Avertir le modérateur

06/12/2007

Bozzo-le-clown est partout. Et il m'a tiré de ma léthargie blouguesque.

a5d0a9c7eec2800bb3966cb07bb801e6.jpg

 

Coucou !

Ça va ?

Tout roule ?

Parfait.

 

Quoi ?

Oui : je reviens la bouche en coeur, mine de rien.

Comme si je n'avais pas passé six jours loin de la blougosphère.

A ne trouver rien à dire.

Ni à ne savoir sur quoi rebondir.

Bref : je n'étais pas inspiré.

Et mon clavier en a profité pour prendre des vacances.

 

Pour tout dire, je me sentais tellement peu dans le coup.

Que j'ai même pensé mettre en sommeil ce bloug.

Et tirer ma révérence.

Et puis…

 

Et puis, ce matin, j'ai survolé quelques journaux en ligne.

Vite fait : les titres lus en diagonale, quelques articles plus dans le détail.

Et c'est venu à nouveau.

Quoi ?

Ben… l'envie de rire.

 

Je me suis d'abord sévèrement poilé en découvrant que les socialistes s'étaient trouvés un nouveau responsable de pataugeoire.

Jeune pousse prometteuse qu'ils se sont empressés de nommer secrétaire national… à la riposte.

Carrément.

 

21c1d5c17c67d8682a40c03f03c84bbf.jpg

 

Autant dire que ça va chier des bulles.

Et que les socialistes, qui n'en peuvent plus de faire joujou avec les mots plutôt que leur donner du sens, vont riposter grave.

Sous l'égide du fier et courageux lieutenant Razzye.

Mouarf…

 

Je me suis poilé aussi en tombant sur une vidéo dénichée par le Nouvel Obs.fr.

Qui prouve combien Sarkozy a eu raison de se précipiter.

Pour "féliciter chaleureusement" le petit maître du Kremlin.

Tant le film d'une matrone russe bourrant conscieusement les urnes.

Non plus que les exactions croissantes du régime.

Ne sont grand chose au regard de la stabilité retrouvée du pays.

Mouarf…

 

Et j'ai même rigolé sec en découvrant que le petit Nicolas avait enfin écrit sa lettre au père Noël.

Une jolie missive vidéo adressée au chef des Farcs pour demander la libération d'Ingrid.

Un enregistrement très émouvant.

Et si touchant que je vois d'ici Manuel Marulanda écraser une larme en le visionnant.

Sangloter en entendant le petit piètre de la nation évoquer cette flamme "en train de s’éteindre dans cette femme dont l’énergie, dont l’audace, dont le courage forcent l’admiration de ceux qui la connaissent. Où est donc passé son sourire ?".

Et se rouler par terre en gémissant à l'apostrophe finale de Nicolas : "Vous pouvez réaliser ce rêve, vous pouvez sauver cette femme, vous pouvez montrer au monde que les FARC comprennent les impératifs humanitaires."

Tant il est évident que le chef de la guérilla n'y avait jamais réfléchi.

Et que ce message de notre président devrait lui ouvrir les yeux.

A moins qu'il ne soit destiné qu'à faire pleurer dans les chaumières françaises ?

Mouarf…

 

Bref, on n'a pas fini de rire.

Et je me suis rendu compte que je ne voudrais manquer ces grands moments de poilade pour rien au monde.

Vous savez quoi ?

On va dire que vous aussi.

3b745263d22037f5376b3098468ac530.jpg

 

 

Commentaires

Hier, une étudiante a lu devant moi une lettre de De Gaulle, très remonté après une évasion de membres de l'OAS, à Pompidou.

En rentrant chez moi, je tombe sur les trémolos aux FARC et à Ingrid, gâché par cette formulation déplacé "nous ne vous laisserons pas tomber" en fin de message. Evidemment, c'est sigén Guaino, j'en mettrai ma main à couper si je ne risquais quand même un peu de la perdre. Disons que c'est mon intime conviction.

Eh ben, le croiriez-vous ? Le gaulliste à la petite semaine et vrai raciste n'arrive pas à la plante des pieds de son modèle. Qui lui savait manier (et tout seul qu'il se les écrivait ses discours, en plus) le verbe.

Mais, Charançon, permettez-moi d'être en désaccord avec vos : aussi cocasses et incongrues qu'elles soient, et bien que je ne veuille aucun mal à nos voisins italiens, je préférais mille fois ces clowneries quand on pouvait en rire parce que c'était Berlusconi qui les commettait.

Écrit par : Redolegna | 06/12/2007

Il y a une autre nouvelle comique du jour : le splendide président vient de donner l'ordre à ses conseillers de ne plus s'exprimer dans les médias ou sur les blogues sans lui en référer directement. La raison, un dérapage verbal de Rachid Kaci lequel concède que les émeutes de banlieue exprimaient bien un malaise social, contrairement à tout ce qui avait été dit auparavant.
http://olivierbonnet.canalblog.com/archives/2007/12/06/7128576.html#comments
Copie de la lettre ici :
http://www.intox2007.info/public/sarko/sarko_silence.jpg

Écrit par : Dominique | 06/12/2007

Rachid Kaci en parle aussi dans le bondy blog, c'est à se demander ce qu'il fout à l'UMP
http://20minutes.bondyblog.fr/news/rachid-kaci-le-plan-banlieues-cette-fois-sera-le-bon-ou-ce-sera-la-catastrophe

Écrit par : Natali | 06/12/2007

ça aussi c'est pas mal dans le genre, les langues se délient :
http://vpod.tv/Bakchich/378399

Écrit par : Natali | 06/12/2007

"le petit Nicolas avait enfin écrit sa lettre au père Noël.
Une jolie missive vidéo adressée au chef des Farcs pour demander la libération d'Ingrid."

Et oui, le petit Nicolas a fait un rêve (nous on cauchemarde...). Ça ne mange pas de pain d'écrire aux FARCS, c'est dommage il ne va pas les rencontrer comme lui avait demandé le président colombien. C'est vrai qu'on n'a de Dame-sauvetage a envoyer en sauvetage, pas de chance. Et puis il a tant à faire (à nous pourrir la vie).

Notre très civique Bernard Laporte "veut" un service civique. Ce n'est plus un clown ou deux, c'est Barnum.

http://www.lefigaro.fr/politique/2007/12/05/01002-20071205ARTFIG00288-bernard-laporte-veut-un-service-civique-obligatoire.php

__________

Lettre au Charançon de Noël

Bon papa Charançon de Noël,

Si tu pouvais exaucer le vœu que je fais pour le bien de toute l'humanité : c'est à propos de ton petit fils Charançon. Ne le laisse pas nous aaaaabaaannnnndonnnnnnnerrrrrrrr !

Merci !

Écrit par : Françoise | 06/12/2007

Pioufff ! on a eu chaud ! J'ai cru un moment que tu allais vraiment jeter l'éponge ! Je serais plutôt de l'avis de Redolegna : j'ai pas trop le coeur à rire des sarkonneries. Ou plutôt, je n'y arrive pas toujours.
Bref, tout ça pour dire que ce serait horrible (si si, je pèse mes mots !) que tu lâches l'affaire !

Bises et bonne soirée !

Écrit par : Flo Py | 06/12/2007

En cette saint, nicolas veut nous faire oublier qu'il n'est en fait que le père fouettard!!!

Écrit par : skalpa | 06/12/2007

@ Redolegna : "j'en mettrai ma main à couper si je ne risquais quand même un peu de la perdre"
Je fais comme vous. Ça sent son Guaino, ça a l'odeur du Guaino, ça a le goût du Guaino et… c'est sans doute du Guaino. Avec un brin de cette sympathie si particulière que Sarko nourrit à l'égard des otages de tout poil, depuis Human Bomb.

Dans tous les cas, on est en effet très loin de la plume gaulliste, qu'il s'agisse de mon-général ou des portes-plumes en titre. C'est d'ailleurs l'une des principales réussites de Sarko, celle de réhausser comparativement les mérites de certains de ses prédécesseurs.

Sinon, c'est vrai : le rire était beaucoup plus facile quand nous n'étions pas concernés. Et que nous pouvions moquer le régime transalpin sans trop nous sentir concernés.

@ Dominique : fini de rire ! Maintenant, il n'y aura plus que le haut du panier qui sera autorisé à l'ouvrir.
Qui sait ? On en apprendra peut-être plus de cette façon : les conseillers, même présidentiels, détestent qu'on leur interdise de prendre la parole.

@ Natali : il doit s'être fait passer un sacré savon…
Mais c'est vrai que c'est rigolo de voir un conseiller placer les conditions sociales comme déterminantes. Ça a un petit relent marxiste plutôt sympathique.

Excellent, ce lien Bakchich : tout est dit.

@ Françoise : pas de dame sauvetage ? Je proteste ! Et cette brave Laurence Ferrari ? Ça serait l'idéal, même : elle pourrait faire des mamours au président, négocier la libération des otages et tourner un reportage à la gloire de ce nouveau sauvetage. Trois en un, le bonheur… Non ?

Pour la lettre, ça me va droit au coeur. Et il n'est pas question que je lâche l'affaire. Juste une mauvaise passe peu inspirée à traverser. Mais : merci mille fois.

@ Flo Py : j'aime beaucoup "Sarkonnerie" :-)
Rire des bouffoneries de ce régime ? Je suis d'accord, c'est souvent difficile. Mais il nous reste (au minimum…) quatre ans à tenir : le rire nous aidera à passer le temps.

Quant au lâchage, je m'en tiendrai à la maxime de Vive le Feu : "mordre et tenir". D'où : je ne lacherai pas. Mais merci beaucoup pour ces gentils mots.

@ Skalpa : c'est en seins… Nicolas que je le préfèrais, pour reprendre les termes de ton billet. Les coups de fouet du père Fouttard me plaisent beaucoup moins…

Écrit par : Le Charançon Libéré | 06/12/2007

Scoop ! J'en tiens une bonne : notre fantastique président a décidé qu'il faudrait faire revenir en France les cendres de Napoléon III ! Estrosi sera en Angleterre la semaine prochaine afin de mettre au point l'opération. Ce serait officiellement pour célébrer l'anniversaire de la première élection d'un président au suffrage universel et donc cela pourrait avoir lieu en décembre 2008. Un caveau est prêt depuis longtemps dans l'église Saint-Augustin de Paris, le Souvenir napoléonien y avait pensé. Les détails dans le Fig-Mag. Célébrer la république en donnant comme exemple celui qui l'a enterrée, on ne peut trouver meilleur paradoxe du nouveau régime, d'ailleurs la date retenue serait le 10 décembre et non le 2 décembre, pour des raisons évidentes... Tant qu'à faire on peut aussi réclamer Charles X et Louis-Philippe...

Écrit par : Dominique | 08/12/2007

Merci pour l'info, c'est presque trop beau pour être vrai :-)

Je me renseigne de ce pas.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 08/12/2007

Ben... Dagrouik (un vil ségoléniste très orthodoxe) a bondi comme moi sur cette info et il se montre vachement plus violent que je n'ai pu le montrer :
http://www.intox2007.info/index.php?post/2007/12/09/Estrosi%3A-Fan-de-napoleon-le-petit-au-service-de-qui
J'aurais du mal à comprendre qu'Estrosi-le-motodidacte ait pu faire cette démarche sans une autorisation ou une commande venue d'en haut. La réhabilitation de Napoléon III est un thème de la droite prétendument sociale, il faut se rappeler le livre de Seguin et depuis quelques années il y a dans ma région des célébrations ou des noms de lieux autour de cet empereur afin de glorifier son entreprise, comme si on oubliait le 2 décembre et le 4 septembre.

Écrit par : Dominique | 09/12/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu