Avertir le modérateur

22/02/2008

Petit à petit, "l'homme aux rats" et ses petites souris grignotent les principes de la République. Qui va en faire tout un fromage ?

Ce grand nigaud de Joffre en 1915, à propos du cauchemard statique de la guerre de tranchées : "Je les grignote." 

 

7e58766411d4d1a627a44089cc2fed22.gif

 

 

 

Quelle tactique !

Grandiose.

Et quel talent dans l'exécution !

Remarquable.

 

C'est que Sarkozy et ses sbires ont depuis longtemps compris comment il fallait faire.

Pour créer les conditions de "la rupture" et bousculer "les conservatismes".

Soit rien de trop massif ni de trop brutal.

Mais un patient grignotage.

Où celui qu'Alain Badiou a surnommé "l'homme aux rats" opère comme une petite souris.

Attaquant son morceau de fromage lentement.

A petites bouchées et à la façon d'un rongeur qui ne dévierait pas de sa ligne de boustifaille.

Convaincu qu'il a tout son temps pour terminer son repas. 

 

Dans le rôle du fromage ?

Les principes essentiels de la République.

Qui se voient peu à peu rognés par l'appétit de "l'homme aux rats".

Tellement affamé qu'il multiplie sans cesse les coups de dent. 

Par-ci et par-là.

 

e9220c8ee1e4fdc4e73dd4d954e73e1b.jpg

 

 

Le principe de légalité des peines ?

Juste un gros morceau de gruyère plein de petits trous.

Que la mus musculus (souris domestique) Rachida Dati a copieusement entamé.

(Squik-squik.)

Le dénaturant par un projet de loi que le Conseil constitutionnel a finalement validé hier en grande partie.

Ce qui fait dire à Emmanuelle Perreux, présidente du Syndicat de la magistrature : "C’est une grande déception, car le Conseil valide l’enfermement à vie au motif d’une dangerosité impossible à apprécier."

Et hop : un principe vidé de son essence.

Qui d'ici quelques années ne sera plus qu'un lointain souvenir.  

(Squik-squik-squik.)

 

e65a453da04ef22d0afc40fa67544013.jpg

 

 

Le principe de laïcité ?

Juste un appétissant morceau de comté.

Que la micromys minutus (souris naine) Henri Guaino a, suivant l'exemple de beaucoup de ses collègues rongeurs, commencé à bouloter. 

(Squik-squik.)

Le conseiller présidentiel déplorant benoîtement les "tabous français autour de la laïcité".

Et convoquant ce pauvre fantôme de Jaurès (qui n'en peut mais…) pour mieux inviter à les remettre en cause. 

Et hop : un principe bientôt vidé de son essence.

Qui d'ici quelques années ne sera plus qu'un lointain souvenir.

(Squik-squik-squik.)

 

b8ec648d54921b514a7af3b381fea286.jpg

 

 

Le principe du droit du sol ?

Juste un alléchant bout de cantal.

Que l'apodemus sylvaticus (mulot) Christian Estrosi s'apprête à déguster. 

(Squik-squik.)

Le secrétaire d'Etat à l'outre-mer proposant qu'on supprime "exceptionnellement" son application à Mayotte.

Histoire de faire face à "l'invasion imminente" (rien de moins…) qui pourrait commencer dans "les heures qui viennent".

Et hop : un principe bientôt vidé de son essence.

Qui d'ici quelques années ne sera plus qu'un lointain souvenir.

(Squik-squik-squik.) 

 

C'est ainsi que les rongeurs de la droite font leur sale boulot.

Patients.

Méthodiques.

Et toujours affamés. 

 

C'est ainsi que la majorité de "l'homme aux rats" attaque les principes républicains.

Par petites bouchées.

Par la bande.

Par l'exception amenée à devenir la règle.

 

C'est ainsi qu'ils nous grignotent. 

Peu à peu.   

Mais quoi : on va pas en faire tout un fromage, non ?

Ah… si, en fait.

 

3a66e1ce2e111b3a8cda98bf8d715fcb.jpg

 

Commentaires

Je ne sais plus où donner de l'indignation.

Mais s'il peuvent planter les dents c'est que le fromage est mou.
ils ne croqueraient pas si aisément un bon gros morceau de pavé.

J' ai l'impression ( mais je ne suis ni sociologue, ni assez informé des détails des sondage: données brutes dont je me contenterais bien pour me faire moi même une opinion) et j'espère être dans l'erreur, que le mécontentement récent visant
le chef de l'état, portent sur des valeurs ( sécurité, pouvoir d'achat) bien loin de ce que j'aimerais sentir.

La solidarité, la tolérance et surtout la liberté c'est ringard... ça fait bisounours angéliste.

La population est tellement la tête dans le guidon...qu'ils ne ressentent pas le pire...qui est toujour pour les autres.

Et cette manière, pour s'affranchir des droits de l'hommes, (quels boulets ceux là )
de faire sortir certaines catégories du champ de l'humanité.

Mais la liberté est un besoin vicéral qui se fera bientôt sentir...

J'espère juste que nous nous donnerons autre chose qu'une sociale démocratie
régulatrice du marché contre lequel on ne peu rien.

Car les concepts liberticides peuvent être assénés aussi bien à coup de dent qu'avec une pommade.

néanmoins ton billet déchire trop sa mère comme d'hab.

Écrit par : plantigrade | 22/02/2008

hey tu sais quoi les rats passent...

Écrit par : skalpa | 22/02/2008

Petit à petit le rat fait son nid... au détriment de l'homme.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Rat#Consid.C3.A9r.C3.A9s_comme_nuisibles
 

« Dans l’expérience de l’absurde, la souffrance est individuelle. À partir du mouvement de révolte, elle a conscience d’être collective, elle est l’aventure de tous. »
 — Albert Camus, extrait de "L’homme Révolté".

Écrit par : Françoise | 22/02/2008

:-) bon aujourd'hui c'est moi qui suis d'humeur badine..

Et qui va s'installer dans le rôle de la tapette ?

Écrit par : Gitana | 22/02/2008

@ Plantigrade : "La solidarité, la tolérance et surtout la liberté c'est ringard... ça fait bisounours angéliste."
Oui, il est bien loin le temps où une bonne partie des gens y croyaient. Aujourd'hui, c'est thune et individualisme pour eux qui arrivent à garder la tête hors de l'eau. Les autres, comme tu le dis, ont souvent trop la tête dans le guidon pour s'en préoccuper.

("ton billet déchire trop sa mère" : pas tant que ça… mais merci)

@ Skalpa : respect, tout est dit.

(Les rats passent… comme ceux-ci : http://www.jeunesetnature.be/publications/armoire/ornitho/rapaces/images/chasse.jpg ?)

@ Françoise : les rongeurs vecteurs de maladie ? Oui. Et l'homme aux rats est le plus dangereux, avec son très contagieux virus anti-républicain.

@ Gitana : :-)
(… bien joué)

Écrit par : Le Charançon Libéré | 22/02/2008

Au sujet du grignottage du droit du sol, on a ceci : Mayotte.
http://www.lemonde.fr/politique/article/2008/02/22/christian-estrosi-envisage-de-modifier-l-application-du-droit-du-sol-a-mayotte_1014397_823448.html#ens_id=1014438
Avec aussi l'explication des 16 000 expulsions de Mayotte : elles ne sont pas comptées dans les 24 000 expulsions nationales. Pourquoi ? Mayotte, ce n'est donc pas la France ? Le statut de l'île est d'ailleurs terès particulier : le seul endroit où la loi religieuse est appliquée par des cadis et non par des juges assermentés... Alors la laïcité, cela n'y existe déjà pas...

Écrit par : Dominique | 22/02/2008

@Gitana
euh les ténors du parti socialiste...?

Super dupont?

Je donne leur langue aux chats

Écrit par : plantigrade | 22/02/2008

@plantigrade

Les chats ne mangent plus les souris, ils bouffent des croquettes qui les rendent aussi idiots que leurs maîtres...je reconnais cependant qu'il y a quelques exceptions.

Écrit par : Gitana | 22/02/2008

Juste pour dire que le tableau dans la dernière image n'est pas "La Marianne" mais "La liberté guidant le peuple".
Tableau réalisé en 1830 par Eugène Delacroix suite aux trois glorieuses, émeutes révolutionnaire qui chassèrent le roi Charles X, remplacé par Louis Philippe Ier son cousin duc d'Orléans.

Écrit par : pamplemousse | 22/02/2008

peut être le marché (le dieu des brouzoufs ) fera fuir les rongeurs d'eux même.

puisqu'il se régule tout seul.
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1726

ou peut être veulent ils tout faire et préparent le terrain pour s'accrocher au navire.

s'ils ne risquaient pas à terme de détruire la planète, s'ils ne généraient pas autant de souffrance bien réelle. Ici et ailleur.

J'aurais pité à les observer, occupé toute leur vie à obtenir, garder, conserver,
et faure croître puissance et pognon sans jamais pouvoir conter sur l'amour ou l'amitié vraie. (oups une petite remonté de bisounours)

Écrit par : plantigrade | 22/02/2008

@ pamplemosse

moi je croyais que le tableau s'appelais:
3a66e1ce2e111b3a8cda98bf8d715fcb.jpg

Écrit par : plantigrade | 22/02/2008

@ Dominique : clair que l'endroit est un cas particulier. Dont certains aimeraient sans doute faire une généralité, qui s'étende au reste du territoire français. A commencer par notre glorieux secrétaire d'Etat à l'Outre-mer (surnommé "motodidacte" en raison de son passé de motard et de son inculture) : l'entendre parler "d'invasion imminente" à propos de réfugiés essayant de fuir un pays en guerre me révulse les antennes…

@ Plantigrade : tu as raison, voilà une mission pour le pourfendeur de l'anti-France : Super Dupont serait parfait dans le rôle.

@ Gitana : il y en aura toujours. Heureusement.

@ Pamplemousse : merci pour la précision (quelquefois, il me faut confesser une inculture crasse…). Sans que ça ne change grand chose à ce que cette peinture devrait réveiller en nous.

@ Plantigrade (bis) : merci pour le lien, il va bien finir par advenir, ce fichu crash.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 22/02/2008

C'est comme ça depuis que "droitdel'hommiste" est une injure...
Kiki
(ah ben j'ai moins le moral qu'hier moi)

Écrit par : Posuto | 22/02/2008

C'est comme ça depuis que "droitdelommiste" est une injure.
Kiki
(ah ben j'ai moins le moral qu'hier moi)

Écrit par : Posuto | 22/02/2008

Abévoilà, j'ai envoyé mon commentaire deux fois parce que la première fois je croyais avoir fermé trop vite la fenêtre. Ne jamais fermer trop vite une fenêtre. Maintenant on va croire que je radote ou que je fais un caprice. Ma réputation en prend un sale coup.

Écrit par : Posuto | 22/02/2008

De la balle ce billet! sauf que les bestioles sont trop mimis rapport aux affreux qui nous gouvernent. Et quand est-ce qu'ils vont quitter le navire ? Qui c'est qu'aurait un chouia de mort aux rats siouplait ?
Ici rat vilain et autre bestiaire ( ça peut toujours servir )
http://www.jdr-delain.net/wiki/index.php/Image:Rat01v2.gif

Écrit par : Natali | 22/02/2008

minnie petite souris sors de ton trou
minnie pêtite souris je n'ai que de bons sentiments
viens voir petite souris ce beau morceau de parmesan
et pour le piege crois moi je n'étais pas dans le coup
le parmesan est là petite souris sors de ton trou
paulette

Écrit par : paulette | 23/02/2008

Une imposture de Tarrin qui en dit long sur ce que les gens sont prêts à accepter :
http://www.dailymotion.com/video/x4e7nn_videosurveillance-dans-toutes-les-e_fun
Cela ne choque pas !

Écrit par : Dominique | 24/02/2008

@ Posuto : (1,2 et 3) : oui, je dirais même que "droitdelhommiste" est doublement devenu une injure… Quelle époque épique… :-)

"Maintenant on va croire que je radote ou que je fais un caprice. Ma réputation en prend un sale coup."
C'est pour ça que je laisse ces trois commentaires en place : la blougosphère est une jungle…

@ Natali : merci. C'est vrai que j'aurais dû choisir des rongeurs plus menaçants et moins amènes ; mais tout désagréable qu'ils soient, ils ne l'auraient de toute façon pas été autant que leur maître à tous, l'homme aux rats.

(Pour la mort aux rats, je suis en train de constituer un petit stock… je t'en mets un peu de côté ?)

@ Paulette : je serais la souris, je sortirais… Ça, c'est de la comptine poétique, ou je m'y connais pas !

(Ça roule, Paulette ?)

@ Dominique : c'est assez incroyable… et plutôt révélateur, en effet.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 24/02/2008

http://www.dailymotion.com/relevance/search/minie%2Bpetite%2Bsouris/video/xed79_minnie-petite-souris-henri-salvador

Bon, et le rétablissement de la peine de mort, c'est pour quand ?

J'espère très vite me réveiller de ce sale rêve !

Écrit par : Annick | 24/02/2008

Eh ! connais-tu le Joueur de Flûte de Hamelin ? Qui sera-t-il celui qui emmènera les rats à la rivière pour s'y... noyer ? Ou qui seront-ils, qui seront-elles ? Peut-être bien un peu de chacun de tous ceux pour qui liberté de l'être rime avec responsabilité c'est-à-dire, pour moi, assumer les conséquences de ses choix, de ses décisions... et cela autant dans la vie au quotidien que dans la vie politique. Cela implique savoir dire non quand quelque chose dépasse nos limites... Osons toujours dire non quand nous sentons nos valeurs, nos besoins, bafoués ou manipulés. Bravo à toi de le dire.
Aline

Écrit par : Aline GRASSET-BIZOT | 24/03/2008

Inutile de dire je pense, que mon dernier commentaire n'est qu'une métaphore et que je ne veux le malheur de personne...
Aline

Écrit par : Aline | 25/03/2008

Belle métphore !

Écrit par : Deratisation Charente | 19/04/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu