sarkozy, je ne prends pas le pari. Je sens aussi que tu vas gagner…

@ Françoise : si, tu peux évoquer les lions. J'ai entendu dire que certains d'entre eux pouvaient se comporter comme… des bêtes.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 28/11/2007

Et ce n'est pas le seul endroit où cette haine s'exprime... Voici comment se termine un commentaire déposé dans Arrêt sur images :
"Ouvrez les livres d'histoire, camarades. Qu'on fasse chauffer la Remington. La civilisation peut vaincre.
QUE LA RACAILLE, QUE TOUTE LA RACAILLE FINISSE AU MUR !"
Les autres commentateurs un peu habitués aux obsessions de Gaetan B. trouvent que cette fois il a dépassé les bornes et fondu les plombs. Il y a un verrou qui a sauté : l'obsession d'une guerre civile à faire anime maintenant les esprits au delà de l'extrême droite. Leur rêve ? Voir les chars et les paras dans les quartiers.

Écrit par : Dominique | 28/11/2007

"Voir les chars et les paras dans les quartiers."

J'ai pensé que ce serait peut-être la prochaine étape...

"La démonstration de force a débuté à 22 heures, mardi 27 novembre. L'un des deux hélicoptères qui survolent Villiers-le-Bel (Val-d'Oise) a allumé un puissant projecteur et commencé à balayer lentement les rues, en s'attardant sur les bosquets et les angles morts. A terre, les commandants des forces de l'ordre, un œil rivé sur le plan de la ville, ont aligné leurs troupes en rang par deux sur les trottoirs et commencé à ratisser la cité, rue par rue, jusqu'aux barres HLM. Un millier d'hommes, une forêt de casques, de boucliers, de matraques, de flash-balls, quelques fusils à pompe. Des CRS en nombre et en tenue encadrent les petits groupes des BAC, les brigades anticriminalité, chargés des interpellations."

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1- href="mailto:0@2">0@2-3224,36-983253@51-982356,0.html

Écrit par : Françoise | 28/11/2007

j'ai fait le même constat sur les forums des journraux " respectables" et sur le blog de chamo6 : autant de crétins grégaires ça fout la trouille

et déja les premières insanités s'écrivent dans les commentaires de mon blog

je me permets de laisser mon line

http://rue-affre.20minutes-blogs.fr/

Écrit par : tgb | 28/11/2007

@ Dominique : "Il y a un verrou qui a sauté"
C´est exactement ça. L´impression qu´une digue a cédé et que certains laissent librement cours à leurs plus sales penchants. Ceux-là même qui viennent pisser un peu partout sur le web, que ce soit en commentaires du Figaro, d´ASI, du blog de l´ado ou dans tous les espaces de liberté qu´ils peuvent s´approprier.

@ Françoise : oui, c´est bientôt la Légion qui va être envoyée dans les quartiers. Ca leur fera un bon entraînement à ces bourrins sans cervelle...

(Je ne peux pas lire Rue 89 au boulot, je me ratrapperai ce soir)

@ Tgb : "Autant de crétins grégaires, ça fout la trouille"
Pas mieux... :-)

Écrit par : Le Charançon Libéré | 28/11/2007

Petite recette pour mettre de l'huile sur le feu :

"Le président français Nicolas Sarkozy va réunir jeudi 1800 policiers et gendarmes pour adresser un «message fort au pays» sur la sécurité, alors que des violences ont embrasé plusieurs villes de banlieue parisienne deux nuits d'affilée, a-t-on appris mardi auprès de son entourage."

Le chef de l'État a prévu de dévoiler notamment des aspects d'une loi sur la sécurité intérieure en préparation, visant à moderniser police et gendarmerie avec, par exemple, le renforcement de la télésurveillance ou la création d'un «commissariat virtuel» permettant aux victimes de déposer des plaintes en ligne."

http://www.cyberpresse.ca/article/20071127/CPMONDE/71127105/1014/CPMONDE

Les plaintes en ligne... Ça ne vous fait penser à rien ? ...

Écrit par : Françoise | 28/11/2007

Votre métaphore de la digue me rappelle l'histoire, imaginée par Mary Elizabeth Mapes Dodge, de ce jeune hollandais, Hans Brinker, qui sauva son pays en restant toute la nuit à boucher un trou avec son doigt.
Il a sa statue à Spaarndam, avec une épigraphe qui commence par : Dédié à notre jeunesse, en l'honneur du garçon qui symbolise la perpétuelle lutte (..)

Dédié à notre jeunesse... on ne voit pas ça chez nous.

Écrit par : i zimbra | 28/11/2007

C'est vraiment lamentable ! Toutefois, selon le dicton régulièrement cité, "l'arbre qui tombe fait plus de bruit que la forêt qui pousse".

Pour moi, ces insultes et ce mépris haineux sont une honte pour les quelques-uns qui les clament. En aucun cas je me sentirai honteux d'être Français. Ce sont des questions différentes.

Et je ne mêlerai pas non plus Sarkozy à ça. Si en plus des conneries qu'il dit, il doit aussi assumer celles de tous les Français, on n'a pas fini !

Je plains ces gens, point barre.

Écrit par : Pierre G. | 28/11/2007

Tout ceci est assez lamentable,mais cela nous rappelle que nous sommes plus proche de l'animalité,que de l'humanité que nous revendiquons
Il sufit d'ouvrir son journal quotidien pour etre edifié sur la betise,la cruauté des homosapiens

Écrit par : antimythe | 28/11/2007

@ Françoise : on est d'accord, ça a des relents peu sympathiques. Ceci dit, si les plaintes en ligne sont prises comme sont enregistrées les plaintes au guichet actuellement, ça risque pas de changer grand chose. Parce qu'aujourd'hui, pour déposer une plainte, c'est plutôt mission impossible, histoire de pas faire descendre les stats…

@ Zimbra : y a plus de jeunesse… :-)
Mais espèrons que nous aurons aussi notre Hans Brinker.

@ Pierre G : Sarko n'a pas grand chose à voir avec ces messages haineux, on est bien d'accord (sauf, sur le fond, en ce sens qu'il participe de ce mouvement d'une pseudo-pensée décomplexée, encourage la démagogie et le poujadisme, contribueà faire monter la violence, échoue à résoudre les problèmes, etc…)

Quant à la honte d'être français… je ne suis plus si sûr d'en être très fier, en tout cas.

"Je plains ces gens, point barre." Je vous rejoins. Mais ce type d'obscénité ne doit pas susciter que ce sentiment. Parce que cela reviendrait à les exonérer d'une part de leurs responsabilités.

@ Antimythe : ce jour est à marquer d'une pierre blanche !

Pour la première fois, nous sommes totalement d'accord. Champagne !

Écrit par : Le Charançon Libéré | 28/11/2007

Je viens souvent sur ce blog, il me remet un peu de baume au cœur. Aujourd'hui, j'y laisse mon 1er commentaire, rapport justement à tout ces comms haineux qui sont déversés un peu partout.
Je vais aussi souvent sur le bondy blog et là, ce n'est pas mal non plus, dans le genre, spot de nazillons, ça vaut le détour. Je suis comme toi, le Charançon, j'ai peur, j'ai la rage et suis dans un sentiment de total frustration.

Écrit par : Natali | 28/11/2007

Je n'ai pas lu les commentaires en question. Mais j'ai entendu des vraies gens dire que bon, ils l'avaient sûrement cherché, ces merdeux. Ces vraies gens que je croise en allant chercher mes nains à l'école. Braves gens...

C'est vrai que les gens se défoulent plus violemment sur le net. Mais plus ça va, plus ils se lâchent aussi dans la vie de tous les jours. Bien sûr, c'est plus soft. Bien sûr, c'est dit avec un petit soupir. Mais c'est dit ! Et surtout, c'est entendu dans une indifférence quasi générale !

Et c'est nous, gens de gauche, qui murmurons quand nous discutons actualité ou politique dans un lieu public. C'est nous qui baissons la voix au resto, en évoquant la banlieue, les cités, les grèves. C'est nous qui serrons les dents en attendant que ça passe, rapetissant un peu plus chaque jour.

Pardon, Charançon. J'arrête là parce que je suis encore plus pessimiste que toi, et ça, c'est pas bon. Moi aussi, j'ai peur.

Bises !

Écrit par : Flo Py | 28/11/2007

@ Natali : cool pour le "baume au coeur".

A propos de commentaires positifs, je connais un un blougueur (hein, Lémi ?) plutôt rétif à laisser sa marque quand il passe sur un blog. Mais hier soir, de passage sur le skyblog de l'ado décédé, il s'apprêtait à laisser quelques mots de réconfort pour compenser les débilitants messages haineux qu'il y lisait. Finalement, il ne l'a pas fait : les commentaires ont été supprimés à ce moment-là.

Mais , c'est peut-être là la meilleure et la plus facile des tactiques. Face à ces nazillons pathétiques, il suffit de faire nombre et d'écrire "non, vous êtes qu'une infime minorité de gros nazes, vous ne représentez rien, retournez vous cacher, honteux déchets de l'humanité".

Quant à la rage, conserve la précieusement. Ça risque de servir dans les années qui viennent…

@ Flo Py : coucou :-)

"Mais plus ça va, plus ils se lâchent aussi dans la vie de tous les jours. "
Oui, il est bien loin le temps où ces gens se cachaient pour égrener discrètement leurs propos racistes et leurs considérations poujadistes. Maintenant que l'exemple vient de tout en haut, ils peuvent librement laisser cours à leurs instincts peu glorieux. La France est devenue un immense café du commerce, voilà tout.

"C'est nous qui serrons les dents en attendant que ça passe, rapetissant un peu plus chaque jour."
Ça ne continuera pas toujours ainsi. Il y a un jour où les poings se lèveront à nouveau, j'en suis convaincu.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 28/11/2007

Salut,
j'ai eu le même sentiment que toi en lisant ces commentaires, j'avais eu le lien sur le del, j'ai cliqué sans trop capter et quand j'ai compris, j'ai aussi été choqué, c'estclair que ça fait le même effet qu'une tombe profanée....

Ah internet!
Ce sentiment d'impunité, cette immédiateté...
Un outil de lâches?

@ plus

Écrit par : skalpa | 29/11/2007

La personne qui a valide ces commentaires devait disposer du mot de passe du mort. Il s`agit donc d`un de ses amis proches, qui a probablement ecrit lui-meme ces insanites pour exciter ses copains.

Écrit par : coucou | 29/11/2007

@ Skalpa : "Un outil de lâches ?"
Disons : une potentialisation de la lâcheté et de la médiocrité, oui.

@ Coucou : euh… non.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 29/11/2007

Un verrou a sauté ? Peut-être... C'est surtout, je crois, la facilité avec laquelle internet permet de se sentir moins seul quand on a des idées particulières. Si l'on n'ose pas dire publiquement que l'on est raciste, anti-jeune de banlieue ou je ne sais quelle insanité de même tonneau, il est plus évident de le faire sur internet ; et alors, oh miracle, tous ceux qui partagent ces pensées se manifestent, on comprend que l'on n'est pas seul à vouloir débarrasser le Monde de ceux que l'on ne comprend pas, et l'on peut à loisir déverser sa haine.
Comme d'habitude, Internet permet de belles choses... et d'autres choses. Ca ne veut pas forcément dire que l'Humanité a perdu en qualité ; c'est juste qu'on voit mieux ses défauts.

Écrit par : Ignare | 29/11/2007

Salut Charançon :)

Pourquoi "non" ? C`est pourtant logique...

Le mec a la haine parce que son pote est mort, il rêve de vengeance (ça se comprend), il cherche a exciter les gens... Rien d`étrange la-dedans...

Écrit par : coucou | 29/11/2007

Bonjour Charançon
Je ne peux pas accepter de lire tout ça avec désespoir. Alors, je vais me faire de la méthode Coué. Je vais me dire que la bête n'est jamais morte, tiens je repense à ce que j'ai lu chez Madame musique qui fait une explication de texte d'une chanson des Rita Mitsuko :
http://madamemusique.canalblog.com/archives/2007/11/28/7053324.html
Oui, la bête immonde est disséminée partout, dans la médiocrité de ces être qui crachent au lien de penser. Mais je crois aussi qu'elle s'exprime mieux et fort parce qu'Internet a un effet loupe. Combien était-il, avant, à commenter au bistrot ou en famille avec la même virulence ? Peut-être autant. Ils ont juste maintenant un clavier sous la main. Le monde n'est pas si noir. Le monde ne peut pas être si noir.
(bon, c'est de la méthode Coué hein. Peut-être qu'au fond, je pense comme vous. J'ai pas fini de pleurer tiens)
Kiki

Écrit par : Posuto | 29/11/2007

@ Coucou : logique ? Avec ce genre de raisonnement, vous pouvez expliquer n'importe quoi. La réalité est moins tordue et plus franche : ce sont de pathétiques nazillons qui sont allés souiller le blog d'un mort, voilà tout. Et personne ne les a incité à le faire.

@ Posuto : la méthode Coué a du bon :-)
Surtout que je me demande si notre prisme négatif n'est pas hors de propos. Quelquefois. Mais ça ne dure jamais longtemps : je rouvre les journeaux, relance internet, et je vois à nouveau plein de raisons de déprimer et de dire ma haine de ce qui se passe. Comme vous.

Ceci dit, j'approuve à plein : "Mais je crois aussi qu'elle s'exprime mieux et fort parce qu'Internet a un effet loupe."
Même si ce n'est pas la seule explication, je le crains.

Et à votre corps défendant, vous apportez de l'eau au moulin de la désespérance. Oui : en citant Fred Chichin et les Ritas. Je m'explique : depuis 2000, le bonhomme est devenu, avec sa comparse Catherine, l'un des plus fervents dénonciateurs du danger musulman et du supposé danger islamiste. Sur le mode très sarkozyste (petit piètre de la nation qu'il soutenait, d'ailleurs) du "on va vers le clash des civilisations, défendons l'occident". Bref, les Ritas ont suivi pleinement l'évolution des mentalités de l'époque épique…
(Mais ça n'enlève rien au génie et à l'immense talent des Ritas, évidemment)

Ps : j'aime beaucoup votre bloug.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 29/11/2007

Il y a aussi quelques autres blogueurs qui prennent des pincettes pour évoquer les Rita Mitsouko dans le déluge de billets unanimistes.
http://rimbusblog.blogspot.com/2007/11/la-deuxime-mort-de-fred-chichin.html
(Un bon blogue, la preuve : il m'a cité.)
J'avais été surpris lors de la publication d'un portrait des Rita dans Libé il y a quelques mois et je ne m'attendais pas vraiment à ça. Mais tout devient possible...

Écrit par : Dominique | 29/11/2007

Ah, ben, je ne savais pas. Rhô la la.
C'est comme Steeve Mac Queen qu'était une brute épaisse... On ne devrait rien savoir de nos idoles, sinon, elles tombent comme des dominos ! (sauf John Lennon, j'espère. Le premier qui fait une révélation négative sur John Lennon, je le maudis lui et ses descendant jusqu'à la seizième génération !)
M'enfin, c'est bien de venir chez vous. On en ressort toujours moins bête !
Kiki :-)

Écrit par : Posuto | 30/11/2007

oui, la haine monte et ce n'est pas un hasard.
je suis arrivée ici en suivant la peur de Flopy et ce que je découvre, les ignominies me révoltent.

la société française est en train de se morceler, de se désagréger en bandes, en clans

sale impression de décadence, surtout si on ajoute les problèmes d'énergie qui ne vont pas tarder à arriver.
et pour couronner le tout un gouvernement de cons dangereux.

mais je ne crois pas qu'il faille céder à la tristesse, ou renoncer à lutter, au contraire, il faut être déterminés et prêts pour quand la situation basculera.

Écrit par : céleste | 30/11/2007

hi !
merci dominique... Sarkozy tiens le même discours que Le Pen. Ouvertement. Il ramène tout à l'immigration. Trouvez un bouc émissaire et vous résolvez le problème.
L'immense force de Sarkozy, c'est que c'est un grand manipulateur d'image. Comme Berlusconi, ça ne tiendra pas longtemps, l'illusion peut passer 2 ou 3 ans mais la réalité reprend toujours le dessus. Je crois toujours en la gauche, mais non soluble dans la droite.

Écrit par : rimbus | 01/12/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu