Avertir le modérateur

25/02/2008

Et si celui qui a dit "non" avait lancé "l'opération mains propres" ? Et si celui qui a dit "con" en payait le prix fort ? Rêvons un peu…

 

a325fe0dd5783995fabcece40dccad6c.jpg

 

 

 

Dites.

J'ai fait un rêve.

Un songe si étrange que je ne peux le garder pour moi.

Alors : je vais vous le raconter.

 

Cela se passait quelques mois dans le futur.

En septembre prochain, ou peut-être en décembre.

Rien n'avait vraiment changé.

Si ce n'est que la cote de popularité du petit monier avait encore plongé.

Au fur et à mesure qu'il s'enferrait dans une attitude de chéfaillon méprisant les institutions.

De brasseur de vent multipliant les propositions plus débiles les unes que les autres.

Et de politique en campagne dont les promesses jamais ne se réalisent.

Bref : Nicolas Sarkozy était au fond du trou.

Tout au fond…

 

A force, il avait lassé tout un chacun.

Et même ceux de son camp ne tentaient plus de le défendre.

Tout juste le laissaient-ils s'agiter tout seul.

Pantin désespéré qui courrait partout pour reprendre la main.

Et président pathétique qui ne voulait voir qu'il avait tout perdu.

Que les Français le méprisaient.

Et le détestaient.  

 

 

2268eca1098ff625c610786d57bfdd72.jpg

                                                                                                                  (*)

 

De lui, tous s'étaient détournés.

Et un silence glacial accompagnait chacun de ses déplacements.

Journalistes et badauts indifférents à sa présence.

Fatigués de voir le guignol en chef s'escrimer.

Si lassés de lui que plus un ne mordait à l'hameçon. 

Le laissant, lui et sa maigre escorte, arpenter tous lieux sans même lui accorder un regard.

 

De son côté, il avait pris peur.

N'osant plus s'adresser aux gens.

Effrayé devant ces Français qui le boudaient obstensiblement.

Et craignant, à chaque fois qu'il en rencontrait un, de le voir se dérober.

N'opposer qu'un visage fermé à son approche.

Et refuser sa main tendue. 

Gardant les bras impitoyablement croisés.

 

d399533a7828e5fe088a5f2df864935f.jpg

 

 

C'est que la chose était devenue habituelle.

Courante.

Quotidienne.

Depuis ce fichu jour de février où une première poignée de main lui avait été refusée.

Où un français anonyme l'avait audacieusement envoyer paître.

Restant comme celui qui avait dit "non".

Et où lui l'avait vulgairement injurié.

Restant comme celui qui avait dit "con".

 

Bref : plus de poignées de main.

Jamais.

Tant le peuple frondeur s'était passé le mot. 

Prenant un malin plaisir à participer à cette "opération main propre".

Lancée par ce passant du salon de l'Agriculture qui ne voulait pas "se salir".

 

70ebea56fd6471cff611188abf376498.jpg

 

 

Partout rejeté.

Ignoré.

Détesté.

Sarkozy n'avait plus aucun pouvoir de nuisance.

Réduit à rien par le mépris des électeurs et par le dédain des médias.

Baudruche présidentielle défintivement dégonflée.

 


Un rêve ?

Il ne tiendrait qu'à nous.

D'allumer un, deux, trois… salons de l'agriculture.

Pour que cette "opération main propre" se répande comme une traînée de poudre. 

Et que le guignol présidentiel perde tout écho.

On parie ?  

 

 

 

(*) Affiche piquée au bloug Sarkostique.

Que son tenancier, à qui je n'ai rien demandé, en soit remercié.  

Commentaires

Devinette : qui a proposé de réintégrer la politesse à l'école ???

En attendant, son premier sbire fait le sale boutot, et sa cote monte, monte... pas bon signe ça.

Écrit par : Annick | 25/02/2008

Un beau rêve. Je ne veux pas te le gâcher...

Et puis il faut toujours rêver que demain sera mieux qu'aujourd'hui.

Écrit par : Françoise | 25/02/2008

Pauvre France ou les propos peuvent etre insultants, méprisants...

Je n"'approuve pas le chef de l'Etat mais vous non plus ....

Écrit par : aa | 25/02/2008

@ Annick : qui ? Vous me posez une colle… j'ai bien un nom sur le bout de la langue… mais… je ne suis pas sûr de moi… ne serait-ce pas ? Oui, je crois bien que… c'est un certain NS, n'est-ce pas ?

@ Françoise : il est bon quelquefois de garder certaines illusions. Même si, au fond, je sais bien que le moment est très mal choisi pour voir l'avenir en rose.

@ Aa : "Pauvre France"
Là, nous sommes d'accord…

Écrit par : Le Charançon Libéré | 25/02/2008

"il est bon quelquefois de garder certaines illusions."

Si nous n'en avions plus continuerions-nous à nous battre contre tout ça ? Bien sûr que nous devons garder l'espoir que ça changera (le plus tôt possible).

Écrit par : Françoise | 25/02/2008

Epique ce post !.......mais je suis très embêtée par la petite bête qui monte monte dans les sondages faisant le vrai boulot de nuisance!
Ca me fais penser à un film ou téléfilm. Les deux flics jouaient à c'est toi le gentil aujourd'hui et moi le méchant et demain, on change.

Et si c'était ça leur truc ?

Écrit par : Gitana | 25/02/2008

@ Françoise : et on retombe sur la dialectique du "pavé dans la gueule". Là, "ça changera" vraiment. Et les temps approchent…

(Je sais : je suis encore optimiste. On n'a qu'à dire que le week-end m'a mis de bonne humeur…)

@ Gitana : pas bête. Me suis dit un peu la même chose, en pensant que le buzz autour de cette vidéo éclipsait bien à-propos le débat sur la rétention de sûreté et le foutage de gueule constitutionnel. Mais… une chose de sûre : le barreur en chef est beaucoup trop imbus de sa personne pour accepter de voir plonger ainsi sa cote de popularité. Il est en train de se faire détester de tout le monde.

Mais tu as raison : pendant ce temps, "la rupture" continue et le gouvernement continue son oeuvre malfaisante.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 25/02/2008

Complètement d'accord au sujet de l'enfumage.
Mais j'ajouterai (parce que je ne suis pas seulement une affreuse gauchiste, je suis aussi une épouvantable pessimiste) que si ton rêve est doux et amusant à lire, le vrai problème, ce n'est pas Nicolas Sarkozy, mais les idées qu'il représente (et incarne jusqu'à la caricature la plus grotesque).
Sarkozy peut bien disparaître demain, victime de notre indifférence ou d'un cancer foudroyant, ces idées-là sont bien installées. Il suffirait alors de le remplacer par un homme ou une femme (enfin, là, pour le coup, c'est plus du rêve, mais du délire) - François Fillon ? - qui présente mieux, s'excite moins. Bref, quelqu'un qui ferait la même chose, mais plus discrètement.
Quitte à rêver, je veux rêver en grand format, rêver que les citoyens se réveillent pour de bon et se retrouvent tous dans la rue pour construire un autre monde, dans la bonne humeur et sans bain de sang.

Plein de bises !

Écrit par : Flo Py | 25/02/2008

Alors toi, tu paries decembre?
Moi j'ai donc parie avril....
De toutes manieres, on fetera ca...
Puis on verra apres... aie!
Et l'etat de la france (pauvre, oui Aa) apres les manigances constitutionnelle du pitre ...
Salutations indiennes (sans accents)

Écrit par : JR | 25/02/2008

"... ce fichu jour de février où une première poignée de main lui avait été refusée."

Il faut aussi honorer le digne cheminot qui, lors de la visite de sa Majesté à un dépôt Sncf, s'était simplement incliné devant sa Hauteur en ne prenant pas la main tendue... Sa Suffisance avait dit quelque chose comme "moi quand on m'serre pas la main, j'discut'pas..." et était passée au suivant. (on devrait pouvoir retrouver la vidéo)

De toute façon, comme beaucoup l'ont déjà remarqué, sa Bouffissure nous a donné le slogan principal de la grande manifestation qu'il faudra faire pour refuser au moins les accrocs faits à la constitution.

Écrit par : Guy M. | 25/02/2008

@ Flo Py : "si ton rêve est doux et amusant à lire" Pour être franc, je n'étais pas très inspiré. Alors j'ai un peu forcé les traits pour le besoin du billet. Mais, au fond, je ne suis pas du tout convaincu par ce que j'ai écrit. Et je te rejoins quand tu écris :

"le vrai problème, ce n'est pas Nicolas Sarkozy, mais les idées qu'il représente"

C'est en effet toute la question. Comme toi, j'aurais tendance à penser (c'est aussi la thèse amenée par Alain Badiou), que Sarko n'est que le symptôme d'un état d'esprit, celui de la grande revanche de la droite bête et réac. Et dans ce cas, la cote de popularité du petit monier ne change pas grand chose au schmilblick. Sauf si…
Sauf si on considère que Sarkozy, à force de se comporter comme le dernier des parvenus, fait finalement beaucoup de tort aux idées qu'il incarne. Et pourrait réussir ce tour de force d'en dégoûter ses électeurs. (En étant très optimiste, hein…)

@ JR : que ce soit en avril ou décembre, l'important est de fêter ça. Et une telle nouvelle demanderait un minimum d'un mois de fête pour bien faire les choses…
Comment ? Ça existe déjà ? Ça s'appelle la révolution ? Ah… cool.

@ Guy M : c'est vrai, il y avait un précédent. J'ai d'ailleurs retrouvé la vidéo : http://www.dailymotion.com/video/x3b0hf_nicolas-sarkozy-face-aux-grevistes

La phrase que vous citez est exacte : à l'époque, le rameur de tête essayait encore de respecter certaines des règles les plus élémentaires de la politesse. Soit pas d'injure, juste un vague gromellement vexé.

"sa Bouffissure nous a donné le slogan principal de la grande manifestation"
Là… c'est clair qu'on a pas fini de l'entendre, cette phrase. :-)

Écrit par : Le Charançon Libéré | 25/02/2008

J'ai un rêve similaire.(ça existe "copie de rêve" ?)
Kiki :-)

Écrit par : Posuto | 26/02/2008

un autre rêve:
http://images2.hiboox.com/images/3107/bas9570d.jpg

salut à toi et à vous.

Écrit par : skalpa | 27/02/2008

excellente cette idée...je vais de ce pas la propager à tous mes amis et connaissances.

pour ce qui est de "l'enfumage", il s'agirait (selon daniel schneidermann d'arret sur image) d'une strategie intellectuellement et consciement développer par alain minc. voir: http://www.liberation.fr/interactif/chats_home/chats/schneidermann/312292.FR.php

Écrit par : gc50 | 27/02/2008

@ Kiki : bien sûr que ça existe : les grands esprits rêveurs se rencontrent…

@ Skalpa : j'aime. Et puis, ça finira bien par arriver.

@ Cg50 : n'hésitez pas, plus on sera de propagateurs, mieux ce sera.

J'avais vu ce point de vue de Schneidermann : comme d'hab, il tombe plutôt très juste.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 27/02/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu