Avertir le modérateur

26/02/2008

Des appels à la pelle : vous aussi, signez pour défendre la sauvegarde des valeurs républicaines de la République laïque et républicaine…

"Quand on est plus de quatre, on est une bande de cons."

Pierre Desproges. 

 

75daa2f02d92315ec914cd87979f4751.jpg

 

 

 

Euh…

Je ne sais pas si vous avez remarqué.

Mais en ce moment les appel se ramassent à… la pelle.  

Et les médias de gauche se poussent du col pour relayer leur petite pétition perso.

Faisant assaut de grands titres et de mobilisation citoyenne. 

Jouant à qui va fédérer le plus de lecteurs.

Et se posant en seule alternative de résistance au sarkozysme ambiant. 

Bref : la concurrence est rude…

 

J'exagère ?

Allons donc.

Marianne nous a déjà soûlé avec son appel citoyen.

Initiative pour "la vigilance républicaine" qui a eu au moins le mérite de faire sortir Sarkozy de ses gonds.

Mais dont il n'est carrément pas certain qu'elle fera autant avancer la cause de la défense de la République qu'elle n'a été positive pour les chiffres de vente de l'hebdomadaire. 

Mais alors pas du tout… 

 

Marianne, donc.

Et désormais Libé. 

Logique : à ce petit jeu de la démocratie du clic, de la mobilisation de la signature, de l'agitation pétitionnaire sociale-réformiste, le quotidien de la gauche mollassone ne pouvait être en reste.

Et il vient de le prouver en prenant brillament le train en marche. 

Balançant aujourd'hui son appel perso en Une.   

Simple relais de celui de la Ligue de l'enseignement qui invite à sauvegarder "la laïcité républicaine".

 

d4e21b5611c7450821322d448e77dc88.jpg

 

 

Alors… 

Je ne sais pas pour vous.

Mais je trouve que ça commence à faire beaucoup.

En peu de temps. 

Et ça m'énerve…

(Grave)

Ce genre d'initiatives ne relèvant de rien d'autre que de l'opposition gagdet.

Et de la récupération pure et simple.

 

A ceux qui me reprocheraient de tirer contre mon camp.

Ou m'accuseraient de m'être levé du pied gauche.

Je n'opposerai que le ricanement dédaigneux.

De celui qui n'a jamais cru que quelques signatures en bas d'un texte pompeux pouvait changer quoi que ce soit à l'ordre malsain des choses. 

Ainsi que le haussement de sourcils méfiant.

De celui qui n'a pas oublié combien certaines causes pouvaient être récupérées et vidées de leur essence.

Particulièrement quand elles se résument à un affichage de bons sentiments.

 

e4369321d79a9a85409b112bf167091c.gif

 

 

Parce qu'au fond…

Ces appels ne sont rien d'autre que la réédition du coup de SOS Racisme.

Officine destinée à syphonner la cause de l'anti-racisme au profit du PS.

Et qui, à force de réduire le militantisme au port d'un auto-collant et à la reprise de quelques slogans creux, aura fait beaucoup contre ce qu'il prétendrait défendre.

Et a surtout servi de tremplin à quelques ambitions aux dents longues. 



Donc : non.

Sans moi.  

Je ne signerai pas l'appel de Marianne.

Pas plus que je ne parapherai celui de Libération.

Et à tous ceux qui relayent ces appels.

Imaginant que de purs effets d'annonce pourraient réellement faire avancer les choses.

Je répondrai par un rire plein de mauvais esprit.

Mouahahah-ahah.

Mouahahah. 

Mouah-ah.

 

Sans déconner…  

 

Commentaires

"Quand on est plus de quatre, on est une bande de cons."
Pierre Desproges l'a certainement dit, mais ce n'était alors qu'une reprise de la chanson de Brassens "Le pluriel" (1957).
Moi même je l'ai dit mais ça ne compte pas.
Salutations

Écrit par : georges bayle | 26/02/2008

"Je ne signerai pas l'appel de Libération."
"Pas plus que je ne parapherai celui de Libération."

Il n'y en a pas un des deux qui serait de "Marianne" ?

"un rire plein de mauvais esprits"

Ah ! Non ! Ne convoque les morts à la rescousse toi aussi. :)

Je sais que tu es contre les pétitions. Je suis pour certaines, tu le sais aussi. Que Libé rappelle celle pour la laïcité, je trouve cela plutôt bien. Quand une pétition atteint un nombre de signatures conséquent, à mes yeux cela vaut plus qu'un sondage effectué sur + ou - 1000 personnes. Je pense que cela peut faire bouger les choses. (Tu rêvais hier, je rêve peut-être aujourd'hui...).

Écrit par : Françoise | 26/02/2008

@ Georges Bayle : vous avez raison, avant il y avait Brassens. Et j'ai un brin tronqué la citation de Desproges. En entier, cela donne : "Quand on est plus de quatre, on est une bande de cons. A fortiori, moins de deux c'est l'idéal."

Salutations itou.

@ Françoise : merci pour les erreurs, c'est corrigé (billet comme commentaire).

"Je pense que cela peut faire bouger les choses."
C'est vrai. Et c'est vrai aussi que je me suis levé du pied gauche. Mais quand même… ouvrir Libé ce matin pour tomber sur une pétition cinq jours après le buzz qui a entouré celle de Marianne, ça me donne un peu l'impression d'être pris pour un con. Comme si les mecs de Libé s'étaient dit : "Bourdel, on est en train de se faire griller. Il nous faut notre appel si on veut être crédible…"

Je suis d'accord avec toi : "cela peut faire bouger les choses." Au moins en ce que ça reflète l'énervement croissant de tous envers Sarko.
Mais quand même… si tous les pétitionnaires récents se donnaient la main pour participer aux manifs ou aller prendre l'Elysée, je préfererais. :-)

Écrit par : Le Charançon Libéré | 26/02/2008

Et pourtant, je pense qu'il faut les signer.
C'est un moyen de se compter.

Sarkozy lance des ballons sondes contre la laïcité
- signatures de quelques milliers de pecnos => cool on fonce et on peut aller un cran plus loin
- signature de quelques millions de pecnos => heuuu...

Si on est des millions à signer ces appels, ça veut dire que dès demain on peut commencer une manif.


La pétition d'Appel-laique n'est pas celle de Libération. Libération a au moins eu le mérite de reprendre une pétition, non pas comme l'avat fait Jackie-Hebdo en lançant une pétition contre les tests ADN en repartant de zéro alors que celle initiée sans la moindre pub médiatique par Sauvons-la-recherche en était à plus de 40'000.

Écrit par : Fares | 26/02/2008

D'habitude, j'aime bien te lire quand tu te lève du pied gauche. Mais là, outre le fait d'être pris pour un con (ce qui, je te l'accorde, n'a rien de très réjouissant), comment peux tu reprocher aux médias de lever la tête et de gueuler un coup ? même si le coup de gueule en question ressemble fichtrement à un coup de pub.
Ce sont des vendeurs de papier et d'opinion. On ne peut pas leur demander de faire la grève générale à notre place.
Alors, moi je les ai signées, ces pétitions, même si je n'aime pas me mélanger (sauf exception notable).

Écrit par : jide | 26/02/2008

c'est vrai que les pétitions se multiplient et qu'une seule suffirait

par exemple si on lançait la pétition

-casse toi pauvre con - et que 20 000 millions de signatures y figuraient ça aurait sûrement un certain intérêt et un impact certain

Écrit par : tgb | 26/02/2008

Bon, d'accord, mais on fait quoi ? on prend les armes ?

Écrit par : Sylvie | 26/02/2008

@ Charançon,

"si tous les pétitionnaires récents se donnaient la main pour participer aux manifs ou aller prendre l'Elysée, je préfererais."

Oui, moi aussi. (Merci pour les corrections).

@ Tgb,

Excellent idée ! Quel "canard" oserait la reprendre... ?

Écrit par : Françoise | 26/02/2008

@ Fares : "C'est un moyen de se compter."
Encore une fois, je suis plutôt d'accord : cela permet de prendre la température de l'indignation ou de la colère. Et c'est déjà beaucoup.

"Si on est des millions à signer ces appels, ça veut dire que dès demain on peut commencer une manif."
C'est plus sur ce point que je ne suis pas convaincu, sur cette articulation entre récolte de signatures et capacité à mobiliser pour une manif. J'ai souvent eu l'impression que la pétition agissait comme un alibi, une façon de dire : "Ah, mais si, je me suis bougé les fesses. La preuve ? Ben… j'ai signé l'appel."

"Libération a au moins eu le mérite de reprendre une pétition, non pas comme l'avat fait Jackie-Hebdo"
C'est vrai.

@ Jide : loin de moi l'idée de te prendre pour un con parce que tu as signé. Au contraire même. Et la citation de Desproges n'était là que pour rigoler : pas une fois, dans ce billet, je n'ai réduit les signataires à ça.

Encore une fois, il y a deux choses qui me gênent :
- Je déteste les pétitions, ainsi que j'ai déjà eu l'occasion de l'écrire et ce que Françoise a rappelé un peu plus haut (C'est pas forcément malin de ma part, mais c'est comme ça…) Je n'ai jamais eu le sentiment que ça faisait progresser les choses, surtout depuis que le net permet de signer une pétition en un clic.
- Tu l'écris toi-même : "même si le coup de gueule en question ressemble fichtrement à un coup de pub."
En l'espèce, c'est ça qui me dérange surtout. Ce n'est pas parce que la cause est bonne qu'il faut forcément rentrer dans le jeu. C'est aussi pour ça que je citais l'exemple de SOS Racisme.

@ Tgb : "si on lançait la pétition 'casse toi pauvre con'"
J'aime beaucoup :-)
Et celle-là, je la signe tout de suite.

@ Sylvie : pourquoi pas ? L'idée se défend et ça finira bien par arriver (si on y croit très fort…)

@ Françoise : je savais qu'on finirait par être d'accord.
(De rien)

Écrit par : Le Charançon Libéré | 26/02/2008

Les pétitions peuvent être utiles quand elles permettent de faire connaître une affaire locale. Par exemple, j'ai découvert aujourd'hui la pétition pour soutenir deux blogueurs* socialistes qui s'en prenaient au député Jean Auclair de la Creuse (un homme au comportement fort sympathique et aux idées hésitant entre celles de Vanneste, de Saint-Josse et de Villiers). Une pétition est alors un moyen de médiatiser un fait qui ne serait pas connu au delà d'un certain cercle assez restreint. C'est aussi un instrument pour maintenir une mobilisation qui peut prendre d'autres formes, plus physiques ou pour se créer un réseau. Tout dépend de ce que les instigateurs veulent faire.

* En ce moment, l'UMP tape fort sur les blogues, on a eu aussi cette semaine la plainte d'Yves Jego qui parle carrément de "procès staliniens" et puis... le grand retour de Sylvie Noachovitch qui s'en prend à deux blogueurs pour ses propos au sujet des Noirs (datant quand même de huit mois).

Écrit par : Dominique | 26/02/2008

Il y a des pétitions par vagues, ne l'as-tu pas remarqué Charençon ?

C'est un peu "lassant" peut-être mais elles ont leur raison d'être et je les ai signées !
Par contre "casse toi.." je la signerai avec un plaisir incommensurable.

Pour ce qui est d'aller à l'Elysée je ne pourrai que déléguer et je ne suis pas la seule dans ce cas.
Et demain essaie de te lever de l'antenne droite !

Écrit par : Gitana | 26/02/2008

Moi je sais pas.
(déjà on est fixé)
J'en signe pratiquement jamais des pétitions, deux je crois depuis ma naissance (et je suis née sous Clovis, non, avant, non, sous). mais celle-là, elle me dit bien.
Parce que la laïcité quand même.
Et parce que l'Autre, il a l'air tellement bouché, têtu et obtus qu'il va rempiler avec tous les jours des embrassades de bagues sur des doigts potelés d'évêques. Brrr....
Kiki :-(

Écrit par : Posuto | 26/02/2008

@ Charançon

"J'ai souvent eu l'impression que la pétition agissait comme un alibi".
Entièrement d'accord avec toi ! On peut d'ailleurs noter au passage que si les pétitions ont rarement été aussi nombreuses, il y a en revanche de moins en moins de monde aux manifs.
Ceci dit, ça ne m'empêche pas de signer les pétitions et autres appels de mon choix. Par contre, je suis trèèès regardante sur les signataires. C'est pour ça que je n'ai pas signé l'appel de Charlie Hebdo et que je ne signerai pas celui de Marianne. Comme tu dis en guise de conclusion : Sans déconner...

Bises !

Écrit par : Flo Py | 26/02/2008

Finalement, je signe de plus en plus...
Quand je militais peu ou prou, je ne signais rien.
Maintenant que les réunions me plongent dans un sommeil comateux, que les manifs me collent des ampoules aux pieds, que lancer un pavé réveille ma tendinite récidivante et que les lacrymos relancent ma bronchite chronique, je me dis qu'il faut bien que je fasse quelque chose...

Pour la prise de l'Elysée, je verrais selon mon agenda de consultations. Car j'ai aussi la rate qui se dilate, l'estomac qu'est pas droit, etc.

Écrit par : Guy M. | 26/02/2008

@ Dominique : ce type de cas est bien évidemment différent. Quand il s'agit de "médiatiser un fait qui ne serait pas connu au delà d'un certain cercle assez restreint", j'approuve des deux antennes. Et signe itou.

*Oui, ils tentent de reprendre le contrôle. Mais je vois mal comment ils pourraient y arriver, même en réussissant à faire condamner quelques blougueurs. Au fait : quels sont les deux poursuivis par Noachovitch ?

@ Gitana : "Pour ce qui est d'aller à l'Elysée je ne pourrai que déléguer et je ne suis pas la seule dans ce cas."
Pas de problèmes : je prends ta place avec plaisir et essayerai de dignement te représenter.

"Et demain essaie de te lever de l'antenne droite !"
Je devrais y arriver. Où je ferai semblant. :-)

@ Kiki : "l'Autre, il a l'air tellement bouché, têtu et obtus qu'il va rempiler avec tous les jours des embrassades de bagues sur des doigts potelés d'évêques. Brrr...."
C'est très joliment dit. Et c'est en effet exactement ça. Surtout quand il s'agit de ces évêques que Fontenelle évoque et dont tu parles toi-aussi : http://posuto.blog.lemonde.fr/2008/02/25/schplaoufffvvvoum/

@ Flo Py : content de voir qu'il y a quand même quelqu'un qui partage ma méfiance envers les pétitions, je commençais à me faire l'effet d'un vilain petit canard.

"On peut d'ailleurs noter au passage que si les pétitions ont rarement été aussi nombreuses, il y a en revanche de moins en moins de monde aux manifs. "
Oui, ça a été le cas des manifs contre le projet de loi de sûreté ou (encore plus) de celles en soutien aux clandestins : deux pelés et trois tondus avaient fait le déplacement, à tout casser.

@ Guy M : :D
Vous êtes tout excusé. J'aurais "la rate qui se dilate" et "l'estomac qu'est pas droit", j'éviterais même de ne serait-ce qu'une seconde penser à Sarko, tant j'aurais peur d'aggraver mon état.

(Pour l'Elysée, c'est comme avec Gitana : je peux vous faire un mot d'absence)

Écrit par : Le Charançon Libéré | 26/02/2008

@ Guy M (bis) : je viens de voir que vous avez lancé votre bloug. Alors : longue vie à l'Escalier qui bibliothèque !

J'aime beaucoup vos commentaires, je suis sûr qu'il en sera de même pour vos billets.

Écrit par : Le Charançon Libéré | 26/02/2008

Je vais les donner de manière hachée puisque la plateforme ne laisse plus passer les liens directs :
Luc Mandret (alias Lancelot) 777socrate chez blogspot.com
(Un Modem de gauche du genre infusion de tilleul !)
Florian Courgenouil ragzag.com
(Pas non plus un gauchiste chevelu et barbu...)
Ce sont les deux dangereux terroristes et anarchistes que Noachovitch vise ! Pour l'instant, ils n'ont reçu qu'un courrier électronique privé leur demandant de retirer leurs billets anciens.

Écrit par : Dominique | 26/02/2008

J'ai signé la pétition, même mis le lien, sur la laïcitié, bien avant que libé en parle.
Celle de marianne me gène, car marianne n'est pas clair, car Villepin l'a signé, etc, etc....
Je n'ai jamais signé autant de pétitions que depuis un an, à peu près le temps que je squatte le net...
J'en ai déjà signé par papier, avant, je ne crois pas que c'est un acte révolutionnaire, non seulement citoyen et que comme le vote, il ne peut se suffire à lui-même..

"si tous les pétitionnaires récents se donnaient la main pour participer aux manifs ou aller prendre l'Elysée, je préfererais. :-)"
Tu m'étonnes!!!!

Écrit par : skalpa | 26/02/2008

@ Dominique : merci pour ces précisions.

(C'est vrai que les deux blogueurs mis en cause sont tous deux plutôt mesurés et raisonnables. Loin d'être de "dangereux gauchistes…)

"la plateforme ne laisse plus passer les liens directs"
Je l'ignorais : il n'est plus possible de balancer des liens en commentaire ? C'est débile.

@ Skalpa : yep
Encore une fois, mon propos n'était pas tant de critiquer les signataires de pétition. Mais plutôt de pointer un certain opportunisme des journaux récupérant le truc.

"comme le vote, il ne peut se suffire à lui-même.."
C'est exactement ça.

"Tu m'étonnes!!!!"
Eheh… On ira bras dessus bras dessous, alors. :-)

Écrit par : Le Charançon Libéré | 27/02/2008

il y a une obligation juridique pour l'assemblee a tenir compte d'une pétition qd elle atteint un certain nombre non?

en tout cas le traité de Lisbonne dit que qd une (euro) petition atteint le million de signataires la commission européene est obligée d'agir
http://www.europarl.europa.eu/news/public/story_page/008-15247-347-12-50-901-20071213STO15246-2007-13-12-2007/default_fr.htm

et dernier point, faut pas oublier les français expatriés et ceux loin des grandes villes qui ont bien envie de dire qu'ils ne cuationnent pas non plus; et peuvent pas sauter ds un avion ou sortir les banderoles sur la place de l'eglise de trifouilli les oies chaque fois que notre préseident fait un truc inadmissible, oila

enfin yen a qui font des blogs aussi ;)

Écrit par : massi | 27/02/2008

Cher Charençon,

Je suis bien d'accord avec vous. Je ne supporte pas les pétitions qui ne sont qu'une manière de se dire que nous avons fait notre devoir citoyen. Moyennant quoi, plus personne ne bouge ! L'inanité des pétitions n'a d'égal que la lâcheté de notre société, incapable de faire des choix à la mesure de ses idéaux.

Je vous sens aigri. Je vous convie donc à un one man show que fait mon père à Paris. Il s'agit d'une satire politique dans laquelle Sarkozy est, comme vous vous en doutez, la cible principale : http://www.aespace.com/sarko/sarkosy.swf

Ainsi pourrez-vous rire au moins une fois de la situation...

Au plaisir de vous y retrouver cher Charençon et de débattre de vive voix ? Je serai bien évidemment à la première (soutien familial oblige !).

Pierre G.

Écrit par : Pierre G. | 27/02/2008

La pétition "casse toi pov con" j'adore et je signe tout de suite mais je préfererai le gueuler dans une manif, une sorte de nouveau slogan, après "tous ensemble wouai, wouai" "casse toi pov con, wouai,wouai", ça en jetterait non ? Ca sera peut-être pour ce jour là >http://dilgo.viabloga.com/news/peril-en-la-demeure

Écrit par : Natali | 27/02/2008

C'est là http://www.lepost.fr/article/2008/02/26/1104264_l-ump-sylvie-noachovitch-menace-des-bloggeurs.html
Je lis régulièrement Lancelot et je ne le trouve pas des plus terroristes (c'est un Modem, hein!)

Écrit par : Dominique | 27/02/2008

Ouh-là-là : c'est le foutoir…

Désolé pour ceux qui ont laissé un commentaire qui n'est pas passé. Sans doute à cause d'un bugg de la plate-forme, pas mal de commentaires viennent d'arriver en même temps, a priori plusieurs heures après vous les ayez posté.

@ Massi : bienvenue par ici

Je ne connaissais pas cette disposition européenne. Et c'est plutôt une bonne nouvelle. Ça ferait même un sacré bordel si une pétition anti-sarko réunissait un million de signatures, obligeant la commission européenne à prendre position.

"enfin yen a qui font des blogs aussi ;)"
Et certains sont même vigilants… :-)

@ Pierre G : eheh, cette fois, nous sommes 100 % d'accord.
"Je ne supporte pas les pétitions qui ne sont qu'une manière de se dire que nous avons fait notre devoir citoyen. Moyennant quoi, plus personne ne bouge !"
C'est exactement ça. Même si ça ne concerne pas tous les gens qui ont signé cette pétition : une bonne part de ceux qui fréquentent ce bloug ont ainsi une activité militante-blouguesque-manifestante qui les sauve très très largement du "non-bougeage".

Pour la satire… je suis comme Sarko : je préfère l'excès de caricature… Donc, ça serait avec plaisir. Pas à la première ou à la deuxième, (puisque pris) mais une des représentations suivantes.

@ Natali : on le gueulera ensemble.

(Le lien, c'est un bloug collectif auquel tu participes ?)

@ Dominique : re-merci.

"c'est un Modem, hein!"
Tout est dit… :-)

Écrit par : Le Charançon Libéré | 27/02/2008

Juste un petit poste pour relever deux trois idées. Tout d'abord merci à la personne qui pris en compte les français expatriés. C'est mon cas depuis quelques mois désormais, et je peux vous dire que cela nous gêne énormément de voire notre président faire déclarations sur déclarations, se ridiculiser en public et surtout remettre en cause certains aspects de notre constitution. Malheuresement, il n'est pas évident pour nous de prendre l'avion pour venir le dire... Toujours est il que lorsqu'on se croise entre français, loin du pays, Sarko revient toujours dans les discussions, et le sentiment de honte est perceptible. Je peux vous dire que cela faut plus honte que plaisir de voire dans les journaux américains la presse qui reprends les déclarations de notre président pour se moquer de nous. On a bien cracher sur les américains, mais je dois admettre qu'actuellement je me sens bien con et impuissant face à ce qui me semble être une situation qui dérive. Bien évidemment notre président a été élu démocratiquement, néanmoins le peuple doit pouvoir s'exprimer. En battant le pavé, je le ferais avec plaisir si je le pouvais, mais les 11h d'avion m'en empêchent. Alors oui je ne suis pas un grand fan des pétitions, mais je vais signer. Car c'est ma faible contribution que je peux faire actuellement pour montrer mon mécontentement.

Écrit par : Rom | 29/02/2008

@ Rom : votre cas est clairement à part, vous avez le droit de signer tout ce que vous voulez :-)
(Parce que c'est vrai, quoi : après ce qu'on a pu les prendre pour des benêts bushistes, ça ne doit pas être très agréable de voir les Américains vous rendre la pareille. Un peu comme avec les Italiens, d'ailleurs…)

"Je peux vous dire que cela faut plus honte que plaisir de voire dans les journaux américains la presse qui reprends les déclarations de notre président pour se moquer de nous."
C'est clair qu'ils ne nous ratent pas… Et qu'ils auraient tort de se priver…

Écrit par : Le Charançon Libéré | 29/02/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu