Avertir le modérateur

03/01/2008

D'accord : la droite craint à mort. Mais à gauche aussi, il y a de sacrés guignols. Hein, Arnaud ?

 

682be582085a20568b89be27dfb60762.jpg

 

 

Hein ?

Quoi ?

Il a une sale gueule ?

C'est vrai.

Il ne vous plait pas, ce monstre de la nature ?

Je comprends.

Et ce veau à deux têtes vous met même mal à l'aise ?

Moi aussi.

 

Mais : attention !

Cet animal n'est pas qu'un incroyable accident génétique.

Il est surtout l'illustration de la constance de l'évolution.

Preuve vivante (même si ça n'a pas été très longtemps...) que la nature ne cesse de se réinventer.

De tester.

De se remettre en cause.

Et d'essayer.

Quitte à se planter dans les grandes largeurs.

 

L'idée était pourtant brillante.

Basée sur l'hypothèse que deux-têtes-valent-mieux-qu'une-tu-l'auras.

Et qu'un être vivant a tout à gagner à posséder deux cerveaux.

Avec un sacré paquet de neurones supplémentaires.

Et quatre hémisphère au lieu de deux.

Histoire de s'adapter à tous les cas de figures.

De jouer sur deux tableaux à la fois.

Et de faire une chose et son contraire.

L'idéal...

 

Vous êtes sceptiques ?

Vous ne devriez pas.

La chose pourrait se révéler utile.

Et grandement faciliter la vie.  

Ben oui : plus besoin de trancher.

Ou de bêtement choisir entre deux attitudes.

Tant l'être humain bicéphale peut se permettre le luxe de manger à plusieurs râteliers.

Prônant une chose tout en effectuant l'inverse.

En toute bonne conscience.

 

a0c099514285805c1cf7d44c4202a0bd.jpg

 

Un qui a bien compris le truc.

C'est Arnaud Montebourg.

Ce foutu chevalier blanc de la gauche.

Pseudo Saint-Just de notre démocratie.

Donneur de leçons perpétuel.

Qui vient avec une incroyable indécence de mettre à bas toutes ses imprécations passées.

Pour un confortable poste de président de conseil général.

 

Plutôt qu'à rire, l'histoire prête à pleurer.

Tant il est un brin désespérant de voir combien ceux qui se prétendent les plus purs.

Peuvent se révéler les plus inconstants.

Et les moins dignes de confiance.

Ainsi de celui qui n'avait jamais cessé d'appeller à la moralisation de la vie politique.

Se faisant une spécialité de fustiger le cumul des mandats.

Jusqu'à y voir l'une des explications du délabrement des institutions.

Et du divorce des Français avec la démocratie.

 

Mieux : en décidant de se présenter aux cantonales à Montret (Saöne-et-Loire), le député Arnaud Montebourg ne s'est pas contenté de trahir ses idéaux.

Non.

Il s'est aussi débrouillé pour le faire sans aucun panache.

Et en prenant visiblement ses électeurs pour des abrutis.

C'est que "le pourfendeur de la Ve République" avait cru bon d'organiser un pseudo-suffrage sur son blog.

Appellant au début du mois de décembre à légitimer son revirement : "Je lance (...) un appel aux citoyens de ma circonscription pour qu’ils me disent ce qu’ils feraient à ma place sur mon site Internet arnaudmontebourg.fr. Au vu de ce débat public, je pense pouvoir être en mesure d’annoncer ma décision positive ou négative aux alentours de Noël..."

Expliquant aussi : "Mon idéalisme me pousse à tenir bon sur mes principes, mais (...) mon réalisme m'engage aussi à affronter les graves problèmes qui nous attendent. Dans l’action publique, on peut périr d'être un romantique impénitent! Par ailleurs, on ne cesse de me rappeler l’obligation qui m’est faite de dépasser le magistère du verbe et de concrétiser les idées rénovatrices que je porte."

 

Et ?

Ben : les citoyens ont dit non.

Tout bêtement.

Et ils ont clairement affiché leur sentiment qu'Arnaud de Montebourg serait plus crédible s'il s'abstenait de briguer la présidence du Conseil général de la Bresse.

 

e3ca91d079e3f2c6c88253563cf38b8d.jpg

 

Mais qu'importe...

Arnaud a décidé d'y aller quand même.

"C’est donc une décision impopulaire, comme il est parfois nécessaire d’affronter dans la vie publique, que j’ai décidée de prendre en me présentant devant les 2971 électeurs du canton où j’habite, à Montret, dans notre Bresse de Saône-et-Loire. Je voudrais dire à ceux qui m’ont conseillé de n’en rien faire qu’il s’agit de ma part d’un choix lié à la situation du pays, aux graves bouleversements qui se préparent, et à la nécessité de préparer une nouvelle gauche, capable de démontrer sa crédibilité à exercer les responsabilités à la tête du pays", tente-il d'expliquer sur son bloug, en un billet qui mérite amplement la palme de l'hypocrisie.

"Une décision impopulaire"...

"La nécessité de préparer une nouvelle gauche"...

Oui : il fallait oser...

Mais le député de la Bresse n'a peur de rien, qui explique aussi dans Libération : "Ce n’est pas un abandon. C’est un changement de pratique personnelle, et un changement de priorité. Ce qui est en jeu, c’est la crédibilité de la gauche et de ses dirigeants. Cette crédibilité est aussi importante que l’exigence du mandat unique."

Eheh...

 

C'est étrange.

On a beau se dire vacciner.

Et se penser habitué au pire.

Il y a toujours un moment où la versalité des hommes politiques français parvient à vous surprendre.

Un peu...

 

99ada344a2e40c286d7bdbfc344de0af.jpg

 

Mais entre tous, le député socialiste mérite la plame.

Lui qui prétend continuer à jouer au chevalier blanc.

Jusqu'à écrire sur son bloug : "S’agit-il d’un renoncement au mandat unique ? Ce serait bien mal me connaître ! J’ai pratiqué avec conviction pendant dix ans contre les vents et les marées, le mandat unique. C’était un outil de promotion de la VIème République, visant à transformer l’ensemble du système politique."

Sans déconner...

 

 

PS : eheh, c'est les vacances.

Et à cet instant même, je vole vers le soleil de Mayotte.

 

87058666752f9555e6079126a91a97fc.jpg

 

Loin du froid et de la grisaille, je penserai à vous,

Et même : je devrais poster quelques billets.

Mais à un rythme de croisière, soit un tous les deux ou trois jours.

Et à condition que la connexion bas-débit ne me joue pas de mauvais tours.

A pluche, les aminches.

 

Commentaires

Arnaud réussit à faire parler de lui en se présentant devant moins de trois mille électeurs. J'espère pour lui qu'il a bien choisi son terrain, parce que son mandat de député a bien failli lui échapper en juin. Va falloir mener une sacrée campagne.

Reniement, Monsieur Montebourg ? Oh non, pas moi, vous me connaissez. Pourquoi ce n'est pas un reniement Monsieur Montebourg ? Parce que je vous le dis ! Ah, bon.

Mais avouns que le pauvre Arnaud a affaire à forte partie, et qu'il en faut beaucoup pour réussir à dépasser un Manuel Valls dans son genre : sarkozyste de gauche, j'aspire à un ministère d'ouverture...

Écrit par : Redolegna | 03/01/2008

Et dire que ça voudrait se faire passer pour une alternative...
Bonnes vacances, Charançon ! Si tu peux, rapporte-nous un peu de soleil.
Bises !

Écrit par : Flo Py | 03/01/2008

Mmmh... Je suis plutôt partisan de Montebourg et sur ce coup-là je vais avoir un peu de mal à être d'accord avec le billet ou à expliquer la manoeuvre. Nous avons un président qui a décidé que les ministres pouvaient conserver leurs mandats locaux alors que le président précédent faisait de la règle du non-cumul de mandats ministériels et de responsabilités locales un point de principe (mal appliqué dans les faits, voir les jurisprudences Bertrand ou Sarkozy). Nous avons un président qui s'apprête à faire en sorte que le ministre sortant retrouve son siège de député (comme sous les IIIe et IVe Républiques, vive le gaullisme !) De l'autre, nous avons un député qui s'est appliqué la règle de non-cumul depuis sa première élection et qui a toujours milité contre le cumul, mais la loi qu'il s'applique n'est pas celle qui s'applique à tous les autres parlementaires. On le prend donc en flagrant délit de contradiction, mais il n'est pas encore élu, il n'est pas encore à la tête d'un conseil général et il n'a pas encore dit s'il choisirait entre une fonction tribunicienne et une fonction exécutive : pour l'instant, il est en campagne et il peut renoncer à son mandat de député ensuite (mais cela entraînerait une partielle incertaine vu ses scores dans la circonscription). Montebourg a défendu une idée, une idée simple et évidente, mais la réalité actuelle est contre lui et s'il veut continuer de la défendre, ce n'est pas en se privant de l'autorité que pourrait lui conférer un mandat exécutif local, il sait qu'il doit passer par là pour continuer à peser ou sinon il finira en pourvoyeur de bons mots dans la salle des Quatre-Colonnes. C'est triste, mais ses adversaires dans et hors de son parti ont eu bien moins de scrupules ou de constance. On l'accable lui plus que tous les autres alors qu'il montre encore la réalité des comportements de plus en plus décomplexés. Je ne l'attaquerai pas sur ce point, car les Verts ont montré la même incertitude lorsqu'il s'est agi de savoir si leurs poids lourds pouvaient briguer un autre mandat (contre les statuts des Verts). Les institutions sont piégées et ceux qui militent pour le mandat unique sont pris la main dans le sac dès qu'ils tentent de se forger un semblant d'autorité.

Écrit par : Dominique | 03/01/2008

@ Dominique,

Pourquoi avoir pris le risque dans ce cas de, au moins, paraître se déjuger ? Personne ne lui demandait de poser la question sur son blog.

@ Charançon,

Profite du dépaysement ! Bonnes vacances !

Écrit par : Françoise | 03/01/2008

en plus, il a un petit air de Bernard Tapie, sur sa photo.

j'espère que tu auras de la bonne neige, à Mayotte.

Écrit par : totolezheros | 03/01/2008

have a nice trip!!!
Et si tu nous ramène des photos de poteaux, j'espère que ce ne sera pas comme votre serviteur, en observateur!!!

Écrit par : skalpa | 03/01/2008

Françoise : Pourquoi avoir pris le risque dans ce cas de, au moins, paraître se déjuger ? Personne ne lui demandait de poser la question sur son blog.

Il existe un problème vu l'état actuel des institutions, on peut se poser comme un juge intransigeant, mais au bout d'un certain temps la question vient : et vous, qu'est-ce que vous faites à part dénigrer tout, tout le monde et tout le temps grâce à des mots d'esprit à la télé ? Il y avait là une contradiction à lever quitte à créer une nouyelle contradiction puisque la base du montebourgisme est justement le mandat unique et aussi (on l'oublie souvent) le mandat non renouvelé à l'infini. Bien sûr, la décision est en opposition complète aux prises de position, mais c'est un peu facile de venir le reprocher alors que les membres du PS non-montebourgistes ne se laissent pas aller à de tels cas de conscience et que la question a été aussi posée chez les Verts qui ont peu de personnalités d'envergure nationale. Dire que c'est un problème, c'est déjà faire un peu avancer la cause alors que si l'on s'isolait dans une superbe honnêteté totalement intègre l'idée finirait à peu près comme celles de Jobert ou de Mendès. Il faut relancer la machine sans se laisser enfermer dans le rôle prédéfini par ceux qui se contrefichent de la séparation des pouvoirs, du non-cumul des mandats, du mélange des genres. Parce que la marginalisation menace... C'est bon pour tous les groupuscules gauchistes qui attendent toujours la révolution en gardant leur intégrité.

Écrit par : Dominique | 03/01/2008

Il ne faut jamais partir avec son ordinateur.....crois en ma petite expérience ! rien n'est plus reposant que de ne plus rien savoir pendant quelques jours.
Je reconnais que l'atterrissage est parfois un peu rude et en même temps on s'aperçoit qu'on savait tout, que rien n'a changé.
Bonnes vacances Charençon très libéré !

Écrit par : Gitana | 04/01/2008

@ Dominique,

En fin de compte, puisque personne n'est honnête, soyons aussi malhonnêtes que les autres. Mon voisin vole mes patates, et bien je m'en vais voler les siennes. Et cela continue ad vitam eternam.

On n'arrivera à jamais à rien avec ce genre de raisonnement.

Écrit par : Françoise | 04/01/2008

Cela ne se situe pas à ce niveau, Françoise, et la comparaison est abusive. Mais je reconnais qu'il y a un vrai problème et que je vois mal comment en sortir la tête haute.

Écrit par : Dominique | 05/01/2008

Je ne sais pas trop si ma comparaison, simplette je te l'accorde, est si abusive que cela.

C'est bien le raisonnement : puisqu'ils le font je peux (ou je dois) le faire aussi.

Écrit par : Françoise | 05/01/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu