Avertir le modérateur

19/02/2008

Filiation et banlieue, épisode 1 : à Villiers-le-Bel, l'ordre républicain éloigne les fils de leurs pères. Sans pitié.

 

04b35b58134222de0196bdd019c771ca.jpg

 

 

 

Ah ça…

C'est un peu le problème, avec ces gens venus d'ailleurs.

Qu'ils soient noirs, bruns ou jaunes.

Au premier uniforme venu, ils ne peuvent s'empêcher de surréagir en montant sur leurs grands chevaux.

Et en dramatisant les choses.

Qu'il s'agisse de sauter par la fenêtre pour échapper aux policiers.

Ou de pousser des cris "hystériques" pour gêner une arrestation.

Ça ne rate jamais…

 

Bref : il faut qu'ils en fassent des tonnes.

Toujours. 

Alors qu'à force, ils devraient avoir l'habitude. 

Pourtant.

 

Ainsi du père de la famille Samoura.

Qui a tenté de s'opposer à l'arrestation de son deuxième fiston, Mamadou.

Au motif que le premier était l'une des deux victimes du drame de Villiers-le-Bel. 

Et qu'il préférait se faire "tuer sur place" plutôt que de se voir enlever à nouveau un fils.    

Comme si c'était une raison… 

 

Heureusement, la toujours moins glorieuse République française ne s'en est pas laissée conter. 

Ah ça : non !

Et ses sbires sans conscience auraient-ils dû emprisonner toute la famille Samoura qu'ils n'auraient pas hésité.

Ah ça : oui !

Sans reculer devant les protestations "de femmes hystériques" dont ose faire état le parquet.

Ah ça : non !

Faut pas déconner, non plus…

 

Bref : il faut que les choses soient claires. 

De un, l'Etat est libre de provoquer la mort d'un adolescent.

Sans avoir à rendre de comptes.

De deux, l'Etat est libre d'emprisonner son frère.

Sans avoir à rendre de comptes.

De trois, l'Etat est libre d'en profiter pour mettre à sac l'appartement familial.

Sans avoir à rendre de comptes.

De quatre, l'Etat est libre de mentir et de reporter la faute d'une perquisition tendue sur une famille traumatisée.

Sans avoir à rendre de comptes.

De cinq… euh… l'Etat est libre de tout.

Sans avoir à rendre de comptes.

Compris ?

 

Quant aux pères éplorés qui font rien tant que gémir dans nos cités, ils feraient mieux d'accepter les sacrifices filiaux.

Histoire que les choses soient claires.

 

cb9def10669adfdd06123f5f78d6be03.jpg

 

 

 

PS : aujourd'hui, jour faste.

Soit deux billets pour le prix d'un.

La suite en dessous.  

Commentaires

Tu nous gâtes ! Deux billets, c'est la grande forme.

Je retiens cette petite phrase (dans le Monde) :

"Ils savent que cela va faire monter la tension".

Une bonne petite émeute suivie d'une bonne petite descente policière bien musclée, ça ne vaut pas encore tout à fait une bonne petite guerre à la Bush, mais c'est pas mal pour s'occuper, et plus rigolo que de faire de la vraie politique.

Écrit par : Françoise | 19/02/2008

et que vive les jours fastes!

Pendant mon absence, pas de sentiment de manque, mais dès qu'on revient, on y revient!

Écrit par : skalpa | 19/02/2008

Belle opération, ma foi... "Si on se plante (si des fois la tension montait très fort), "ils" auraient peur, et c'est bon pour nous. Si on se plante pas, "ils" seront impressionnés par notre force (et notre souci sécuritaire), et c'est bon pour nous." Qui perd, gagne et qui gagne, gagne!

A part ça, je remarque dans les articles la discrète allusion à une "machette" brandie. De quoi faire se lever tous les fantasmes imaginables...

Écrit par : Guy M. | 19/02/2008

@ Françoise : tout le plaisir est pour moi D:

"Une bonne petite émeute suivie d'une bonne petite descente policière bien musclée, (…) c'est pas mal pour s'occuper, et plus rigolo que de faire de la vraie politique."
Tu as raison, c'est le moyen idéal de détourner l'attention. Et de faire oublier tous les récents plantages du sarkozysme et une popularité en chute libre.
Pour peu que ça pète vraiment, bonjour les grandes phrases, rotomondades et autres grands couplets sur la sécurité et l'ordre républicains. Il y en a qui doivent croiser les doigts pour que les poubelles brûlent…

@ Skalpa : alors, bon retour en tes terres. Et content de te savoir à nouveau parmi nous.

@ Guy M : "Qui perd, gagne et qui gagne, gagne!"
Oui, c'est tout bénef.

Le coup de la machette est pas piqué des hannetons, c'est vrai. De quoi discrètement suggérer que ces fichus cannibales ne demandent qu'à rwandiser un brin notre si riante contrée…

Écrit par : Le Charançon Libéré | 19/02/2008

bonsoir en lien avec mon article du jour
(en lien là-bas aussi, donc)
une pétition à faire tourner
et à signer bien sûr!
http://www.mesopinions.com/Sarkozy-invite-De-Villiers-au-gouvernement---Jamais---petition-petitions-0433fea569769ba4e8228f474a441dac.html

Écrit par : skalpa | 19/02/2008

Waouh… Je n'avais pas vu. Ça calme…

Écrit par : Le Charançon Libéré | 20/02/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu